Crutchlow voulait récupérer des membres d'équipe confiés à Álex Márquez

Le pilote LCR estime que "cela avait plus de sens" pour Honda de recruter le jeune frère de Marc Márquez, néanmoins il déplore ne pas pouvoir retrouver trois anciens membres de son équipe, qui resteront aux côtés du rookie.

Crutchlow voulait récupérer des membres d'équipe confiés à Álex Márquez

Cal Crutchlow regrette que trois membres de son équipe, placés il y a un an dans le team de Jorge Lorenzo, ne puissent pas revenir chez LCR maintenant que le pilote espagnol a pris sa retraite. Ce staff en qui l'Anglais a toute confiance va rester au sein de l'équipe officielle Honda pour accompagner désormais Álex Márquez, qui fera ses débuts en MotoGP la saison prochaine.

"Ce qu'il y a d'ironique, c'est que je n'ai aucune idée de ce qui va changer l'année prochaine, mais quelque chose va changer", a fait savoir Crutchlow cette semaine. "Honda m'a pris des gars et, de mon point de vue, je suis le seul avec Marc [Márquez] à pouvoir monter sur le podium. C'était le cas cette année, l'année d'avant et ce sera probablement le cas l'année prochaine. J'espère que Taka [Nakagami] va progresser et je pense qu'il le fera, mais le plus proche de Marc c'est moi, alors il faudrait sûrement me renforcer, pas m'affaiblir."

Lire aussi :

"Or, ils m'ont pris mes gars l'année dernière, ça a été décevant, et ils ne me les rendent pas, alors que je pense que ça ne fera pas une grande différence pour Álex. Cela en ferait pour moi, mais pas vraiment pour Álex, car il apprend. Mais c'est comme ça et je dois l'accepter", ajoute Crutchlow, qui a également vu l'un de ses fidèles mécaniciens quitter son équipe en cette fin d'année pour rejoindre le programme Honda en WorldSBK.

Zarco ? "Pas pris en considération" pour Repsol

Malgré sa déception de voir ses membres d'équipe confiés à Álex Márquez, le #35 assure ne pas être déçu que l'Espagnol lui ait été préféré pour remplacer Lorenzo chez Repsol Honda en 2020. Deuxième meilleur pilote Honda cette année, l'Anglais a obtenu la neuvième place au championnat et a été le seul avec Márquez à mener la RC213V sur le podium. Lorsque Lorenzo a annoncé son départ, Honda a étudié en urgence trois candidatures pour le remplacer : celles de Johann Zarco, d'Álex Márquez et la sienne. De l'aveu même d'Alberto Puig, le pilote LCR avait plus de chances que Zarco d'être choisi, étant déjà pilote officiel du HRC, mais c'est finalement le Champion du monde Moto2 en titre qui les a coiffés au poteau.

Réagissant à ce choix cette semaine, Crutchlow a estimé que "cela avait plus de sens" pour le HRC de recruter le jeune frère de Marc Márquez. "De ce que je sais et en ce qui me concerne, Zarco n'a jamais été pris en considération", a-t-il fait savoir, bien qu'il estime que le Français "a fait du bon boulot" en remplaçant Nakagami. "Après la Malaisie, les choses ont bien sûr changé étant donné qu'Álex a remporté le titre et qu'il a fait du très bon travail. Et ensuite, évidemment, Jorge a arrêté. Le plus simple était donc de mettre soit moi soit Álex à cette place. Mais je pense que cela avait plus de sens qu'Álex y aille par rapport au HRC et à mon team."

Lire aussi :

Quant à savoir s'il aurait vraiment voulu s'approprier ce guidon, ce n'est finalement pas si sûr… "Est-ce que je suis déçu ? Non, parce que je pense qu'être le coéquipier de Marc Márquez est très difficile pour quiconque." Il poursuit : "Je pense que j'aurais fait du bon boulot si j'y étais allé, mais je n'ai jamais demandé à y aller. Je suis content de mon équipe."

Et bien que le choix du HRC ne se soit pas porté sur lui, Crutchlow conserve un rôle important au sein du groupe. Takaaki Nakagami étant actuellement convalescent puis destiné à piloter une moto d'un an d'âge la saison prochaine, et Álex Márquez devant pour le moment découvrir les spécificités du MotoGP, c'est bien le pilote LCR qui va épauler le plus solidement Marc Márquez dans les essais hivernaux et ceux qui seront menés tout au long de l'année prochaine.

S'attend-il à ce que sa situation prenne de l'envergure ? "Eh bien, je pense que mon rôle était de toute façon important. Je pensais qu'il serait difficile pour Jorge d'être immédiatement rapide, alors mon rôle était de toute façon important cette année. J'ai été le deuxième meilleur pilote Honda, j'ai quand même réussi à monter sur des podiums et je pense que ce sera encore le cas l'année prochaine."

partages
commentaires
Suzuki : d'abord le moteur, ensuite le châssis

Article précédent

Suzuki : d'abord le moteur, ensuite le châssis

Article suivant

Le retard de l'Aprilia 2020, pas acceptable selon Espargaró

Le retard de l'Aprilia 2020, pas acceptable selon Espargaró
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021