Crutchlow en désaccord avec Michelin sur le trou de son pneu du Mugello

Cal Crutchlow a mis en doute les conclusions tirées par Michelin au sujet d'un trou, qu'il décrit comme étant de la taille d'un téléphone portable, présenté par son pneu arrière à l'arrivée de la course du Mugello.

Crutchlow en désaccord avec Michelin sur le trou de son pneu du Mugello

Classé huitième du Grand Prix d'Italie, il y a un peu plus de deux semaines, Cal Crutchlow s'est senti gêné par son pneu arrière, qu'il avait choisi en gomme medium et qui a terminé la course abîmé. Après que le pneu en question a été envoyé en analyse, Michelin a conclu que le trou qui se voyait sur la gomme ne présentait pas de danger et qu'aucun défaut n'était identifiable.

"Nous avons contrôlé le pneu et nous n'avons rien trouvé d'étrange", a fait savoir Piero Taramasso, responsable deux roues de Michelin Motorsport. "Nous savons que la sécurité n'est pas un problème. Nous voulions comprendre d'où cela venait et nous avons donc analysé le pneu. Nous avons analysé le pneu de Nakagami, car son numéro de série venait juste après celui de Cal, ainsi que ceux de Rins et Petrucci dont le numéro était de la même série. Nous avons contrôlé tous les pneus et nous n'avons rien trouvé d'étrange venant du pneu, alors techniquement je ne peux pas dire à Cal ou à son team que le problème vient de quelque chose [de particulier]."

Lire aussi :

"C'est un gros trou, [mais] il n'y a pas de problème de sécurité car la structure est très solide", a assuré Piero Taramasso. "Du point de vue de la sécurité, il n'y a pas [de risque]. Nous menons des tests dans nos ateliers, avec des pneus bien plus abîmés que cela, et il n'y a pas de problème de sécurité." Le responsable italien a indiqué que l'impact du trou sur le comportement du pneu s'était limité à des "vibrations", mais Cal Crutchlow, qui a montré aux journalistes une photo de sa gomme abîmée, ne se satisfait pas de cette conclusion.

"Je vous ai dit après la dernière course que j'avais eu un morceau qui était parti de mon pneu", a réagi le pilote anglais en marge du Grand Prix de Catalogne. "Je vous ai montré la photo de la taille du trou, c'était impossible de piloter, et je mets au défi quiconque de rouler dans la ligne droite pendant 11 tours d'affilée à 350 km/h avec un trou de la taille d'un téléphone portable au centre de son pneu. Donc bien sûr que cela a affecté ma course."

Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Alors que Piero Taramasso a suggéré que le pilote LCR avait peut-être touché une pièce de carbone ou de métal, ou encore une pierre, qui aurait pu abîmer son pneu, avant que le problème ne s’aggrave sous le coup de la chaleur, Crutchlow s'est montré catégorique : "Je peux vous assurer que je n'ai rien touché sur le circuit. J'ai tout évité en piste, y compris les points de corde. Mais c'est bien leur genre, de tout nier. Vous avez tous vu les images du pneu. C'est allé de pire en pire."

Lire aussi :

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, je ne sais pas pourquoi ça s'est passé, je sais que je suis le seul à qui c'est arrivé. On dirait que c'était un défaut ou quelque chose comme ça, ça n'est pas arrivé dans le week-end et soudainement on rentre avec un trou dans le pneu de la taille d'un téléphone portable. À partir de la mi-course ça a empiré et grossi. [...] Ils ne savent pas ce qui s'est passé non plus, mais ça n'était pas super de l'apprendre après avoir été 11 fois dans la ligne droite à plus de 320 km/h !"

Le pilote anglais a tout de même souhaité saluer le travail réalisé par Michelin compte tenu de la rareté de tout souci important sur les pneus utilisés tout au long de la saison. "Je pense que c'est juste le coup d'une fois et voilà. On doit donner du crédit à Michelin car au fil des années on n'a pas vraiment eu ce genre de problèmes. On n'a pas de gros soucis de pneus, on peut courir et offrir un très beau show, les pneus tiennent. J'espère que c'est quelque chose qui ne va arriver qu'une fois."

Avec Michaël Duforest et Willy Zinck

partages
commentaires
Márquez prêt à rester en Moto2, faute d'options en MotoGP

Article précédent

Márquez prêt à rester en Moto2, faute d'options en MotoGP

Article suivant

Zarco : "Accepter que le projet KTM ne peut pas gagner immédiatement"

Zarco : "Accepter que le projet KTM ne peut pas gagner immédiatement"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021