MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
28 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
36 jours
16 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
91 jours
03 juin
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
112 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
133 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
168 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
182 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
203 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
238 jours
28 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
259 jours

Crutchlow prêt à reprendre la piste malgré une énième blessure

Absent à Misano, Cal Crutchlow a bien failli manquer également la manche de Barcelone, puisqu'il s'est à nouveau blessé dès son arrivée sur le circuit. Les médecins l'ont toutefois autorisé à courir.

partages
commentaires
Crutchlow prêt à reprendre la piste malgré une énième blessure

Cal Crutchlow a reçu le feu vert des médecins pour reprendre la piste vendredi à l'occasion des premiers essais libres du Grand Prix de Catalogne. Le pilote anglais a manqué les deux manches de Misano à cause de complications nées d'une opération pour un arm-pump sur son avant-bras droit. La très large cicatrice qui barre son bras a pris un aspect inquiétant lorsqu'il s'est présenté en Italie pour le Grand Prix de Saint-Marin et la grande quantité de liquide devant être drainée chaque jour avait fini par convaincre qu'il valait mieux suivre la voie de la raison et le déclarer inapte.

Depuis, malgré une évolution positive de son bras, Crutchlow a toutefois connu une nouvelle mésaventure, puisque le test de détection du COVID-19 auquel il s'est soumis hier en arrivant sur le circuit de Barcelone s'est terminé par une chute, lorsqu'il a glissé en sortant de la cabine. Résultat, une rupture des ligaments de la cheville gauche !

Lire aussi:

"J'ai poussé la porte du bureau et elle n'avait aucune résistance. Alors j'ai trébuché et je suis tombé, mais la marche était vraiment très haute et je suis tombé sur ma cheville", raconte le pilote anglais. "J'ai entendu un claquement et j'ai su que c'était un os ou quelque chose comme ça. Je me suis levé, j'ai commencé à marcher et j'ai compris que les ligaments étaient vraiment abîmés. Je suis retourné à ma voiture et j'ai appelé le Dr Mir, qui m'a dit : 'Tu plaisantes ?' Comme vous pouvez l'imaginer, ils m'ont pris pour un fou."

Amateur des clichés impressionnants sur les réseaux sociaux, Crutchlow n'a pas tardé à partager hier soir des images de sa cheville en piteux état et très enflée. Il a aussi immédiatement vu un médecin de l'équipe du Dr Mir pour recevoir de premiers soins. "Ils m'ont enfoncé une aiguille dans l'articulation et ils ont enlevé le sang, mais ça n'a pas dégonflé. J'ai passé la nuit avec de la glace sur la cheville. Maintenant, elle est toujours enflée et elle est complètement noire, mais elle ne fait même pas un quart de la taille qu'elle faisait hier", décrit-il.

Malgré son état, le pilote LCR sera donc en piste vendredi matin pour tenter de relancer sa saison, lui qui avait déjà été forfait lors du premier Grand Prix, à la suite d'une lourde chute au warm-up et a par la suite couru avec un scaphoïde fraîchement opéré sur le poignet gauche et un bras droit fortement sollicité pour soulager le droite, et les conséquences que l'on connaît sur l'arm-pump que cela a engendré.

Interrogé par les médias cet après-midi, Crutchlow a réfuté les suggestions selon lesquelles cette énième blessure serait le signe d'un corps qui le lâcherait et qui justifierait qu'il mette désormais un terme à sa carrière. "Je ne crois pas en cela. Je crois au travail acharné, à l'implication et à l'effort", souligne le pilote anglais, toujours décidé à rejoindre Aprilia en 2021 si l'équipe italienne ne peut compter sur Andrea Iannone.

Lire aussi :

"Si vous me dites que mon corps en train de me dire d'arrêter, de prendre ma retraite, blablabla... Je ne vois pas les choses comme ça. Ce que je pense, c'est que l'on récolte ce que l'on sème. Peut-être que la chance n'est pas avec moi pour le moment, mais j'espère qu'elle va bientôt tourner et que je continuerai à être rapide. Mais ce sera comme ce sera, voilà ce que je crois. Si je suis capable d'être compétitif, alors je le serai. Si j'ai la place que je veux l'année prochaine, je l'aurai. Si je ne l'ai pas, eh bien c'est comme ça, c'est la vie."

Avec Lewis Duncan

Zarco : "Ce que j'ai fait à Misano par rapport à Pecco ne suffit pas"

Article précédent

Zarco : "Ce que j'ai fait à Misano par rapport à Pecco ne suffit pas"

Article suivant

Rossi dévoile les derniers détails de son contrat avec Petronas pour 2021

Rossi dévoile les derniers détails de son contrat avec Petronas pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020