Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021

Malgré son départ du clan Honda et le peu de places encore disponibles sur la grille MotoGP, Cal Crutchlow se dit confiant d'être sur la grille en 2021. Quant à Andrea Dovizioso, il ne le juge pas irremplaçable.

Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021

Cal Crutchlow s'est vu signifier la fin de sa collaboration avec le HRC après six saisons, auréolées pour le moment de trois victoires, sa place chez LCR étant destinée à Álex Márquez alors que celui-ci sera remplacé l'année prochaine par Pol Espargaró dans l'équipe officielle du constructeur.

Avec à ce jour deux guidons factory encore officiellement à pourvoir, chez Ducati et Aprilia, c'est à Noale que le nom de Crutchlow est le plus lié, sachant que l'équipe n'a pour le moment pu confirmer qu'Aleix Espargaró pour la saison prochaine. Si la direction affirme son intention de donner la priorité à Andrea Iannone, l'actuelle suspension du pilote italien et le renvoi au 15 octobre de son audience auprès du Tribunal arbitral du sport laissent la situation en suspens bien plus longtemps que ne l'aurait souhaité Aprilia.

Entre-temps, cependant, l'annonce du départ d'Andrea Dovizioso de Ducati a placé un autre candidat sur le marché, ouvrant une nouvelle option pour le constructeur italien, bien que Massimo Rivola ait d'abord réagi en se demandant si son équipe aurait les moyens de recruter un pilote au tel palmarès. Crutchlow, lui, estimait en marge de cette annonce que le fait que son ancien coéquipier chez Tech3 soit à présent sans contrat ne changeait rien à son cas personnel.

Interrogé une nouvelle fois pendant le Grand Prix de Styrie, l'Anglais s'est dit optimiste quant à ses chances de rester sur la grille de départ l'année prochaine. "Je ne sais pas. Je n'en ai aucune idée", a-t-il déclaré lorsqu'il lui a été demandé s'il lui serait difficile de rester en MotoGP en 2021. "Exactement comme la semaine dernière, je n'en ai aucune idée. Mais je suis optimiste et confiant quant au fait que je roulerai l'année prochaine."

Lire aussi :

Cité il y a quelques semaines parmi les options plausibles chez Ducati avant que l'équipe italienne ne restreigne, semble-t-il, le cercle des prétendants, Cal Crutchlow a jugé que le vice-Champion n'était pas irremplaçable. "Ils vont perdre un super pilote, mais ça ne veut pas dire que c'est un pilote qu'on ne peut pas remplacer. […] Ils perdent un prétendant au titre, un pilote qui s'est battu pour le titre ces trois dernières saisons. Ils perdent un gars bien, mais ça ne veut pas dire qu'il ne peut pas être remplacé et qu'ils ne peuvent pas trouver quelqu'un qui soit aussi rapide, voire plus."

Le pilote LCR a par ailleurs estimé au moment de cette annonce que ce départ n'avait rien d'étonnant : "Les gens vont dire que c'est une surprise, mais je ne le vois pas nécessairement comme ça. Je crois que Dovi doit avant toute chose faire ce qui le rend heureux. Ça fait de nombreuses années qu'il est en MotoGP et je ne sais pas si on va continuer à l'y voir. Je l'espère, bien sûr. Je crois qu'il a pris cette décision pour différentes raisons."

"Il quitte une super équipe, l'équipe Ducati factory, avec de super personnes comme Davide [Tardozzi], Paolo [Ciabatti] et Gigi [Dall'Igna] qui ont fait des choses incroyables depuis l'époque où j'étais là-bas moi aussi. C'est une situation étrange pour tout le monde, mais je crois qu'il faut qu'on respecte sa décision."

"Il a été un grand pilote pour le MotoGP et pour Ducati", a souligné l'Anglais. "Il a eu un super parcours chez Ducati, il a gagné un grand nombre de courses, il a terminé plein de fois deuxième du championnat. Et en MotoGP il a été très compétitif avec tous les constructeurs avec lesquels il a couru. Il a décidé d'arrêter avec eux et je pense que la plupart des pilotes peuvent comprendre sa situation. Si on ne se sent pas super bien avec la moto ou l'équipe… Ou bien peut-être qu'il veut arrêter ou qu'il veut continuer ailleurs, on ne sait pas."

Lire aussi :

Andrea Dovizioso a fait savoir qu'il quittait Ducati sans avoir préparé de plan B pour la suite, ce qui fait planer le risque d'une retraite forcée pour celui qui occupe actuellement la deuxième place du championnat et a été le dauphin de Marc Márquez ces trois dernières années. Son manager a admis un manque de flexibilité dommageable dans les contacts noués avec KTM au printemps, au vu de ce qu'a été l'évolution de la situation par la suite.

Reste cependant l'option Aprilia, qui bien que moins attractive sur le papier, doit selon lui être étudiée. "À partir de la semaine prochaine, nous allons évaluer tous les projets qui nous sont proposés", indiquait Simone Battistella à Sky Italia le week-end dernier. "Nous n'avons pas encore en main de proposition concrète, nous avons un peu discuté avec tout le monde, mais Andrea évaluera chaque projet."

S'il n'est pas au manettes des recrutements, Aleix Espargaró ne cache pas qu'une arrivée d'Andrea Dovizioso à ses côtés constitue son option favorite et multiplie les appels du pied en ce sens. "Pour moi c'est clair qu'il y a une vraie chance [qu'il rejoigne Aprilia] : c'est la seule marque où une place est disponible et il sera plus que bienvenu. Nous le traiterons très bien ici !" promet-il, grand admirateur des qualités de l'Italien.

Crutchlow, lui, tente de garder le sourire : "Si tout le reste échoue, si Dovi veut s'arrêter et si je ne roule nulle part, peut-être que l'on pourra former notre propre équipe en courses historiques !"

partages
commentaires
Perte des concessions : ce que ça signifie pour KTM

Article précédent

Perte des concessions : ce que ça signifie pour KTM

Article suivant

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Cal Crutchlow
Équipes Ducati Team , Team LCR
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021