Crutchlow : "Je suis sûr que Honda veut me garder"

Le pilote anglais se montre confiant quant au fait de rester dans le giron de Honda en 2018.

Cal Crutchlow, qui a remporté ses deux premiers succès en MotoGP durant la seconde partie de la saison 2016, fait partie des pilotes les plus en vue dont le programme arrive à terme à la fin de l'année, alors que tous les représentants officiels détiennent des contrats qui courent jusqu'à la fin de l'année 2018.

Le Britannique a représenté Honda lors de divers tests ces 18 derniers mois, en lieu et place des pilotes officiels, Marc Márquez et Dani Pedrosa, mais le constructeur japonais a déclaré qu'il n'avait pas la possibilité de lui offrir plus que son contrat actuel avec l'équipe satellite LCR.

Crutchlow était à nouveau aux affaires mardi, au Mans, alors que Márquez et Pedrosa ont quitté le circuit Bugatti sans avoir procédé au moindre roulage – de toute façon retardé en raison de la pluie qui s'était abattue dans la nuit – afin d'éviter que cela soit compté comme l'une des cinq journées d'essais privés allouées en cours de saison aux titulaires.

Préposé aux essais

Mais Crutchlow n'a pas la sensation que le fait d'avoir fait du zèle ait amélioré la situation. "Nous avons été limités avec les tours, c'est pourquoi Dani et Marc n'ont pas choisi de sortir et d'utiliser leur journée", a-t-il déclaré. "J'ai été désigné comme le gars qui fait beaucoup de tests de toute façon, j'ai été content de prendre la piste et de le faire pour Honda. J'ai tout fait l'an passé."

"Est-ce que cela renforce ma position ? Aucune idée. Mais cela ne signifie pas que quelque chose est fait ou que je me suis vu offrir quelque chose. Je suis sûr que Lucio [Cecchinello, le patron de l'équipe LCR] veut me garder, je suis sûr que Honda veut me garder. Il y a peut-être d'autres choses que je peux faire."

Après avoir appelé Honda à passer plus de temps sur son châssis de MotoGP, Crutchlow a expliqué qu'il avait également "essayé des tonnes" de pièces lors de ce test manceau, mais est resté discret sur ce qui pourrait être utilisé, et quand. "[Il y a eu] certaines choses qui n'ont jamais été testées auparavant, et certaines choses qui l'ont déjà été", a-t-il ajouté. "Nous avons eu des points positifs et des points négatifs. Peut-être que nous allons en essayer certains ce week-end [à Jerez]. Nous sommes suffisamment contents de la façon dont cela s'est déroulé, nous devons continuer à travailler."

Crutchlow espère enchaîner ce week-end sur une nouvelle bonne performance, après ses bons résultats décrochés lors des deux dernières échéances, sa troisième place en Argentine et sa quatrième aux États-Unis. "Ce n'est pas un mauvais début de saison, même si j'ai chuté au Qatar", reconnaît le pilote LCR. "À Austin, ce fut un bon résultat pour moi et un résultat important pour l'équipe, un résultat important. Revenir en Europe me convient mieux, car je vais pouvoir piloter tout en étant plus proche de chez moi. Je suis impatient que cette partie de la saison commence." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Team LCR
Type d'article Actualités
Tags contrat