Crutchlow - "J'aurais dû suivre mon instinct"

partages
commentaires
Crutchlow -
Par : Léna Buffa
22 oct. 2016 à 12:02

Même si la météo a été la véritable protagoniste du jour et si la pole position est revenue à Marc Márquez, Cal Crutchlow a lui aussi largement contribué à animer cette deuxième journée du Grand Prix d'Australie.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Eugene Laverty, Aspar MotoGP Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Deuxième sur la grille, le pilote LCR estime être passé à côté d'un meilleur résultat en ne hasardant pas le choix de pneus qui s'est avéré gagnant pour Márquez. Le concernant, il n'a monté le pneu slick qu'à l'arrière et a choisi de disputer la phase décisive des qualifications avec un pneu intermédiaire à l'avant, alors que l'Espagnol était immédiatement passé à deux gommes lisses.

"Normalement, c'est moi le gars qui monte les slicks en premier !" peste l'Anglais dans un sourire. "J'aurais dû suivre mon instinct, parce qu'après la Q1 j'ai immédiatement dit 'Montons les slicks'… et puis j'ai changé d'avis et c'était la mauvaise décision à prendre. Au final, j'ai fait du bon boulot avec le pneu avant que j'avais, simplement j'ai perdu un peu de temps et j'ai fini deuxième."

"Marc a fait un super tour", salue Cal Crutchlow. "Les conditions ont été compliquées tout le week-end. Étant donné que j'étais passé par la Q1, j'avais un peu plus d'expérience avec la pluie ou les conditions entre sec et mouillé."

Il est vrai qu'avant de tenter d'arracher la pole position et d'être le seul à accompagner Márquez dans la fenêtre des 1'30, lui concédant un peu moins de huit dixièmes en Q2, Crutchlow avait fait le show en Q1. Il en est sorti large vainqueur, ayant dominé cette séance dans son intégralité et avec une forte avance sur la concurrence. "De toute façon, on n'aurait déjà pas dû être en Q1", tranche-t-il. "Ça a été une situation un peu cauchemardesque, car j'ai choisi le mauvais pneu au mauvais moment en EL3."

La course ? "Une loterie"

Bien malin celui qui pourrait prédire le déroulement de la course dès à présent. Plus que jamais, il paraît bien difficile de l'anticiper, aussi faut-il se préparer à toutes les éventualités. "Mon team a fait du bon boulot ce week-end. Il faudra voir demain, ça pourrait être encore une vraie loterie", estime Cal Crutchlow, auteur en août de sa première victoire, à Brno.

"J'ai été assez surpris par les chronos que l'on a pu signer avec les pneus pluie, puis sur le sec étant donné que la piste était très sale et que l'on n'avait pas déposé de gomme. La course sera longue. Je pense qu'il sera possible de faire à la fin de la course les chronos que l'on a signés en qualifs. Si on arrive à avoir ces 30 minutes le matin, avec des températures correctes, et si on peut travailler sur les réglages, alors ce sera beaucoup mieux pour tout le monde et beaucoup plus sûr", conclut-il.

Casquette rouge #35 Cal Crutchlow
Casquette rouge #35 Cal Crutchlow, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Pole, BMW et record : la très bonne journée de Márquez

Article précédent

Pole, BMW et record : la très bonne journée de Márquez

Article suivant

Pol Espargaró - "Si la pluie était arrivée, j'aurais été dernier"

Pol Espargaró - "Si la pluie était arrivée, j'aurais été dernier"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Samedi - Qualifs
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions