MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour

La course de Crutchlow et Espargaró a tourné court dès le 2e tour

partages
commentaires
La course de Crutchlow et Espargaró a tourné court dès le 2e tour
Par :
12 août 2019 à 07:49

L'Anglais, dépité, a été victime d'un jeu de dominos, lorsque le moteur de la KTM du pilote espagnol s'est coupé en plein virage.

Pour Cal Crutchlow et Pol Espargaró, le Grand Prix d'Autriche s'est arrêté dès l'entame du deuxième tour de course, dans un incident aussi rare que dangereux, qui n'a heureusement pas eu d'autre conséquence que leur abandon. La moto du pilote espagnol s'est en effet arrêtée au beau milieu du virage 3, le plus lent du Red Bull Ring, alors qu'il se trouvait en dixième position, au cœur du peloton. Tito Rabat, qui l'a touché, a dans la foulée été tamponné par Crutchlow, qui n'a pu éviter la chute.

"J'ai ressenti un problème avec le moteur, or ces motos sont tellement complexes désormais que lorsque les capteurs trouvent un problème, elles s'arrêtent complètement", explique Espargaró, dépité. "Heureusement, quand c'est arrivé j'étais en train de dépasser Nakagami à l'intérieur et j'ai donc pu redresser la moto. Il ne m'est rien arrivé, mais franchement c'était dangereux", concède l'Espagnol. "J'ai eu beaucoup de chance. On est en MotoGP, les pilotes qu'on a derrière nous ont un très bon niveau et ils peuvent tout faire en très peu de temps, et je n'ai pas été heurté."

Lire aussi :

Crutchlow, lui, a eu moins de chance, admettant avoir été impuissant lorsqu'il est arrivé dans le virage 3 où en un instant un bouchon se formait. Un contact entre la moto de Rabat et son guidon l'a fait tomber sans qu'il ait le temps de réagir.

"En entrant dans le deuxième tour, je me suis dit que j'allais pouvoir commencer à faire quelques dépassements et j'avais en particulier Tito devant moi. Malheureusement, la moto de Pol s'est coupée, Tito a heurté Pol à l'arrière et j'ai moi-même heurté Tito à l'arrière", décrit le pilote LCR. "À ce moment-là, j'ai cru que quelqu'un était tombé devant Tito, parce que je savais qu'il avait heurté quelqu'un. Dans un virage aussi lent, on n'a pas du tout le temps de réagir. J'étais trop proche de l'arrière de Tito pour prendre le dégagement. Un incident malheureux, c'est aussi simple que ça. N'importe qui sur la grille serait tombé."

Un Grand Prix gâché au bout d'un tour

Si aucun des deux pilotes n'a été blessé, tous deux partageaient la même frustration, face à un week-end de travail conclu au bout d'un tour de course à peine. Espargaró, qui avait à cœur de faire briller sa KTM sur les terres de son employeur, est convaincu qu'il aurait pu connaître une fin de course aussi solide que celle de Miguel Oliveira, qui s'est illustré en allant chercher la huitième place finale et qu'il devançait de cinq positions au moment de son abandon.

"On a été dans le top 10 tout le week-end et en EL4 on a montré un bon potentiel en rythme de course. Mais après-coup ce ne sont que des mots. Ce qui est vrai c'est qu'on avait choisi la même stratégie pneumatique que Miguel et c'était la bonne. Miguel a été rapide et on a été un peu plus rapide que lui tout le week-end. Je pense que notre rythme aurait été très bon et qu'on aurait pu s'amuser ici, en Autriche, mais encore une fois il s'est passé quelque chose en course", regrette l'Espagnol.

"C'est dommage. C'est la course, on gagne et on perd ensemble, et il faut juste qu'on apprenne de ce problème et ensuite qu'on y réfléchisse et qu'on progresse pour la prochaine course", ajoute-t-il. "C'est dommage qu'il nous arrive ce genre de choses ici, devant notre public, alors qu'on veut obtenir un bon résultat. Il faut juste qu'on pense à Silverstone, c'est la seule chose que j'ai en tête maintenant."

Lire aussi :

Crutchlow quant à lui admettait sa part de responsabilité indirecte, après un week-end difficile qui ne lui avait permis de se qualifier qu'en neuvième position, puis un départ manqué. "Je me suis mis moi-même en situation de malchance en prenant un mauvais départ. […] De neuvième, je me suis retrouvé 15e. J'ai récupéré quelques places dans le premier tour et je me sentais plutôt à l'aise avec la situation à cet instant-là, car avec la Honda, il nous faut un tour, ou un peu plus, pour faire fonctionner les pneus", explique-t-il. "Même si j'avais pris un mauvais départ, la course ici est très longue et je pensais pouvoir faire de bons dépassements. Je pense que j'aurais pu obtenir un bon résultat, mais au final je n'ai pas fini la course et ce n'est pas de ma faute. Mais c'est comme ça, c'est la course. Quand vous êtes impliqué dans un accident où quelqu'un tombe et vous fait tomber à votre tour, c'est une autre histoire, mais je pense que personne n'a fait d'erreur ici."

En conséquence de leur abandon, Cal Crutchlow et Pol Espargaró perdent tous deux une place au championnat, l'Anglais glissant au neuvième rang, dépassé par Fabio Quartararo, tandis que le pilote KTM rétrograde à la 11e position derrière Takaaki Nakagami.

Article suivant
KTM officialise une rupture à l'amiable avec Zarco

Article précédent

KTM officialise une rupture à l'amiable avec Zarco

Article suivant

Miller avait "quelque chose à prouver" et visait le podium

Miller avait "quelque chose à prouver" et visait le podium
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Cal Crutchlow Boutique , Pol Espargaró
Équipes Team LCR , Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa