Crutchlow : "Si j'étais resté sur la moto, j'aurais fini dans le top 5"

partages
commentaires
Crutchlow :
Par : Willy Zinck
29 mars 2017 à 07:35

Après un début de week-end épineux, le pilote anglais a finalement dû renoncer au cours du premier Grand Prix de la saison.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, après sa chute
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, après sa chute
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow semble abonné aux débuts de saison calamiteux. Pour la seconde fois d'affilée, le Britannique n'a pas vu l'arrivée de la première manche de la saison, après une course − on pourrait même dire un week-end − cauchemardesque.

Les choses avaient déjà bien mal commencé jeudi soir, lors de la première séance d'essais libres, lorsque le pilote LCR s'est momentanément retrouvé à pied après que de la fumée s'est échappée de sa RC213V, la faute à une fuite d'huile.

Finalement neuvième sur la grille, du fait des temps combinés, l'Anglais n'a pas eu plus de succès en course. Comme l'an dernier, celui-ci a chuté, cette fois-ci par deux fois, pour finalement jeter l'éponge au tiers de l'épreuve. 

Un dénouement qui provient pour partie de son choix pneumatique, réalisé dans les derniers instants avant le départ, et calqué sur celui des deux pilotes Honda officiels. Crutchlow a ainsi opté pour le composé medium afin de bénéficier d'une meilleure adhérence sur le tracé qatari.

Mais tout comme Marc Márquez et Dani Pedrosa, l'Anglais s'est retrouvé confronté à une forte usure de ses gommes, notamment à l'avant. "J'ai changé mon pneu avant sur la grille, comme l'a fait Marc, et je n'aurais pas dû", a-t-il concédé après coup. "Nous savions que le pneu medium n'allait pas être possible à l'avant pour nous, car il était vraiment trop tendre."

Cette première manche de l'année gardera un goût amer pour le numéro 35, en raison de ce changement précipité de pneu lié à l'évolution des conditions météo, et notamment la hausse de l'humidité et du point de rosée. "Nous avons été en quelque sorte forcés de changer de gomme car la course se déroulait plus tard. Ils étaient inquiets à propos de la rosée, etc. Mais c'était complètement la mauvaise décision pour Marc et moi", reprend-il, avant de se dédouaner. "Cette décision n'était pas la mienne, et cela ne se passe pas comme cela habituellement, et ce n'est pas vraiment une bonne chose."

Un pneu avant difficile à appréhender 

Auteur d'un départ correct, le natif de Coventry a navigué en début de course en 11e position, non sans éprouver des difficultés avec son pneu avant. "Lorsque j'ai commencé la course, j'étais dans une bonne position. Ensuite, quand j'étais derrière les gars, c'était impossible car le pneu avant était vraiment trop chaud. Je suis légèrement sorti de la trajectoire et j'ai chuté dans le dernier virage."

Crutchlow a ensuite fait une seconde erreur, de jugement cette fois, en s'obstinant à vouloir reprendre la course en dépit d'un guidon de guingois. "Je suis ensuite reparti et je n'aurais pas dû, le guidon était tordu et il y avait de l'huile moteur sur le grip. J'aurais simplement dû m'arrêter [dans les stands], mais je n'ai même pas pu les rejoindre. C'était complètement de ma faute, et remonter sur la moto était ma faute aussi."

Les regrets sont réels pour l'Anglais, qui avait réalisé de bons essais de pré-saison à Losail (il y avait signé le neuvième chrono aux temps combinés, résultat similaire à ceux des essais libres). D'ailleurs, celui-ci pense qu'il aurait pu se battre avec les pilotes officiels Honda, s'il n'avait pas été contraint d'abandonner. "Honnêtement, j'étais tellement confiant d'obtenir un bon résultat peu importe les circonstances. Si j'étais resté sur la moto, j'aurais probablement pu finir dans le top 5 je pense."

Si la décision de chausser le composé medium n'a pas été concluante, Crutchlow prend cependant sa part de responsabilité pour ce qui est de ses accidents. "La limite pour nous, c'était le pneu avant et rien d'autre", insiste-t-il, avant de faire son mea culpa. "Je ne pense pas cependant que la Honda était aussi compétitive que les autres constructeurs [sic], mais Marc, avec le mauvais pneu avant, a été capable de donner le change, voilà tout."

 

Bonnet Cal Crutchlow
Bonnet Cal Crutchlow, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
GP du Qatar : les performances des équipes à la loupe

Article précédent

GP du Qatar : les performances des équipes à la loupe

Article suivant

Rins meilleur rookie après sa solide remontée à Losail

Rins meilleur rookie après sa solide remontée à Losail
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions