MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
1 jour
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
8 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours

Crutchlow : "Une course difficile, comme ce à quoi on s'attendait"

partages
commentaires
Crutchlow : "Une course difficile, comme ce à quoi on s'attendait"
Par :
2 juil. 2019 à 08:50

Le pilote anglais a fini le GP des Pays-Bas à une lointaine septième place, après avoir souffert en course.

Après son abandon en Catalogne, Cal Crutchlow se devait de réagir rapidement pour se maintenir à flot au championnat. C'est chose faite avec une septième place à l'arrivée du GP des Pays-Bas, néanmoins il a terminé la course à bonne distance du vainqueur Maverick Viñales, puisque plus de 18 secondes les séparent.

Loin d'être optimiste après les qualifications, l'Anglais n'a pas vu la tendance s'inverser en course. À l'arrivée, il ne pouvait que reconnaître avoir subi durant l'épreuve, même si tout point est bon à prendre. "Ce fut une course difficile, comme ce à quoi on s'attendait", a-t-il ainsi déclaré lors de son point presse. "Finir septième n'est pas un si mauvais résultat si on garde en tête comment cela a été difficile pour nous ce week-end ici. Je pense que cela a été le cas de toutes les Honda : nous avons plus souffert que les autres constructeurs ici. Marc [Márquez] a fait une bonne course, et moi aussi, mais la moto ne tournait pas bien."

Lire aussi :

Problème à l'arrière de la Honda

Le pilote LCR a notamment rencontré des problèmes au niveau de l'arrière de sa machine, qui s'est dérobé à plusieurs reprises, lui faisant instantanément perdre le terrain durement gagné plus tôt à force d'attaque. "J'ai pu revenir à un moment à 2"5 de Mir, Dovi et de Petrucci sans problème, mais dès que je suis arrivé là, j'ai perdu l'arrière en arrivant dans le virage 1 et je suis parti large", s'est remémoré le numéro 35. "Puis je suis de nouveau revenu, et je suis encore sorti de la piste dans la dernière chicane. Notre problème ce sont les virages : on freine fort et on utilise l'arrière avec notre frein moteur."

"Je pense que nous avons fait le maximum de ce que nous pouvions. J'ai perdu quelque chose comme six secondes en allant en dehors de la piste, ce qui m'aurait mis en quatrième position [à l'arrivée], mais il faut aussi passer les gars. J'avais un rythme supérieur aux gars qui étaient devant moi."

Lire aussi :

Si elle présente déjà quatre succès par l'intermédiaire de Marc Márquez, la Honda de 2019 reste une machine particulièrement difficile à manœuvrer pour les autres pilotes qui en ont la charge. D'ailleurs, Crutchlow estime que seul son coéquipier Takaaki Nakagami parvient à tirer son épingle du jeu, comme cela peut être vérifié dans ses résultats. Mais c'est que le pilote japonais évolue sur la version 2018 de la RC213V.

Dans ces circonstances, l'Anglais préfère rappeler la prouesse que constitue l'ensemble des performances de Márquez, seul à tirer la quintessence de la dernière machine de la marque à l'aile dorée. "Je ne pense pas que ce ne soit dur que pour moi", a-t-il ainsi assuré. "Le seul pour qui ce n'est pas dur c'est Taka. Je pense que Marc doit piloter plus dur et mieux encore qu'avant pour se retrouver à cette position au championnat. C'est aussi simple que cela. Je ne pense pas que les gens comprennent à quel point c'est difficile de faire [ce qu'il fait]."

Article suivant
Une Ducati face à ses limites à Assen

Article précédent

Une Ducati face à ses limites à Assen

Article suivant

Les secousses de Quartararo, moment "effrayant" pour Márquez

Les secousses de Quartararo, moment "effrayant" pour Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck