Un dernier tour miné par deux erreurs qui coûtent cher pour Crutchlow

partages
commentaires
Un dernier tour miné par deux erreurs qui coûtent cher pour Crutchlow
Par :
31 mars 2019 à 13:46

Le pilote anglais semblait en mesure de contester la pole position à Márquez mais a réalisé un dernier tour lancé brouillon, qui l'a empêché d'améliorer.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow devait être déçu à l'issue des qualifications. Parmi les pilotes les plus rapides lors des différentes séances d'essais libres (il figurait ainsi à la troisième place des temps combinés à l'issue des EL3), l'Anglais n'a pas réussi à se maintenir à ce niveau lors de la Q2.

Pourtant, ce dernier a paru être le seul à pouvoir contester l'hégémonie de Marc Márquez lors de son ultime tour lancé, avant de se rendre coupable de deux erreurs, la dernière dans le virage 9 qui a définitivement compromis ses chances de battre l'Espagnol, mais aussi de figurer sur la première ligne de la grille.

"Le premier run n'était pas si mauvais, mais je ne suis pas content de mon second, où je n'ai pas eu de bon feeling avec mon pneu arrière", a-t-il avancé comme explication face à cette mésaventure. "J'ai pu gérer cela avec les gaz, mais dans les entrées de virage j'ai eu des difficultés, j'ai fait une erreur dans le virage 9 et mon tour était terminé. J'ai fait une erreur, mais je dois me concentrer désormais sur la course."

Lire aussi :

Un rythme de course prometteur

Qualifié finalement en huitième position, le pilote LCR pourra toujours se rassurer en constatant que sa dixième place sur la grille l'an dernier ne l'avait après tout pas empêché de décrocher la victoire en Argentine.

Sa deuxième place obtenue lors des EL4 est aussi un autre signe encourageant pour l'Anglais, qui peut être sûr de son fait quant à son rythme de course. "Bien sûr lors des EL4 j'ai affiché un bon rythme, mais je suis meilleur quand je pilote tout seul [sans personne devant], donc ce serait mieux que je mène la course !" a-t-il expliqué en plaisantant. "Cela va être une course plus difficile vu d'où je pars. Je vais être aux côtés de gars comme Jack [Miller], Morbidelli ou Quartararo qui vont vouloir attaquer dès le premier virage, donc espérons que cela me permette de tirer mon épingle du jeu."

Lire aussi :

La seule crainte du numéro 35 réside finalement dans le départ, une phase où sa Honda ne s'est pas montrée à son avantage récemment, et qui pourrait bien lui porter préjudice ce dimanche. "Le problème, ce sont les départs : la Honda a vraiment des difficultés dans ce domaine", assure-t-il ainsi. "Pour faire démarrer la moto, cela nous prend deux ou trois dixièmes de plus que l'an passé."

Si Crutchlow parvient à trouver la martingale pour prendre un envol propre, alors tous les espoirs seront permis cependant ce dimanche, même si aller chercher Márquez tient sans doute de la gageure tant le numéro 93 se montre performant ce week-end.

Article suivant
Le choix des pneus encore perturbé par la météo

Article précédent

Le choix des pneus encore perturbé par la météo

Article suivant

Warm-up - Márquez reste en tête, Viñales et Dovizioso en embuscade

Warm-up - Márquez reste en tête, Viñales et Dovizioso en embuscade
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Q2
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu