MotoGP Présentation VR46 MotoGP

Di Giannantonio impressionné par le soutien de VR46 et Rossi

Jusque-là indissociable de Gresini, Fabio Di Giannantonio découvre l'équipe VR46 cette année mais pense que la transition sera facilitée par le grand professionnalisme de l'équipe et les conseils prodigués par Valentino Rossi.

Fabio Di Giannantonio, VR46 Racing Team

Sur ses huit saisons disputées en Championnat du monde, Fabio Di Giannantonio en a passé six chez Gresini, dont les deux premières de sa carrière en MotoGP. Il était très lié à la formation fondée par Fausto Gresini mais a dû la quitter au terme de la saison 2023 pour faire place à Marc Márquez. Ses excellents résultats en fin de saison, avec un succès au Qatar, lui ont permis de rebondir sur une autre Ducati, dans l'équipe VR46, et son intégration se passe pour le moment à merveille.

"Il y a du nouveau de mon côté", a confirmé Di Giannantonio lors de la présentation de VR46. "Je change de couleurs, d'équipe, de staff. La moto est similaire mais elle est nouvelle pour moi. mais sincèrement, il n'y a rien de gros, gros, gros. On n'a pas de soucis, c'est juste que la nouvelle moto que l'on a testée à Valence est meilleure partout, dans presque tous les domaines."

"L'équipe est fantastique, il sont super professionnels, et mon nouveau staff est super bon. L'énergie que l'on avait à Valence était super cool, ça a très bien débuté. Ils ont de grosses connaissances donc je pense que dès la première partie de la saison, ça commencera bien. Il sera important de faire de bons tests à Sepang et au Qatar. Je pense qu'on pourra se battre dès le Qatar, la première course."

Di Giannantonio est le premier pilote à courir pour l'équipe de Valentino Rossi sans être membre de la VR46 Riders Academy et, même s'il n'est pas prévu qu'il intègre le programme, il se réjouit de l'accueil "fou" qui lui est réservé dans une "équipe ultra professionnelle" : "Ce qui m'a le plus impressionné, c'est que l'on peut sentir que c'est l'équipe de Valentino, parce que le pilote est vraiment au centre du projet. C'est quelque chose de très sympa et vraiment nouveau pour moi : l'équipe est toujours là pour essayer d'en donner le plus possible en piste, ce qui est l'objectif ultime. C'est très sympa et très proactif de leur part".

"C'est sûr que c'est différent mais je savais que c'était une super équipe, comme vous l'avez vu depuis dix ans", a souligné l'Italien. "Ils ont réussi de grandes choses. Quand je suis arrivé, je n'ai pas eu de surprise particulière parce que je savais que c'était une super équipe. On a eu de bons débuts à Valence, le premier contact avec le staff a été super cool. L'hiver a été assez normal, il n'y pas eu de gros changement de mon côté."

"Pendant l'année, il y aura quelques différences parce que je vais pouvoir m'entraîner plus souvent au Ranch avec les gars de VR46, donc ce sera une grosse opportunité de progresser pour moi. Et avoir Valentino pour patron sera d'une grande aide parce que j'ai le GOAT derrière moi pour me donner quelques conseils ! Ce sont les principales différences."

Fabio Di Giannantonio et Valentino Rossi, propriétaire du VR46 Racing Team

Fabio Di Giannantonio peut compter sur son nouveau patron, Valentino Rossi

Di Giannantonio a pour le moment eu relativement peu de contacts avec Rossi mais il sait qu'il pourra compter sur son expertise à tout moment : "On n'a échangé que quelques mots sur le travail à faire en piste, parce qu'on en est encore un peu au début. Il a été très sympa, parce qu'il m'a dit que je pouvais lui demander tout ce dont j'avais besoin, donc il s'est rendu disponible. C'est quelque chose dont je suis fier et reconnaissant, parce que je ne peux qu'apprendre du meilleur de l'Histoire. J'aurai la possibilité de lui demander de nombreuses choses."

Lire aussi :

Fabio Di Giannantonio va néanmoins devoir s'adapter à des méthodes de travail différentes, au sein d'une équipe technique à découvrir, et va connaître son troisième chef mécanicien en autant de saisons. Après avoir travaillé avec Donatello Giovanotti en 2022 et Frankie Carchedi l'an passé, il sera épaulé par David Muñoz cette année, mais il s'attend à une adaptation relativement simple.

"C'est sûr que ça n'aide jamais de repartir à zéro. Quand on découvre quelqu'un de bien et qui a beaucoup de connaissances, ce n'est pas vraiment un problème. Quand on s'est rencontrés avec David à Valence, les premières sensations étaient bonnes. On travaille différemment sur la moto et ils ont des méthodes de travail différentes dans le garage mais je pense que ce ne sera pas un gros problème. Quand on est rapide, tout est plus simple, tout est plus calme ! Le but est d'être aussi rapide et je pense que David pourra m'aider à atteindre le maximum cette année."

Parmi les autres nouveautés figurent naturellement la moto puisque Di Giannantonio va passer du modèle 2022 à celui de 2023 mais il s'attend là encore à une transition sans heurts : "Quand j'étais sur [la moto] 2022, je voyais déjà de petites différences quand j'étais avec Pecco [Bagnaia] et d'autres en piste. Quand je suis monté sur cette moto [2023], je me suis dit 'OK, maintenant je comprends ces différences !'. [...] La découverte de la [moto] 2023 a été fantastique. On doit travailler sur certaines choses mais je pense que cette moto a un gros potentiel".

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team, Fabio Di Giannantonio, VR46 Racing Team

Marco Bezzecchi et Fabio Di Giannantonio se retrouvent chez VR46

L'un des points de repères de Fabio Di Giannantonio sera Marco Bezzecchi puisque les deux hommes, qui ont moins d'un an d'écart, ont gravi les échelons au même rythme dans les catégories et qu'ils s'affrontaient déjà en Moto3 italien il y a dix ans : "On se connaît depuis le début de notre carrière. ces dernières jours, on a vu de belles images de 2015 en Moto3, quand on se disputait le titre. C'était super cool de revoir ça dix ans plus tard, en étant coéquipiers en MotoGP."

"On se connaît depuis longtemps, on a de bonnes relations, on a de bons souvenirs, on a eu de bonnes bagarres, et aussi de bonnes soirées à faire la fête ! On a une belle relation et je pense que ce sera une grosse motivation pour progresser tous les deux. C'est un pilote super précis et il est aussi super rapide dans de nombreuses conditions, sous la pluie aussi. Je pense que ce sera bien d'associer ce qui est bien chez moi et ce qui est bien chez lui. On verra ce que ça donnera mais je pense que ce sera une belle combinaison, un beau mélange."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les frères Márquez entre joie d'être réunis et volonté d'avancer
Article suivant Trackhouse dévoile les couleurs de ses Aprilia avant ses débuts

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France