Crutchlow : "Je pourrais me retrouver dixième assez facilement"

L'Anglais s'est conformé à sa réputation de pilote efficace en Argentine lors de la première journée, mais il préfère rester prudent en attendant de voir l'évolution des conditions de piste.

S'il a affirmé en conférence de presse jeudi ne pas apprécier plus que de raison le circuit de Termas de Río Hondo en dépit de ses bons résultats en Argentine, force est de constater que Cal Crutchlow a encore fait bonne figure en ouverture de la deuxième manche du championnat.

Deuxième lors de chacune des deux premières séances d'essais libres, l'Anglais a été l'un des rares à être régulier dans son niveau de performance tout au long de la journée, un autre bon point à mettre à son actif.

Le vent, principal élément perturbateur

Le pilote LCR a en effet su se jouer des éléments et de l'adhérence précaire du tracé sud-américain pour empocher le deuxième chrono des temps combinés. Selon lui, le principal problème venait d'ailleurs davantage des conditions venteuses que du grip ce vendredi.

"Je n'ai pas senti que j'attaquais trop. Je ne sentais pas que je prenais trop de risques pour être honnête. Je me sentais bien à l'aise avec ce qu'on avait aujourd'hui [vendredi]", assure-t-il cependant. "Au final, c'était une séance assez difficile par rapport au vent, c'était terrible par rapport à la première séance. Je suis sorti des stands et je pensais que j'avais un problème sur la moto, elle n'allait pas en ligne droite et ensuite j'ai réalisé que je me faisais souffler en dehors de la piste."

Une piste tout de même très sale en ce début de week-end, mais qui devrait gagner en qualité à mesure que son gommage s'opère durant le week-end avec le passage des différentes catégories sur le tarmac. "C'est juste très glissant et sale", observe Crutchlow. "Je pense qu'au final ça sera bien mieux mais pour l'instant c'est très sale. Il faut quatre jours de roulage où la piste n'est pas comme maintenant, il faut qu'elle soit chaude, il faut que tous les pilotes Moto2 et Moto3 sortent large pour tout nettoyer, car on essaie tous de rester sur une ligne." 

Alors que certains pilotes ont déploré un manque de grip avec les pneus fournis en Argentine, le natif de Coventry prend le contrepied de ses paires, estimant avoir été à l'aise avec les différentes solutions qui lui ont été proposées, même s'il s'avoue encore incapable de déterminer quel mélange sera le plus adapté.

"Je n'ai absolument aucune idée, car j'ai essayé les trois", répond-il quand on lui demande quel pneu semble le meilleur. "Je me suis senti rapide sur les trois, je me sentais compétitif, que ce soit à l'avant ou l'arrière. J'ai essayé deux pneus avant et les trois pneus arrière, et je me sentais bien sur toute la gamme. Pour l'instant c'est un peu une loterie, il faut qu'il fasse sec demain [samedi] car je veux essayer quelques changements de réglages aussi."

Malgré ses bons résultats du premier jour, Crutchlow demeure néanmoins prudent, conscient que les rapides évolutions de la piste pourraient bien rebattre les cartes d'ici les qualifications et la course. "C'est seulement la deuxième séance du week-end. On est à l'avant, je pense qu'on est compétitifs mais tout peut arriver, je pourrais me retrouver dixième assez facilement.

Avec Michaël Duforest

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Team LCR
Type d'article Réactions