Drapeau rouge : Brivio juge le règlement actuel injuste

Davide Brivio, team manager de Suzuki, estime que le MotoGP ne doit plus permettre aux pilotes de changer de pneus durant un drapeau rouge, pour des raisons d'équité et de sécurité.

Drapeau rouge : Brivio juge le règlement actuel injuste

Faut-il revoir la règle du drapeau rouge en MotoGP ? Au Grand Prix de Styrie, la course a été stoppée suite à la spectaculaire chute de Maverick Viñales, alors que Joan Mir semblait filer vers un premier succès. Plusieurs pilotes ont pris l’avantage sur Mir dans la deuxième partie de la course, après avoir profité de l’interruption pour changer de pneus. Davide Brivio, patron de Mir chez Suzuki, estime que les pilotes ne devraient pas être autorisés à changer de pneus pendant un drapeau rouge, pour une question d'équité.

"Nous sommes déçus de la décision de la direction de course", a déclaré Brivio au micro du MotoGP pendant le week-end de Misano. "Il faut clarifier les règlements. ll faut des décisions plus constantes. Nous ne savons pas ce qu’ils vont décider."

"Pour la deuxième course, avec seulement 12 tours, les règles ont changé. Ce n’est pas le principe des règlements, où il faut faire attention à la consommation et trouver un compromis dans les performances. Il serait probablement plus juste de reprendre dans les mêmes conditions. Quand on arrête une course, il devrait y avoir un genre de parc fermé, avec les mêmes pneus, avec les mêmes cartographies de carburant, et les mêmes règles."

Il estime que pour le Grand Prix de Styrie, les deux courses ont été "complètement différentes" : "En un sens, les règles sont différentes pour la deuxième course par rapport à la première, [par rapport] à une course normale."

Lire aussi :

Une évolution dangereuse pour le MotoGP ?

Au delà de la déception du résultat final, Davide Brivio estime que la règle actuelle peut créer un danger. Les équipes pourraient être amenées à conserver des pneus, afin de couvrir de possibles drapeaux rouges, et une telle approche obligerait les pilotes à rouler avec des pneus plus usés pendant les essais.

"La gestion des pneus est la même pour tout le monde, mais si on prend en compte que nous devons conserver des pneus en cas de drapeau rouge, cela complique les choses pour la gestion de l'ensemble du week-end", souligne Brivio. "C'est peut-être un peu moins prudent, parce qu'il faut obliger les pilotes à rouler plus que prévu, juste pour garder un train de pneus. Je ne dis pas ça parce que le résultat n'a pas été positif dans la deuxième course. Mais je pense qu'il y a un sentiment commun dans le paddock, que ce règlement sur le drapeau rouge pourrait, disons, être amélioré."

Brivio reste satisfait que Mir ait pu montrer le potentiel de la Suzuki : "Nous étions très satisfaits et le podium était assuré dans la première course. Nous étions très satisfaits quand le drapeau rouge est arrivé. Nous sommes très contents par ce que nous avons pu montrer que nous sommes performants. Joan sait ce qu’il peut faire maintenant. Nous sommes évidemment assez mécontents du deuxième restart."

Mir a pu concrétiser ces performances avec un podium au Grand Prix de Saint Marin, acquis après un dépassement sur Valentino Rossi dans le dernier tour.

Lire aussi :

partages
commentaires
Test Misano - Viñales leader, Morbidelli malade

Article précédent

Test Misano - Viñales leader, Morbidelli malade

Article suivant

Alberto Puig : À Dovizioso de dire "ce qu'il veut faire"

Alberto Puig : À Dovizioso de dire "ce qu'il veut faire"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021