Crutchlow et Honda : "Toutes les bonnes choses ont une fin"

Le pilote anglais ne cache plus son intérêt pour le programme Aprilia, qu'il pourrait rejoindre en 2021 aux côtés d'Aleix Espargaró.

Crutchlow et Honda : "Toutes les bonnes choses ont une fin"

La situation de Cal Crutchlow avance vite, au point que le pilote confirme lui-même être intéressé à l'idée de rejoindre Aprilia en 2021. Victime présumée du jeu de dominos du clan Honda, qui devrait placer Álex Márquez chez LCR, le Britannique sait qu'il a le soutien du promoteur du championnat, Carmelo Ezpeleta ayant assuré qu'il l'aiderait à garder une place en MotoGP. Or, les guidons potentiels sont si rares que remplacer Andrea Iannone chez Aprilia est vite devenu l'option la plus plausible.

Engagé chez LCR depuis six ans, Cal Crutchlow est toutefois sous contrat direct avec Honda et il prend une part active au développement de la RC213V. Lui qui a précédemment couru durant trois ans sur la Yamaha satellite du team Tech3, puis brièvement au sein de l'équipe officielle Ducati, semble désormais prêt à tourner la page du HRC pour se lancer dans un nouveau programme.

Lire aussi :

"Le temps que j'ai passé chez Honda a été formidable et nous avons accompli beaucoup de choses ensemble, mais toutes les bonnes choses ont une fin à un moment donné", déclare Cal Crutchlow à Bikesportnews. "J'ai obtenu 19 podiums avec Lucio [Cecchinello] et son équipe, mais il a maintenant autre chose au programme."

Le transfert d'Álex Márquez de Repsol à LCR, conséquence du recrutement de Pol Espargaró dans l'équipe officielle, ferme vraisemblablement la porte à Crutchlow puisque le soutien financier d'Idemitsu, l'un des principaux sponsors de l'équipe de Lucio Cecchinello, dépend directement de la présence de Takaaki Nakagami. "Si aucun accord n'est conclu avec Taka, alors je pourrais peut-être rester, mais je pense que les chances que cela se fasse sont minces", concède l'Anglais.

Désireux de poursuivre sa carrière, après avoir un temps évoqué la tentation de prendre sa retraite, Cal Crutchlow se tournerait donc vers Aprilia, où une place reste vacante dans l'attente de connaître le sort d'Andrea Iannone. Si le constructeur italien n'attend finalement pas la réponse du TAS, la candidature de l'Anglais sera assurément attractive, au vu de sa riche expérience et notamment dans le développement. Pour Crutchlow, les autres options sont minces, puisque le seul autre guidon officiel à pourvoir potentiellement est celui que négocie Andrea Dovizioso avec Ducati et pour lequel l'accord tarde.

Lire aussi :

"Honnêtement, je ne me sens pas mal par rapport à ça", assure l'Anglais en évoquant l'hypothèse qu'il quitte Honda. "Je veux que ce que je fais soit fun parce que ce n'est pas une question d'argent, et développer la RS-GP avec Aleix [Espargaró] pourrait être très fun. Je vois cela comme une opportunité d'essayer d'obtenir des podiums avec tous les constructeurs pour lesquels j'ai roulé en MotoGP et je suis très déterminé à aider au développement de la moto en m'impliquant fortement dans le projet. Je suis sûr que je peux le faire."

Quant à l'idée de raccrocher, Crutchlow semble regretter de l'avoir ouvertement évoquée : "Je crois que je l'ai mentionné une fois et tout à coup, c'était fait, je prenais ma retraite. Heureusement, les constructeurs ne l'ont pas vu de cet œil et j'ai aussi la chance d'avoir une bonne relation avec Carmelo Ezpeleta."

partages
commentaires
C'était un 6 juillet : Mamola vainqueur sous le déluge de Spa

Article précédent

C'était un 6 juillet : Mamola vainqueur sous le déluge de Spa

Article suivant

Le manque d'expérience de Petrucci avec la KTM n'inquiète pas

Le manque d'expérience de Petrucci avec la KTM n'inquiète pas
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021