En délicatesse avec le pneu avant, Rossi recherche une demi-seconde

Le Docteur s'est dit en difficulté avec le pneu avant proposé par Michelin à Losail, expliquant en cela le retard affiché au classement après la première soirée d'essais libres du championnat.

Tandis que son nouveau coéquipier caracolait en tête, Valentino Rossi a passé la première séance d'essais libres du Grand Prix du Qatar dans le ventre mou du classement. Le pilote italien a connu un rebond revigorant dans les derniers instants, aidé en cela par les pneus soft qu'il a montés sur sa Yamaha à l'image de la grande majorité des protagonistes de la fin de séance. Un temps sixième, il a finalement été repoussé jusqu'au neuvième rang, pour en terminer à 1"483 du leader.

"Mes performances n'ont pas été formidables, mais mon feeling sur la moto n'est pas mauvais, je pense qu'on a trouvé quelque chose de positif, à tester à nouveau demain. On doit essayer de tout mettre en place", explique le pilote italien.

"Je dois surtout essayer d'améliorer mon rythme, parce qu'avec les pneus tendres j'avais un bon grip et je pouvais gagner quelques dixièmes, ce qui aurait pu me placer en cinquième ou sixième position. Mais en termes de rythme je suis un peu en difficulté car la moto bouge beaucoup. Ceci dit, dans mon dernier run, on a fait des modifications que l'on va à nouveau tester demain avec les pneus plus durs et j'espère que cela va un peu nous aider."

"Ce qui m'inquiète le plus c'est mon rythme", admet-il. "En termes de rythme, mis à part Viñales qui est vraiment très rapide, il faudrait que je gagne une demi-seconde pour être dans le deuxième groupe."

Des pneus trop tendres

Durant cette première soirée qui donnait le coup d'envoi officiel du championnat, Valentino Rossi a utilisé deux châssis "un peu différents" avec lesquels il a déjà travaillé lors du dernier test de la pré-saison, poursuivant donc un travail qui n'a pas été abouti à temps.

"On doit cumuler les tours. Étant donné qu'on a pris un peu de retard dans notre travail pendant les tests car j'étais un peu en difficulté, c'est un peu difficile maintenant parce que les deux motos sont légèrement différentes", indique-t-il.

"Mais ça n'est pas tellement cela le problème", poursuit le pilote Yamaha, "c'est plutôt mon feeling avec l'avant. Michelin a apporté des pneus qui sont un peu différents, un peu plus tendres et, franchement, je ne me trouve pas très à l'aise."

"Je n'ai pas de super sensations, comme c'était déjà le cas pendant les tests", pointe-il. "Je suis un peu en difficulté quand je suis sur les freins en entrée de virage. La moto bouge et je perds un peu de feeling. À mon avis, c'est pour ça que j'ai un peu de mal."

Tandis qu'il tente de trouver sa voie, Valentino Rossi ne peut que constater l'aisance de son nouveau coéquipier, qui a confirmé ce soir la tendance qui s'était déjà définie durant l'intersaison. "Il est vraiment très, très fort. Aujourd'hui, à la fois sur le tour lancé mais aussi en termes de rythme, il est celui qui a quelque chose en plus par rapport aux autres. Il pilote très bien, il a de très bonnes sensations avec la moto et il interprète très bien la Yamaha, il est donc très rapide."

Reste à savoir si Rossi, notoirement un "pilote du dimanche" saura trouver la solution à ses difficultés au cours des deux prochaines soirées d'essais pour se présenter au départ de la première course de la saison dans de meilleures conditions.

T-shirt Valentino Rossi "46" 2016 noir
T-shirt Valentino Rossi "46" 2016 noir, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Jeudi - Essais libres
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions