Début de saison idéal pour un Redding en confiance

partages
commentaires
Début de saison idéal pour un Redding en confiance
Par : Willy Zinck
31 mars 2017 à 11:15

Le pilote britannique s'est illustré lors du premier Grand Prix de l'année, en réalisant des essais probants avant de confirmer en course.

Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing, Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS; Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing

L'une des bonnes surprises du Grand Prix du Qatar a sans douté été la performance de Scott Redding. Surprise de la deuxième séance d'essais libres avec le meilleur temps, le Britannique s'est ainsi qualifié directement pour la Q2.

Un bel effort qui allait rester vain finalement, en raison de l'annulation des qualifications samedi, mais qui est venu récompenser des essais libres rondement menés et donner une première idée du niveau de forme de l'Anglais.

Avec une confiance retrouvée, le pilote Pramac s'est même permis de chercher la limite, jusqu'à la trouver lors de la troisième séance, lorsqu'il a été victime d'une chute, heureusement sans conséquence. Durant cette session, le pilote anglais a par ailleurs connu un incident peu commun, lorsque son carénage s'est détaché en pleine ligne droite, l'obligeant à rentrer au stand à vitesse réduite !

Rattraper le temps perdu au départ

Redding a par la suite su faire preuve de plus de retenue en course. Parti sixième sur la grille de départ, celui-ci a observé une première boucle prudente, après une belle frayeur aux côtés d'un Johann Zarco très incisif. "Je ne sais pas d'où il est sorti, mais j'ai perdu toutes les positions que j'avais gagnées, donc je pense que cela m'a coûté beaucoup", a-t-il regretté après la course. "Mais je suis resté la tête dans le guidon et j'ai tenté d'aller de l'avant."

Le numéro 45 est donc reparti le couteau entre les dents pour refaire son retard sur ses rivaux. Un scénario pas facile, étant donné le manque d'adhérence que l'Anglais devait déplorer à l'arrivée au niveau de son pneu arrière. "Je ne pouvais pas avoir plus d'adhérence du pneu arrière, et je ne pouvais pas faire tourner la moto [suffisamment], donc c'est pour cela que mes temps n'ont pas évolué du premier au dernier tour."

Muni du pneu medium à l'avant et à l'arrière, Scott Redding juge cependant que ce choix a été le bon à Losail, alors qu'une gomme plus tendre et donc plus adhérente aurait sans doute été source de problèmes à moyen terme. "Si j'avais eu le pneu tendre à l'arrière dans les dix premiers tours, j'aurais pu rouler aux avant-postes, celui-ci se serait dégradé plus tard. C'est toujours un gros pari de prendre le tendre pour la course. Mais c'est juste une affaire d'un peu de travail sur les réglages de course. Cependant, si nous avions été deux ou trois dixièmes plus rapides, nous aurions pu évoluer avec les gars du groupe de tête."

Le pilote anglais est tout de même parvenu à regagner les positions perdues, pour finalement s'adjuger la septième place après avoir porté l'estocade sur Jack Miller dans le neuvième tour. Un résultat qui a d'ailleurs surpris le principal intéressé. "Si vous m'aviez dit il y a deux semaines que je finirais à la septième place, j'aurais rigolé. Mais nous sommes restés concentrés. Nous savions ce que nous avions à faire, et tout le monde a bien travaillé ensemble."

Article suivant
Rins blessé à l'entraînement, incertain pour l'Argentine

Article précédent

Rins blessé à l'entraînement, incertain pour l'Argentine

Article suivant

Zarco : Le GP du Qatar, "un grand moment, très motivant"

Zarco : Le GP du Qatar, "un grand moment, très motivant"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Scott Redding
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions