Des débuts en fanfare chez Tech 3

Régulièrement parmi les équipes privées les plus performantes ces dernières années, Tech 3 faisait jusque-là face à une armada de pilotes usines qui lui barraient la route des places d’honneur

Régulièrement parmi les équipes privées les plus performantes ces dernières années, Tech 3 faisait jusque-là face à une armada de pilotes usines qui lui barraient la route des places d’honneur. Mais avec le recrutement d’un top pilote, Andrea Dovizioso, et l’éclosion sur une 1000cc de Cal Crutchlow, le tout associé à une M1 qui n’a pas à rougir d’aucune machine, l’équipe française réalise l’un de ses meilleurs week-ends en MotoGP.

Et le plus impressionnant aura sans doute été l’anglais, heureux d’égaliser son meilleur résultat en MotoGP.

C'est une superbe façon de commencer la saison mais la course a été très dure. Je n'ai pas pris un très bon départ, j'ai perdu quelques places et c'est dommage parce que j'aurais peut-être pu être plus proche du Top 3. Je n'aurais probablement pas pu me battre avec eux mais j'ai perdu du temps en début de course et l'écart s'est très vite creusé. Nous avons eu une belle bataille avec Andrea et je me suis bien fait plaisir. J'ai aussi beaucoup appris parce qu'il a beaucoup d'expérience, nous avons joué au chat et à la souris jusqu'à la fin. Je savais que je pouvais le doubler mais je savais aussi qu'il pouvait facilement rester dans ma roue et j'ai donc attendu le bon moment pour passer. Après ça, je me suis concentré pour ne pas faire d'erreur et je ne lui ai donné aucune chance de revenir”.

Ce soir j'ai concrétisé toutes les bonnes performances que nous avions eues durant les essais hivernaux et ça a été ma meilleure course en MotoGP. J'avais aussi été quatrième à Valence l'an dernier mais les conditions étaient bizarres, beaucoup de pilotes avaient chuté. Cette fois c'est un vrai résultat et je suis ravi pour mon équipe et Monster Yamaha Tech3. Ils m'ont énormément soutenu et ce résultat va nous donner beaucoup de confiance pour Jerez.

La cinquième place n'est pas un mauvais résultat mais je ne peux pas en être satisfait”, commentait Dovizioso, un brin déçu de s’être fait battre par son jeune coéquipier. “Je crois que je manque encore d'expérience sur la Yamaha et ce soir, j'ai appris beaucoup de choses qui me rendront plus fort pour la prochaine course, à Jerez. Je voulais faire mieux mais je ne pouvais tout simplement pas. Je ne maîtrise pas encore parfaitement la Yamaha et je crois aussi que nous n'avions pas les réglages parfaits pour le châssis et l'électronique. J'ai perdu pas mal de temps en essayant de passer Spies et ça m'a éloigné du groupe de tête. C'est aussi dommage que je n'ai pas pu suivre Cal sur la fin, je n'étais pas assez confiant, mais ça n'enlève rien à sa course, il a fait un excellent travail. Je vais essayer de garder le positif de cette expérience, mon équipe a fait du très bon boulot et m'a beaucoup aidé pour que je comprenne mieux cette moto et sois plus fort à Jerez”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Cal Crutchlow
Type d'article Actualités