MotoGP GP d'Allemagne

Di Giannantonio décroche un contrat Ducati et la GP25 de VR46 !

Fabio Di Giannantonio restera avec VR46 pour deux années supplémentaires, après avoir conclu un accord avec Ducati.

Fabio Di Giannantonio, VR26 Racing Team

Fabio Di Giannantonio deviendra un pilote sous contrat avec Ducati pour les deux prochaines saisons et pilotera une GP25 pour l'équipe de Valentino Rossi en 2025. Le pilote italien, qui avait reçu une offre de Yamaha pour deux saisons au sein de l'équipe Pramac, a remercié la société basée à Iwata pour son offre samedi et l'a informée qu'il ne l'accepterait pas, d'après les informations de Motorsport.com.

Fabio Di Giannantonio a préféré l'offre de Ducati, qui lui a proposé un contrat de deux ans, jusqu'à la fin de la saison 2026, lui garantissant la seule Desmosedici GP25 que fournira Ducati à son équipe actuelle, VR46, pour la saison prochaine. L'équipe de Valentino Rossi avait une option de renouvellement avec le pilote romain, mais le contrat de Di Ginannantonio sera directement établi avec la société de Bologne, comme c'était le cas avec les pilotes Pramac jusqu'à présent.

Ainsi, Ducati sera en mesure de garder quatre pilotes dans ses effectifs, comme cela a été le cas ces dernières années, l'Italien rejoignant les pilotes d'usine Pecco Bagnaia et Marc Márquez, ainsi que le jeune Fermín Aldeguer, qui attend de savoir pour quelle équipe il roulera lors de sa promotion en MotoGP. Il est désormais clair que les débuts du pilote Moto2 se feront sur une GP24, soit dans l'équipe de Rossi, soit chez Gresini, aux côtés d'Álex Márquez.

Un juste retour pour un pilote performant et attachant

Fabio Di Giannantonio reste chez VR46.

Fabio Di Giannantonio reste chez VR46.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Suite au départ de Pramac de la galaxie Ducati pour devenir une équipe satellite de Yamaha, VR46 jouera le rôle que l'équipe de Paolo Campinoti détenait jusqu'à présent, autrement dit une sorte d'équipe semi-officielle, avec des pilotes sous contrat d'usine et l'accès aux mêmes motos que celles utilisées par Bagnaia et Márquez.

Cette fois, néanmoins, avec la réduction de huit à six machines italiennes sur la grille 2025, les patrons de Borgo Panigale ont décidé que seule une troisième moto d'usine serait produite, et c'est celle qui a été proposée à Di Giannantonio pour le convaincre de ne pas aller chez Yamaha. Une vraie victoire personnelle pour celui qui faisait de ce traitement d'usine une priorité absolue.

"Diggia est un pilote que nous aimons beaucoup et, avec VR46, nous travaillons pour atteindre cet objectif. C'est un pilote qui a beaucoup progressé et nous serions heureux si nous arrivions à faire en sorte de le garder", avait expliqué samedi le PDG de Ducati, Claudio Domenicali, au micro de Sky Italie.

En seulement huit mois, Di Giannantonio est passé du statut de pilote sans équipe après que Gresini ait annoncé la signature de Marc Márquez, à celui de troisième pilote du constructeur – où il retrouvera l'Espagnol dans la combinaison rouge ! – qui domine l'ère contemporaine du MotoGP. Surtout, il sera le seul, avec Bagnaia et Márquez, à avoir accès à la meilleure et la plus évoluée des motos Ducati de la grille.

Yamaha vise Miguel Oliveira

Après le refus de l'Italien, Yamaha vise désormais le Portugais Miguel Oliveira comme premier choix pour sa nouvelle équipe satellite Pramac. L'idée est de réunir un pilote expérimenté et un rookie venant du Moto2. Les options pour le profil de pilote expérimenté sont actuellement réduites à Oliveira et Jack Miller, avec une préférence pour le premier. Pour le rôle de rookie, le plus désiré semble être Sergio García, mais aussi Alonso López et Tony Arbolino, pour couvrir le "quota italien" de la structure dirigée par Paolo Campinoti.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP
Article suivant "Pas trop ridicule" en sprint, Zarco garde foi en Honda

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France