Crutchlow en désaccord avec Michelin sur le trou de son pneu du Mugello

Cal Crutchlow a mis en doute les conclusions tirées par Michelin au sujet d'un trou, qu'il décrit comme étant de la taille d'un téléphone portable, présenté par son pneu arrière à l'arrivée de la course du Mugello.

Crutchlow en désaccord avec Michelin sur le trou de son pneu du Mugello

Classé huitième du Grand Prix d'Italie, il y a un peu plus de deux semaines, Cal Crutchlow s'est senti gêné par son pneu arrière, qu'il avait choisi en gomme medium et qui a terminé la course abîmé. Après que le pneu en question a été envoyé en analyse, Michelin a conclu que le trou qui se voyait sur la gomme ne présentait pas de danger et qu'aucun défaut n'était identifiable.

"Nous avons contrôlé le pneu et nous n'avons rien trouvé d'étrange", a fait savoir Piero Taramasso, responsable deux roues de Michelin Motorsport. "Nous savons que la sécurité n'est pas un problème. Nous voulions comprendre d'où cela venait et nous avons donc analysé le pneu. Nous avons analysé le pneu de Nakagami, car son numéro de série venait juste après celui de Cal, ainsi que ceux de Rins et Petrucci dont le numéro était de la même série. Nous avons contrôlé tous les pneus et nous n'avons rien trouvé d'étrange venant du pneu, alors techniquement je ne peux pas dire à Cal ou à son team que le problème vient de quelque chose [de particulier]."

Lire aussi :

"C'est un gros trou, [mais] il n'y a pas de problème de sécurité car la structure est très solide", a assuré Piero Taramasso. "Du point de vue de la sécurité, il n'y a pas [de risque]. Nous menons des tests dans nos ateliers, avec des pneus bien plus abîmés que cela, et il n'y a pas de problème de sécurité." Le responsable italien a indiqué que l'impact du trou sur le comportement du pneu s'était limité à des "vibrations", mais Cal Crutchlow, qui a montré aux journalistes une photo de sa gomme abîmée, ne se satisfait pas de cette conclusion.

"Je vous ai dit après la dernière course que j'avais eu un morceau qui était parti de mon pneu", a réagi le pilote anglais en marge du Grand Prix de Catalogne. "Je vous ai montré la photo de la taille du trou, c'était impossible de piloter, et je mets au défi quiconque de rouler dans la ligne droite pendant 11 tours d'affilée à 350 km/h avec un trou de la taille d'un téléphone portable au centre de son pneu. Donc bien sûr que cela a affecté ma course."

Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Alors que Piero Taramasso a suggéré que le pilote LCR avait peut-être touché une pièce de carbone ou de métal, ou encore une pierre, qui aurait pu abîmer son pneu, avant que le problème ne s’aggrave sous le coup de la chaleur, Crutchlow s'est montré catégorique : "Je peux vous assurer que je n'ai rien touché sur le circuit. J'ai tout évité en piste, y compris les points de corde. Mais c'est bien leur genre, de tout nier. Vous avez tous vu les images du pneu. C'est allé de pire en pire."

Lire aussi :

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, je ne sais pas pourquoi ça s'est passé, je sais que je suis le seul à qui c'est arrivé. On dirait que c'était un défaut ou quelque chose comme ça, ça n'est pas arrivé dans le week-end et soudainement on rentre avec un trou dans le pneu de la taille d'un téléphone portable. À partir de la mi-course ça a empiré et grossi. [...] Ils ne savent pas ce qui s'est passé non plus, mais ça n'était pas super de l'apprendre après avoir été 11 fois dans la ligne droite à plus de 320 km/h !"

Le pilote anglais a tout de même souhaité saluer le travail réalisé par Michelin compte tenu de la rareté de tout souci important sur les pneus utilisés tout au long de la saison. "Je pense que c'est juste le coup d'une fois et voilà. On doit donner du crédit à Michelin car au fil des années on n'a pas vraiment eu ce genre de problèmes. On n'a pas de gros soucis de pneus, on peut courir et offrir un très beau show, les pneus tiennent. J'espère que c'est quelque chose qui ne va arriver qu'une fois."

Avec Michaël Duforest et Willy Zinck

partages
commentaires
Márquez prêt à rester en Moto2, faute d'options en MotoGP

Article précédent

Márquez prêt à rester en Moto2, faute d'options en MotoGP

Article suivant

Zarco : "Accepter que le projet KTM ne peut pas gagner immédiatement"

Zarco : "Accepter que le projet KTM ne peut pas gagner immédiatement"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021