Crutchlow et Honda, un accord acquis "depuis plusieurs mois"

partages
commentaires
Crutchlow et Honda, un accord acquis
Par : Léna Buffa
28 août 2018 à 08:05

Le pilote anglais a prolongé son engagement en MotoGP pour un an de plus, mais il pourrait ne pas aller au-delà et ce contrat être le dernier.

Honda et LCR ont annoncé la semaine dernière la prolongation du contrat de Cal Crutchlow. Déjà initialement engagé pour 2019, l'Anglais est désormais assuré de conserver son poste pour une saison de plus.

Crutchlow a décrit son nouveau contrat comme étant une offre de grande valeur, à la fois d'un point de vue financier et pour la place que Honda lui réserve dans son groupe de travail, alors qu'il est désormais pleinement intégré au développement de la RC213V.

"L'accord qui m'a été proposé était incroyable", explique le pilote anglais, indiquant que l'accord avait été conclu de longue date. "J'ai eu beaucoup de chance parce qu'on s'était globalement accordé sur le fait qu'on prolongerait mon contrat lorsque j'étais en tête du championnat, en début d'année [après l'Argentine, ndlr]."

"Pour moi, c'était déjà gravé dans la pierre depuis plusieurs mois", ajoute-t-il. "On a juste attendu maintenant pour faire l'annonce, on a laissé tout le monde se faire à l'idée que Jorge [Lorenzo] pilotera une Honda l'année prochaine, et ensuite on l'a annoncé. Mais je pensais que c'était le bon moment pour le faire. Je n'avais pas besoin de le faire plus tôt dans l'année."

Lire aussi :

"J'en ai déjà discuté à la fin de l'année dernière", explique le pilote anglais, qui indique que les échanges ont repris après le GP du Qatar. "On a passé l'accord en gros un mois plus tard. J'étais très content de l’accord qui m'était proposé, probablement très proche de mon meilleur accord en MotoGP."

Lorsqu'il lui a été demandé si la valeur du contrat reposait sur les termes financiers ou sur le package qui lui sera fourni jusque fin 2020, l'ancien pilote officiel Ducati a répondu : "Les deux".

Et de préciser : "Financièrement, je suis de loin le pilote satellite le mieux payé, parce que je suis payé comme un pilote d'usine. L'accord qui m'a été proposé n'était pas la seule raison qui a fait que j'ai voulu rester. Je voulais rester avec Honda, avant toute chose. Ils le savaient. […] Et Lucio [Cecchinello] était bien sûr content de me garder. Le deal était bon et bénéfique, et je ne crois pas que je sois rabaissé en tant que pilote, ce qui était l'une des choses principales pour moi."

Cal Crutchlow, Team LCR Honda, vainqueur de la course
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Le dernier contrat ?

Cal Crutchlow assure avoir été séduit par la perspective de conserver un poste qui lui plaît, dans des conditions favorables et au sein d'une équipe avec laquelle il se sent bien, néanmoins poursuivre sa carrière en MotoGP n'était pas une fin en soi.

"J'aurais très bien pu m'arrêter. Je peux rentrer chez moi et ne plus jamais m'inquiéter dans ma vie. Mais je sens que je suis encore rapide, alors pourquoi ne pas continuer ? Si vous passez de top 5 à top 12, puis de 12e à 15e, alors il est temps d'arrêter. Mais globalement j'ai la même vitesse, voire je suis même plus rapide que les autres années, alors je me sens bien. Désormais, il faut que je continue à être rapide pendant deux années de plus."

Lire aussi :

Si cette prolongation de son contrat lui permet de se replacer sur le même timing que les autres pilotes de pointe, dont les nouveaux accords couvrent les saisons 2019-2020, alors qu'il était précédemment en décalage, Cal Crutchlow assure ne pas avoir d'idée derrière la tête. À bientôt 33 ans et alors qu'il se trouve dans sa huitième saison en MotoGP, ce pourrait être son dernier contrat.

"Je suis assez positif quant au fait qu'il s'agira de mon dernier contrat, parce que… juste parce que. Je ne veux pas courir pour toujours", indique-t-il. "Mais ça peut changer, comme tout peut changer. J'ai aussi dit que mon dernier contrat [en date] serait le dernier, ou que ça pourrait l'être. Ça ne veut pas dire que si je me mets soudain à gagner je vais continuer, ou que si je suis dernier je vais dire que je vais m'arrêter. Les choses peuvent changer, mais je veux amener ma fille à l'école et ce genre de choses."

"Je n'ai plus besoin de le faire, c'est certain. J'ai tellement de choses en cours avec des investissements et ce genre de choses, je pourrais facilement arrêter, mais j'adore ce que je fais, c'est le principal. Et j'ai toujours dit que quand je n'aimerai plus ça et que je ne serai plus motivé, ça ne sera plus la peine que je le fasse."

Prochain article MotoGP
Ducati contredit la direction de course : "Aucune convocation officielle"

Article précédent

Ducati contredit la direction de course : "Aucune convocation officielle"

Article suivant

Ezpeleta préférait annuler un GP que regretter un accident

Ezpeleta préférait annuler un GP que regretter un accident
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités