Crutchlow : "J'aurais dû viser la victoire plus tôt"

partages
commentaires
Crutchlow :
Par : Willy Zinck
21 oct. 2018 à 09:50

L'Anglais estime qu'il aurait pu décrocher un deuxième succès cette année s'il était parvenu à se défaire de Dovizioso et Márquez lors des premiers tours.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Crutchlow. Japanese MotoGP 2018
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Grâce à son nouveau podium obtenu au Japon, Cal Crutchlow a pu participer comme il se doit à la fête, assurant un doublé pour Honda dans le sillage du nouveau quintuple Champion du monde Marc Márquez.

L'aboutissement d'un week-end plein pour l'Anglais, toujours dans le coup et dans le top 5, et qui est même venu se frotter à l'Espagnol et Dovizioso dans les premiers tours de course.

Et si son attaque sur le numéro 93 a pu sembler cavalière alors que le titre était en jeu, le pilote LCR explique que la manœuvre répondait à une tactique visant à se défaire rapidement de ses deux adversaires pour les laisser se battre entre eux, et profiter ainsi de l'aubaine pour filer vers ce qui aurait été sa deuxième victoire de la saison après l'Argentine.

"La course a été étrange. J'ai eu de bonnes sensations honnêtement, mais le problème c'est que j'aurais dû viser la victoire plus tôt", explique ainsi le numéro 35. "J'ai passé Marc, et j'ai pensé que si je passais Dovi, alors je pourrais les laisser se battre tous les deux et que ce serait bon. Mais Marc m'a repassé, et je me suis dit qu'il fallait que je les laisse un peu tranquille."

Lire aussi :

Prudence lors de la seconde partie de course

Le Britannique a même mis le holà à ses intentions de viser un succès au Japon, préférant jouer placé et ne pas commettre un impair qui aurait été particulièrement malvenu devant les dirigeants de la marque à l'aile dorée, qui avaient fait le déplacement sur le circuit de Motegi.

"Je voulais garder une demi-seconde par rapport à Marc, tout simplement parce que je ne voulais pas me manquer dans les zones de freinage : c'était la course à domicile de Honda, et Marc était en lutte pour le titre", reprend-il, assurant avoir par ailleurs été perturbé par la tactique employée par Dovizioso, ajustant en permanence son rythme de course comme pour déstabiliser effectivement ses adversaires.

"J'ai eu des difficultés avec le pneu arrière pendant quelques tours puis c'est revenu, mais alors Dovi s'est mis à attaquer de nouveau. On connaît la stratégie de Ducati à présent : ils font deux ou trois tours rapides, et ensuite ils ralentissent le rythme. Puis de nouveau deux ou trois tours rapides, et ils ensuite ils ralentissent encore."

Un bon résultat dans la quête du titre de meilleur pilote indépendant

Ce nouveau podium fait néanmoins du bien à Crutchlow, qui sortait de deux dernières manches compliquées, l'une marquée par une chute (Aragón), l'autre par une usure des gommes qui a compromis son résultat final (Buriram).

"C'est génial d'être sur le podium ici au Japon", confirme-t-il. "Mon équipe a fait un travail fantastique tout le week-end. C'est la course à domicile de Honda, Marc a remporté le titre et fini premier, j'ai fini deuxième, tout le monde est ravi : C'est une bonne journée pour nous."

Lire aussi :

Grâce à sa deuxième place du jour et à la déconfiture de Danilo Petrucci ce week-end, le Britannique se dégage au classement des pilotes indépendants. Mais avec 15 points d'avance sur le pilote Pramac et Johann Zarco, rien n'est encore joué et il faudra à tout prix éviter de nouveaux abandons pour parvenir à son objectif.

"On va faire de notre mieux à Phillip Island", poursuit-il, lui qui s'est imposé en Australie il y a deux ans. "On va faire de notre mieux sur toutes les courses. Le problème qu'on a maintenant, c'est que Marc n'a plus rien à perdre, ce qui rend les choses pires encore ! Sans le trois abandons [et les quatre résultats vierges si on ajoute Austin], peut-être que j'aurais pu finir bien plus haut au championnat. Mais on ne peut pas revenir en arrière, et il nous faut aller de l'avant."

Article suivant
Sixième, Zarco est "à la limite" de son package

Article précédent

Sixième, Zarco est "à la limite" de son package

Article suivant

Un troisième podium en 2018 et des objectifs renouvelés pour Rins

Un troisième podium en 2018 et des objectifs renouvelés pour Rins
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions