"Une cure d'amaigrissement" pour l'Aprilia de 2017

partages
commentaires
Par : Mitchell Adam
Co-auteur: Willy Zinck
27 janv. 2017 à 13:35

Avec un tout nouveau line-up et une direction technique claire, l'équipe italienne entend passer un cap cette année, grâce notamment à une moto révisée en profondeur, à la fois plus légère et plus puissante.

Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, et Marcus Eschenbacher
Alvaro Bautista, Aspar MotoGP Team, Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Suzuki, à la Clinica Mobile

Aprilia va introduire un moteur largement modifié en MotoGP à l’occasion des débuts des tests de pré-saison, à Sepang la semaine prochaine.

Le constructeur italien a été distancé par ses rivaux l’an passé en introduisant la RS-GP, son tout premier prototype prenant la piste pour la première fois seulement cinq semaines avant la manche inaugurale de la saison, au Qatar.

Mise à la diète 

Alors qu’Aprilia a effectué de réelles avancées durant la seconde partie de saison, surtout après l’introduction de son nouveau châssis à Misano, la recrue Aleix Espargaró a estimé que le package "avait besoin d’une cure d’amaigrissement" et pourrait utiliser plus de puissance à bas régime à la suite de ses tests de novembre, alors que la précédente version de la RS-GP avait déjà perdu trois kilos sous l’impulsion d’Álvaro Bautista.

L’ancien pilote Suzuki débutera les essais cette semaine sur une moto décrite comme étant la machine d’Aprilia pour 2017, et qui présente des gains au niveau du moteur.

"Durant la pause hivernale, nous avons été capables de faire des progrès tangibles, et de répondre aux besoins exprimés en particulier par Aleix lors des tests de 2016", a déclaré le manager d’Aprilia Racing, Romano Albesiano. "Nous sommes dans une position différente de celle où nous étions il y a 12 mois, lorsque la nouvelle moto a fait ses débuts."

Trouver plus de couple à bas régime

Aprilia a en effet connu une saison en dents de scie, avec la cinquième place au championnat des constructeurs au terme de l'exercice. Mais le patron de l'équipe italienne est optimiste compte tenu de la qualité de l'existant.

 présent, nous savons que nous avons une bonne base sur laquelle travailler. Sepang sera notre première chance de vérifier ce qui a été analysé et conçu lors des derniers mois. L’évolution de la RS-GP implique tous les aspects, d'une part pour être adaptée aux nouveaux pilotes, mais aussi pour être en accord avec les nouvelles réglementations techniques. Comme c’est le cas du moteur, nous avons trouvé un peu plus de couple à bas régime, mais sans rien perdre en termes de puissance maximum. Puis nous avons optimisé tous les composants en termes de poids, de rigidité et d’équilibre général."

"La RS-GP a été revue dans tous ses aspects, pour répondre aux besoins des pilotes et à la nouvelle réglementation technique."

Le moteur V4 de l’Aprilia de 2017 "présente beaucoup de modifications, d’améliorations", plutôt que d’être un tout-nouveau bloc, a expliqué un représentant de l’équipe auprès d’Autosport.

Espargaró, qui s’est montré en grande forme lors des tests de Valence en roulant plus de sept dixièmes plus vite que les temps de qualification de Stefan Bradl et Álvaro Bautista lors du Grand Prix, fera équipe cette année avec Sam Lowes, en provenance du Moto2, pour constituer un tout nouveau duo de pilotes au sein du team italien.

Le Britannique avait signé un contrat de trois ans en septembre 2015 avec Aprilia, ce qui lui a permis de poursuivre en Moto2 en 2016 au sein du team Gresini, et de passer d’un châssis Speed Up à un Kalex, tout en endossant le rôle de pilote essayeur officiel MotoGP pour le compte de l’équipe transalpine. Lowes va continuer son initiation au MotoGP cette semaine sur l’Aprilia de 2016, avant de monter sur le nouveau modèle durant les séances d’essais suivantes de Phillip Island et du Qatar.

Retour de blessure

Le programme de tests de l’Anglais en 2016 a été restreint en raison d’une blessure au cou contractée lors de la première journée d’essais suivant le Grand Prix de Valence. "Je suis impatient de me remettre en selle car à Jerez je n’ai pas été capable de mettre à profit du temps que j’avais à cause de ma blessure", a-t-il expliqué. "L’équipe a travaillé d’arrache-pied tout l’hiver et j’étais en Espagne pour m’entraîner et être prêt. Mon objectif à Sepang est de continuer à m’améliorer et de me familiariser encore plus avec la machine de MotoGP d’Aprilia."

Les premiers essais officiels de pré-saison débuteront lundi sur le circuit de Sepang, en Malaisie, et dureront jusqu’au 1er février.

Article suivant
Baz - "J'espère avoir plus de chance cette saison"

Article précédent

Baz - "J'espère avoir plus de chance cette saison"

Article suivant

Pour Sam Lowes, l'adaptation au MotoGP s'est déroulée sans encombre

Pour Sam Lowes, l'adaptation au MotoGP s'est déroulée sans encombre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álvaro Bautista , Stefan Bradl , Aleix Espargaró , Sam Lowes
Équipes Gresini Racing
Auteur Mitchell Adam
Type d'article Actualités