Déception en Aragón et avenir flou pour Mike di Meglio

partages
commentaires
Déception en Aragón et avenir flou pour Mike di Meglio
Par :
1 oct. 2015 à 07:30

Après deux épreuves conclues dans les points, le dernier Grand Prix précédant la tournée extra-européenne n'a pas souri à Mike di Meglio.

Pour le Toulousain, les difficultés ont commencé dès l'entame du week-end en Aragón, puisque des soucis techniques ont limité sa présence en piste le premier jour. En poursuivant les essais à la recherche de grip pour limiter le patinage de sa roue arrière à l'ouverture des gaz, il a réussi à progresser sensiblement lors des essais du samedi.

La course ne l'a toutefois pas récompensé de ses efforts et c'est en vingtième position qu'il a rallié l'arrivée, à 9 secondes du vainqueur de sa catégorie. "La course a été mauvaise," tranche Mike di Meglio. "Au départ j'ai eu un problème d'embrayage et je me suis retrouvé presque dernier. J'ai pu remonter mais j'ai toujours gardé un pilotage très doux pour économiser les pneus parce que je savais que la fin de course s'annonçait assez compliquée."

"Je me sentais à l'aise et, après avoir passé Baz, j'ai suivi Miller pendant quelques tours, toujours en épargnant mes pneus pour la fin," poursuit-il. "Mais d'un tour à l'autre il s'est passé quelque chose parce que je n'arrivais plus à stopper la moto dans les zones de gros freinages, j'avais des vibrations. C'est dommage parce que j'avais le rythme pour être plus proche des premières places."

Quelle place en 2016?

La saison prévoit encore quatre manches, que Mike di Meglio devra toutefois aborder en sachant d'ores et déjà qu'il n'aura pas d'avenir avec l'équipe Avintia, Loris Baz ayant été annoncé à sa place pour l'année prochaine. "Pour le moment, je me trouve dans une situation inconfortable. Il est difficile d’évoluer dans une équipe tout en sachant que ça ne donnera pas de suite. Mais cela ne perturbe en rien ma motivation pour les dernières épreuves," promet le Toulousain.

Mon avenir en MotoGP est encore incertain. Dommage que le nombre de pilotes français en MotoGP ne soit limité qu’à une ou deux places.

Mike di Meglio

L'échiquier de la catégorie reine étant pratiquement au complet, Baz devrait être le seul représentant français la saison prochaine. Si Di Meglio sentait déjà en début de championnat que ses résultats seraient déterminants, cette perspective est une déception, bien compréhensible. Il lui reste cependant l'option d'un poste de pilote essayeur, une solution de recours envisagée par plusieurs pilotes dans l'optique de se replacer dans un an, lorsque la majorité des contrats arrivera à échéance.

"Pour le moment, mon avenir en MotoGP est encore incertain, du moins pour une saison régulière. Mon manager et moi travaillons sur d’autres façons d’en rester plus ou moins proches," explique le Champion du Monde 125cc 2008. "Nous en saurons plus dans les prochains jours. Il est simplement dommage que le nombre de pilotes français en MotoGP ne soit limité qu’à une ou deux places seulement."

Article suivant
Aspar confirme Yonny Hernandez pour 2016

Article précédent

Aspar confirme Yonny Hernandez pour 2016

Article suivant

Officiel - Tito Rabat passe en MotoGP en 2016

Officiel - Tito Rabat passe en MotoGP en 2016
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragon
Catégorie Course
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Mike di Meglio
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu