Un abandon et deux places de perdues au général pour Petrucci

Le pilote italien a perdu gros au championnat en étant contraint de renoncer après seulement quelques tours de course.

Alors qu'il est le troisième pilote à disposer d'une GP17 cette année, les attentes étaient grandes pour Danilo Petrucci en Autriche, étant donné le statut de favorites endossées par les Desmosedici sur le Red Bull Ring. 

Des espoirs de bien figurer lors de cette 11e manche de la saison renforcés à l'issue des qualifications, puisque le pilote italien avait signé une prometteuse cinquième place, qui ouvrait ainsi un champ des possibles assez large en course pour le pensionnaire de chez Pramac.

Malheureusement, ses chances d'obtenir un solide résultat en Styrie ont fait long feu en course, après un départ manqué et surtout des problèmes techniques au niveau du moteur, qui ont finalement contraint le transalpin à mettre un terme à son épreuve. "J'avais la possibilité de continuer", explique pourtant le numéro 9. "Après quatre ou cinq tours, mon tableau de bord m'a indiqué de rentrer au stand, pour "protection du moteur". C'était un nouveau moteur, avec environ 100 kilomètres [de parcourus]. Un nouveau moteur spécifique pour ici, mais à partir du samedi, nous avons eu des problèmes avec lui. Nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé."

Une course à oublier

Avant son retrait de la course au septième tour, l'Italien avait dû batailler pour préserver sa position dans le top 10. Auteur d'un départ anticipé – puis manqué avec un wheelie à l'extinction des feux –, celui-ci a passé la majeure partie de sa course a rattraper le terrain perdu, réussissant à gagner cinq places en dépit d'un déficit de puissance de son bloc propulseur, qui commençait déjà à montrer des signes de faiblesse. "À ce moment-là [au départ], la moto était nerveuse, j'ai ouvert davantage les gaz et l'avant s'est soulevé. J'ai ensuite essayé de récupérer mes positions. J'ai repassé Loris Baz et Andrea Iannone, mais mon moteur était si lent, même les KTM m'ont passé dans les lignes droites, et c'était très étrange. J'étais toujours l'un des derniers au niveau de la vitesse."

Pour Petrucci, cet abandon signifie aussi la perte de deux positions au général. Désormais dixième à 24 points, soit près d'une victoire, de Johann Zarco, l'objectif d'être le meilleur pilote indépendant s'est éloigné en Autriche. "Je suis un peu triste maintenant, car j'ai perdu beaucoup de positions et de points au championnat", déplore-t-il. "J'avais dit mardi que je voulais me battre avec Zarco pour la place de meilleur pilote indépendant, mais à présent mon classement... [n'est pas bon]. Jorge Lorenzo et Cal Crutchlow m'ont dépassé. Ce n'est clairement pas notre meilleur dimanche cette année."

Mais l'Italien n'est pas homme à se laisser abattre, et il entend bien remettre les choses dans l'ordre dès la prochaine manche, en Grande-Bretagne. "Ce qui est sûr, c'est que je n'avais pas le rythme pour rester avec le groupe de tête", tente-t-il de se consoler. "Cela aurait pu être une bonne course pour nous, mais peu importe, je pense déjà à Silverstone. Aujourd'hui, j'ai perdu l'opportunité de passer Crutchlow et Jonas Folger au championnat. À Silverstone, je veux de nouveau être aux avant-postes."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Type d'article Réactions