MotoGP 2017

Dall'Igna - Lorenzo et Ducati vont devoir s'adapter l'un à l'autre

Pour la première fois depuis qu'il a rejoint le MotoGP il y a neuf ans, Jorge Lorenzo changera de box demain matin : après une longue fidélité à Yamaha, couronnée de succès, il sera l'heure pour lui de rejoindre Ducati.

Le pilote espagnol prendra place aux côtés de son nouvel ingénieur, Cristian Gabarrini, dans le stand des Rouges, où il retrouvera, notamment, Gigi Dall'Igna. Aujourd'hui directeur général de Ducati Corse, l'ingénieur a pesé dans son choix, Lorenzo lui vouant un grand respect depuis qu'ils ont collaboré au début de sa carrière mondiale, chez Derbi, puis chez Aprilia dont Dall'Igna dirigeait le département course lorsque le Majorquin a remporté ses deux titres 250cc avec la marque.

Ce passé commun pourrait faciliter l'adaptation de la nouvelle recrue, c'est du moins ce que pense le patron des Rouges malgré la réserve qu'il affiche avant de l'avoir vu enfourcher sa Desmosedici. "Jorge a un style de pilotage différent de celui de tous les autres pilotes qui sont en ce moment en MotoGP. Ses réglages doivent donc être différents, c'est certain", anticipe-t-il.

"J'ai quelques idées parce que je l'ai très bien connu, mais c'était il y a longtemps et dans une autre catégorie. Certaines choses pourraient donc changer et je préfère attendre le premier test avec lui, demain, avant de prendre la moindre décision au sujet du développement que nous devons mener pour lui", ajoute Gigi Dall'Igna.

Attendre le test avant de faire des choix

À l'heure de dresser le bilan de la saison qui a vu Ducati retrouver le chemin de la victoire, l'Italien sait pertinemment où la Desmosedici doit désormais progresser pour faire encore mieux : "Notre principal problème, c'est de faire tourner la moto en milieu de virage. Nous devons clairement améliorer le châssis dans ce domaine. Nous avons des idées, nous allons essayer de les intégrer à la nouvelle moto et nous verrons si elles peuvent fonctionner."

Pour autant, Gigi Dall'Igna veut également laisser toute sa place à Jorge Lorenzo et attendre de l'observer en selle avant de faire des choix d'avenir. Il sera assurément un observateur des plus attentifs, mardi et mercredi, lorsque l'Espagnol prendra place pour la première fois au guidon de la machine sortie des ateliers de Borgo Panigale.

Selon les informations qui ont filtré pendant le week-end de Valence, Lorenzo - qui sera vêtu de noir pour cause de conflit de sponsors -, aura l'opportunité de piloter la GP16 de cette année durant la première journée, puis il prendra en main mercredi la GP17 destinée à pour l'an prochain, mais prête à subir encore toutes les modifications nécessaires pendant l'hiver.

"Je pense que Jorge est un garçon intelligent et il comprend assurément que la moto qu'il va devoir utiliser à partir de demain est complètement différente de celle qu'il a utilisée pendant de nombreuses années en MotoGP. Il doit donc avant tout apprendre la moto et essayer d'adapter son style de pilotage à ses points forts, mais l'inverse est vrai aussi : nous devons essayer de lui fournir la meilleure moto possible, c'est-à-dire premièrement comprendre ce dont il a besoin pour être rapide et deuxièmement essayer de le lui fournir. Nous devons donc coopérer pour atteindre notre objectif", estime l'ingénieur.

Rossi : oublier Lorenzo serait "stupide"

Parmi les nombreux changements d'équipes opérés pour la saison prochaine, c'est indéniablement celui de Jorge Lorenzo qui suscite le plus d'excitation et son test est attendu avec une impatience frénétique par le paddock MotoGP.

L'événement sera notamment observé avec attention par ses rivaux, qui savent combien il serait prématuré de prévoir l'échec de cette union. "Je suis sûr à 100% que, si vous oubliez Lorenzo de la lutte pour le titre, vous êtes très stupide, parce que je pense qu'il peut être très compétitif", prévenait Valentino Rossi hier.

"[Mardi] on va commencer à voir comment se présente la nouvelle saison, même s'il reste bien sûr beaucoup de jours devant nous", rappelait quant à lui Marc Márquez. "En tant que camarade de championnat, bien sûr j'espère qu'il prendra du plaisir, mais s'il devait être plus fort que chez Yamaha, alors il sera très, très dur à battre."

Avec Oriol Puigdemont

T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016
T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016 sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Valence
Circuit Valencia
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités
Tags gigi dalligna
Topic MotoGP 2017