Dani Pedrosa : "Cette année, je n’ai pas trouvé ma place"

L'autre Espagnol de l'écurie Honda a souffert cette saison, après une fin de saison précédente en trombe. Pedrosa en convient, il a été moins régulier, parfois plus brouillon. Le passage aux pneus Michelin ne l'a pas aidé.

Sa saison a été faite de hauts, comme sa victoire à Saint-Marin, et de bas, comme sa chute au Japon, l’éloignant des circuits pendant trois manches. Dani Pedrosa admet que, cette année, il n’a pas été capable de trouver de bonnes sensations, lui permettant de montrer le potentiel qui le place habituellement parmi les pilotes les plus rapides.

Statistiquement, c’est même la pire saison de Dani Pedrosa depuis ses premiers tours de roue dans la catégorie reine, en 2006. Cette année, après sa victoire sur le circuit de Misano, à Saint-Marin, Dani Pedrosa a posé le pied à terre. Une étape en Aragón en demi-teinte, puis une chute à Motegi, au Japon, celle qui bloquera son compteur de point à 155 unités. De quoi lui assurer la sixième place, certes, mais à 143 points derrière son équipier de champion, Marc Márquez.

Un coup dur pour l’Espagnol, très rapide en fin de saison 2015, lorsqu’il a remporté deux des quatre dernières courses. Pedrosa a été l’un des grands perdants du passage aux pneus Michelin. La raison ? Son faible poids, en dessous de 60 kg. Après les alertes sur les pneus de Loris Baz et Scott Redding, Michelin a renforcé ses pneus, ce qui n’a pas facilité la tâche du Catalan.

Il est évident que j’ai lutté pour m’adapter aux pneus.

Dani Pedrosa, à propos du passage aux Michelin

"C’est une saison très difficile, où je n’ai pas trouvé ma place", confie-t-il. "J’ai terminé très peu de courses, et beaucoup d’entre elles dans de mauvaises positions." Le jour et la nuit par rapport à ses autres saisons, où il brillait par sa régularité sur le podium.

"J’ai eu des creux avant, mais ça arrivait à des moments précis. Cette fois, il [le creux] a été plus constant. Il n’y a pas qu’une seule raison, c’est un ensemble de plusieurs éléments. Toutefois, il est évident que j’ai lutté pour m’adapter aux pneus. Michelin aura plus d’expérience l’an prochain, et fera moins d’expérimentations", ajoute le pilote Honda.

"La chose la plus importante en moto, c’est le ressenti, savoir que vous pouvez être performant sur la moto. Parfois, j’ai eu de bons ressentis, comme à Misano. D’autres fois, c’était horrible." Le coureur de Castellar del Valles (Barcelone) s’appuiera sur Giacomo Guidotti, jusqu’ici associé à Scott Redding chez Pramac. Son ingénieur de course actuel, Ramon Aurin, lui, rejoindra Jack Miller.

Mug Dani Pedrosa
Mug Dani Pedrosa.
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités
Tags honda, pneus michelin