MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Crutchlow - "Il s'est remis à pleuvoir et ça a été un désastre"

partages
commentaires
Crutchlow - "Il s'est remis à pleuvoir et ça a été un désastre"
Par :
30 juin 2016 à 09:00

Cal Crutchlow n'a pas vu l'arrivée du Grand Prix des Pays-Bas, contraint à l'abandon comme tant d'autres. Pourtant, à un moment, il a cru pouvoir s'imposer.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Jack Miller, Marc VDS Racing Honda, et Cal Crutchlow, Team LCR Honda

L'Anglais avait égalé samedi sa meilleure qualification de la saison. S'il regrettait de ne pas être passé par les stands pour monter un pneu neuf en fin de séance, comme l'ont fait les pilotes qui l'ont devancé, il a tout de même décroché la 5e place sur la grille et pouvait s'en estimer satisfait.

Les conditions météo étaient, certes, venues se troubler les qualifications, mais ce fut bien pire dimanche pour la course. Avalé par le peloton au départ, Cal Crutchlow a rétrogradé jusqu'au 15e rang avant d'entamer sa remontée dès le quatrième tour.

Smith, les frères Espargaró, Bradl, Bautista, Pedrosa, Miller… Tous subiront ses dépassements les uns après les autres. De plus en plus à l'aise au fil des tours, l'Anglais était deux secondes plus rapide que quiconque au dixième passage dans la ligne droite des stands. Mais c'était sans compter sur le retour de la pluie, qui allait bientôt doucher ses espoirs.

"Je me sentais bien durant la première partie de la course. Le pneu ne travaillait pas correctement au départ et j'avais du mal à le faire monter en température, mais dès que ça a commencé à sécher, j'ai été le plus rapide en piste. Je sentais que je pouvais gagner la course. Et puis il s'est remis à pleuvoir et ça a été un désastre", explique-t-il.

Reparti de la 7e place sur la seconde grille de départ, l'Anglais a subi un sort similaire à celui décrit par Andrea Dovizioso : le gain de grip arrière induit par l'utilisation d'un pneu soft a eu pour effet de trop pousser sur l'avant et de le mener à la chute, avant même la fin du premier tour.

"Au restart, j'ai choisi le pneu soft et je suis tombé, tout simplement parce que j'avais trop de grip dans le pneu arrière", indique-t-il. "Je n'avais pas d'expérience avec ce pneu, à l'exception de la séance de qualifs, et les conditions étaient très différentes. J'ai été piégé par un pneu avant froid et, franchement, je suis très déçu."

Heureux pour Miller

Crutchlow est tombé chaque jour du Grand Prix d'Assen. Il détient la palme du plus grand nombre d'accidents sur la saison (13), qu'il partage avec Jack Miller. Mais l'Australien a décroché un prix bien plus gratifiant dimanche, et son ancien coéquipier chez LCR n'a pas manqué de l'en féliciter chaleureusement dans le parc fermé.

"Comme vous pouvez l'imaginer, je ne suis pas content. Dans une course comme celle-ci, tout n'est plus que 'si, mais ou peut-être'...", résume Cal Crutchlow. "Cela n'enlève rien aux gars du podium, en particulier à Jack, mais j'ai le sentiment que j'avais une opportunité de monter sur le podium et peut-être même de gagner. Jack a saisi sa chance et je suis vraiment content pour lui. S'il y a sur la grille quelqu'un d'autre que moi que j'aimerais voir gagner, c'est lui."

Article suivant
"La victoire de Miller ne change rien" assure Honda

Article précédent

"La victoire de Miller ne change rien" assure Honda

Article suivant

Chronique Mamola - Des chutes en pagaille

Chronique Mamola - Des chutes en pagaille
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa