Crutchlow dans le flou en vue des tests avec Honda

Cal Crutchlow n'est pas certain de ce que Honda va lui proposer de tester lors des essais de pré-saison de MotoGP, qui débuteront la semaine prochaine sur le circuit de Sepang.

Le Britannique a gagné deux courses avec l'équipe satellite LCR en 2016, alors que le pilote d'usine Marc Márquez a remporté son troisième titre en quatre saisons. 

La Honda RC213V est restée un challenge à piloter, cependant, en particulier car le constructeur japonais a rencontré des difficultés pour faire fonctionner son moteur avec les nouveaux systèmes de contrôle électronique entrés en vigueur en 2016.

Adoucir la puissance du moteur Honda

Les tests avec son moteur de 2017 ont débuté tard l'an passé, suite à un ordre d'allumage révisé sur la configuration en "big-bang" du bloc propulseur. Un nouveau format censé adoucir la puissance délivrée par le moteur, car Marc Márquez s'est plaint l'an passé de la brutalité du bloc japonais.

Un problème qui n'est pas nouveau chez Honda, puisque Mick Doohan se plaignait déjà de ces maux au début des années 1990 sur sa NSR. À l'époque, la marque japonaise était déjà passée au moteur dit "big-bang", pour lisser la puissance de celui-ci. Avec le résultat que l'on sait pour l'Australien : cinq titres consécutifs entre 1994 et 1998. 

Dans la foulée de la période d'interdiction des tests hivernaux, le tracé du Grand Prix de Malaisie accueillera la première des trois séances de tests de pré-saison à partir du 30 janvier. Mais Cal Crutchlow est toujours dans le flou concernant ce que Honda le laissera tester.

"Il y a plein de choses que je sentais que nous pouvions améliorer, et ils l'ont vraiment fait beaucoup l'an passé, si vous comparez où nous étions lors des tests en Malaisie et là où Marc a terminé en remportant le titre", a indiqué Crutchlow à Autosport. "Mais je dois dire, c'est Marc."

"Je crois qu'ils savent ce qu'ils font. Nous avons beaucoup de connaissances, c'est juste une affaire de combiner tout ensemble et de construire une moto que tout le monde peut piloter. Je pense qu'ils feront cela à la fin, mais est-ce que ce sera cette année, ça je ne sais pas. Bien sûr, je connais quelques plans qu'ils ont en tête, mais nous devrons voir ce qu'ils vont apporter lors des essais en Malaisie. Nous savons que le test en Malaisie ne sera pas le dernier, il y aura plus de choses d'ici le Qatar [où se tiendra la première course de la saison]."

Crutchlow a eu la sensation que la Honda de 2016 a été sa moto la plus difficile à piloter en catégorie reine, et il explique être resté en dehors du processus de développement depuis les améliorations introduites lors des tests de Valence, en novembre.

"J'ai toujours eu une relation vraiment étroite avec le personnel technique de chez Honda", a t-il ajouté mardi à Londres, lorsqu'il a reçu le trophée Torrens, décerné par le Royal Automobile Club, du nom d'un célèbre journaliste qui a officié pour la revue Motor Cycle entre 1928 et 1951. 

En 2016, pour sa sixième saison dans la discipline, sa seconde chez Honda, Crutchlow a signé ses deux premières victoires en MotoGP, d'abord en République tchèque en août, puis en Australie deux mois plus tard. Au final, le Britannique a terminé à la septième place du général, et égalé son meilleur résultat qui datait de 2012.

Crutchlow navigue à vue avant Sepang

En dépit de ces bonnes performances cette saison et des précieux retours techniques fournis par Crutchlow lors de l'intersaison, le Britannique ne sait pas s'ils feront l'objet d'un suivi qui déterminera les futurs axes de développement. "Je les ai laissés avec cela. Je leur ai donné l'information, il n'y a rien de plus que je pouvais faire l'an passé. Ils connaissent la direction que je sentais être la bonne, mais je ne suis pas le gars qui tire les ficelles."

"Je pense que les autres pilotes ont un sentiment similaire, mais je pense que nous avons des différences ici ou là. Je garde un contact rapproché avec l'équipe d'ingénierie de l'équipe Honda, bien sûr, mais ils sont trop occupés. Je leur ai donné tout ce dont ils avaient besoin, comme l'a fait Marc et comme l'a fait, je pense, Dani [Pedrosa]."

Les premiers tests officiels de pré-saison auront lieu sur le circuit de Sepang, du 30 janvier au 1er février prochains. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Repsol Honda Team , Team LCR
Type d'article Actualités