Les détails de l'aide financière de la Dorna aux équipes

En raison de l'absence actuelle de courses de MotoGP, suite à la pandémie de nouveau coronavirus, la Dorna a annoncé un package d'aides financières pour les équipes engagées dans ses trois championnats.

Les détails de l'aide financière de la Dorna aux équipes

La semaine dernière, la Dorna a confirmé qu'elle offrirait une aide financière à toutes les équipes MotoGP indépendantes (LCR, Pramac, Avintia, Petronas SRT, Tech3 et Gresini Aprilia) et à toutes les équipes de Moto2 et Moto3. Le coût total de ces aides, qui seront distribuées pendant au moins les trois prochains mois, est de 9,075 millions d'euros. Nous vous expliquons ci-dessous leur répartition mais tout d'abord, commençons par un point sur là où nous en sommes avec le calendrier...

Quand la saison de MotoGP démarrera-t-elle ?

Le Moto2 et le Moto3 ont réussi à démarrer leurs championnats au Qatar le mois dernier, les équipes et pilotes étant déjà dans le pays une semaine plus tôt, pour des tests de pré-saison. Mais la course MotoGP a été annulée, alors que les manches suivantes en Thaïlande, aux Amériques, en Argentine, en Espagne et en France ont toutes été reportées.

Lire aussi :

Le Grand Prix d'Italie au Mugello fin mai et le Grand Prix de Catalogne à Barcelone début juin devraient subir le même sort. Depuis le report de la course de Jerez, la Dorna n'a plus présenté de nouveau calendrier et évalue toutes les options. Son PDG Carmelo Ezpeleta s'est dit "ravi" s'il parvenait à mettre en place un championnat de dix courses. Pour l'heure, il n'y a pas d'indices sur une date de reprise du MotoGP et sur le calendrier qu'il y aura à ce moment-là.

L'aide financière pour le MotoGP

Les équipes ont besoin de courses pour générer des rentrées d'argent, qu'elles viennent du détenteur des droits commerciaux ou, surtout, des sponsors. Sans courses pour le moment, il n'y a pas de rentrées d'argent et les écuries ont du personnel à payer. Onze équipes courent en MotoGP actuellement. Cinq d'entre elles sont des constructeurs officiels : Yamaha, Honda, Ducati, Suzuki et KTM.

Les six autres écuries sont des équipes "indépendantes" : Petronas SRT Yamaha, Pramac Ducati, Avintia Ducati, Tech3 KTM et Gresini Aprilia. Cette dernière constitue une légère particularité, Aprilia étant un constructeur, mais s'étant associé à l'équipe de Fausto Gresini depuis 2015. Une manière intelligente de bénéficier de l'apport financier plus important du promoteur vers les équipes satellites, comme inscrit dans le règlement.

Le résultat est qu'Aprilia peut donc recevoir les aides financières de la Dorna, tout comme KTM d'ailleurs. Comme la marque italienne, le constructeur autrichien est un constructeur bénéficiant de concessions. Ces dernières concernent soit les nouveaux inscrits, soit ceux qui n'ont pas remporté une course MotoGP sur le sec depuis 2013.

Pour au moins les trois prochains mois, la Dorna versera 250'000 € à chaque équipe indépendante et KTM, arrivant à un total de 4,5 millions d'euros d'ici juin. Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki n'y ont pour le moment pas accès, car on estime qu'ils sont capables de mieux subvenir à leurs besoins. La Dorna reste en contact avec tout le monde et peut modifier sa décision si les situations particulières le réclament. Le premier paiement a dû être fait la semaine dernière.

L'aide financière pour le Moto2 et le Moto3

Start action, Enea Bastianini, Italtrans Racing Team leads

La Dorna est très fière de ses deux autres catégories, peut-être encore plus que n'importe quel autre sport mécanique dans le monde. En 2020, 16 équipes courent en Moto3 et 15 en Moto2. Leur situation financière est bien plus précaire qu'en MotoGP, la majorité des budgets de ces équipes venant des sponsors. La Dorna a promis un total de 775'000 € pour les équipes Moto3 et 750'000 pour les écuries Moto2, un total divisé en 25'000 € par pilote et par équipe. Dans les trois prochains mois, la Dorna versera un total de 4,575 millions d'euros dans le Moto2 et le Moto3 afin d'essayer de stabiliser les équipes dans cette situation inédite.

Que se passe-t-il après trois mois ?

Dans un scénario idéal, le coronavirus ne sera plus une vraie menace et le monde retournera à la normalité, avec des courses reprenant en juin. Si cela est le cas, l'argent fourni par la Dorna sera considéré comme une avance sur les droits de participation qu'elle offre aux équipes en fin de saison. Mais dans le cas plus probable où la pause se prolongerait, la Dorna, en coopération avec ses actionnaires Bridgepoint Investment, ainsi que les Fonds de pension publics du Canada (CPPIB), verseront un total de 3 millions d'euros aux équipes.

La Dorna ne générant pas non plus les rentrées d'argent attendues dû au manque de courses, il est naturel de penser que l'aide financière aux équipes diminuerait au fil du temps. Cela pour garantir sa propre survie.

partages
commentaires
Garder les motos 2020 pour 2021, peut-être une solution pour Ciabatti

Article précédent

Garder les motos 2020 pour 2021, peut-être une solution pour Ciabatti

Article suivant

Ducati estime qu'il faut évaluer la possibilité d'une saison blanche

Ducati estime qu'il faut évaluer la possibilité d'une saison blanche
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021