Diaporama - Les plus belles remontées de Valentino Rossi

partages
commentaires
Diaporama - Les plus belles remontées de Valentino Rossi
Par : Léna Buffa
24 oct. 2016 à 18:15

Mal qualifié à Phillip Island, Valentino Rossi s'est rattrapé en course et a pu retrouver le podium. Une remontée qui n'est pas sans rappeler quelques moments forts de sa carrière.

"C'est clairement d'un autre niveau quand tu gagnes, mais parmi les courses où j'ai fini deuxième, celle-ci est probablement la plus belle", déclarait-il à l'arrivée. "Les 10 premiers tours ont vraiment été beaux, je me suis beaucoup amusé. J'ai essayé de rester calme, de ne pas récupérer quatre ou cinq places dans le premier tour en prenant des risques, parce que tout le monde est très agressif dans le premier tour."

Sa stratégie a payé et Rossi est parvenu à remonter sans heurt jusqu'à la deuxième marche du podium. La victoire a beau lui avoir échappé, cette performance rejoint d'autres moments de gloire à son palmarès, lui qui a régulièrement été capable de rattraper en course les places qu'il a pu laisser filer lors des qualifications. Voici, en images, quelques morceaux choisis.

Diapo
Liste

2000 - GP du Portugal (de 12e à 3e)

2000 - GP du Portugal (de 12e à 3e)
1/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Parti 12e, Valentino Rossi dispute un début de course sage, dans le peloton, mais parvient néanmoins à peu à peu grappiller des places. En passant Norick Abe dans le 10e tour, il fait son entrée dans le top 5 et part en chasse de Max Biaggi, qui a une seconde d'avance sur lui. Plus rapide que son éternel rival, Rossi le rejoint et le passe sept tours plus tard (photo), alors que le Romain avait rattrapé un Sete Gibernau en perdition. Rossi dépasse l'Espagnol dans le tour suivant, en lui faisant l'aspiration exactement comme il venait de le faire avec Biaggi.

2001 - GP de Grande-Bretagne (de 11e à 1er)

2001 - GP de Grande-Bretagne (de 11e à 1er)
2/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après une chute et l'arrivée de la pluie, Rossi n'obtient qu'une qualification en troisième ligne (elles comptaient encore quatre pilotes à l'époque !). Prudent en début de course, avec le réservoir plein, il finit par trouver ses marques et hausse le ton. Devenu l'homme le plus rapide en piste, il se fraye un chemin dans un peloton encore compact, puis rattrape Kenny Roberts Jr et fait son entrée dans le trio de tête. Il rejoint alors Alex Barros et Max Biaggi, deux gros clients, qu'il dépasse aux freins en l'espace de trois tours et file vers la victoire.

2005 - GP de Valence (de 15e à 3e)

2005 - GP de Valence (de 15e à 3e)
3/13

Photo de: Gauloises Fortuna Racing

Une moto mal réglée, puis une chute en qualifs poussent Rossi à partir de la 15e place. Son départ est excellent et le propulse à la huitième place, après quoi il ne fait qu'une bouchée de Barros et Capirossi tandis que, devant, Gibernau part à la faute. Le Docteur poursuit son effort et ne tarde pas à se défaire de Biaggi, puis dépasse Checa (photo) pour se hisser sur le podium. On n'en est qu'au sixième tour, mais sa remontée s'arrêtera là.

2006 - GP des Pays-Bas (de 18e à 8e)

2006 - GP des Pays-Bas (de 18e à 8e)
4/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Lourdement accidenté en essais, Valentino Rossi parvient à s'aligner au départ de la course malgré ses blessures et, contre toute attente, il mène ce qu'il qualifiera de course d'attaque. Si les avant-postes sont loin pour lui, qui est parti dernier, il est bien plus rapide que les pilotes qui l'entourent et remonte rapidement jusqu'à la 12e place. C'est ensuite dans la dernière phase de la course qu'il va dépasser Tamada, Vermeulen et Checa, avant de profiter de la chute d'Edwards à l'arrivée pour se classer huitième. Un moindre mal.

2006 - GP de Grande-Bretagne (de 12e à 2e)

2006 - GP de Grande-Bretagne (de 12e à 2e)
5/13

Photo de: Ducati Corse

La semaine suivante, à Donington, il s'élance de la quatrième ligne, en délicatesse avec les réglages de sa moto. Après un début de course en paquet (photo), il prend la tête de son groupe et se lance à la poursuite d'un John Hopkins en difficulté, à qui il ravit la cinquième place. Dans le rythme des leaders, Rossi continue à cravacher jusqu'à revenir au contact de Roberts Jr et Melandri, avec qui s'engage une bataille à laquelle se mêle bientôt Stoner, qu'ils rattrapent. C'est Rossi qui aura le dernier mot, décrochant la deuxième place.

2006 - GP d'Allemagne (de 11e à 1er)

2006 - GP d'Allemagne (de 11e à 1er)
6/13

Photo de: Camel Media Service

Rebelote sur la manche suivante, au Sachsenring, où Rossi s'élance à nouveau en dehors du top 10. Cette fois, la victoire est au bout. "Il faut que je demande pardon à ma moto, parce qu'hier, pour la première fois, j'ai commencé à douter de notre compétitivité", expliquera-t-il, alors qu'une nouvelle fois, c'est à la dernière minute que les bons réglages viennent au jour. Très bien parti, il se porte immédiatement sur le groupe de tête, avec lequel il mène une longue bagarre. Passé en tête dans le 13e tour, il reste sous la menace de ses poursuivants et doit notamment contrer les attaques de Marco Melandri en toute fin de course pour réussir à s'imposer.

2007 - GP des Pays-Bas (de 11e à 1er)

2007 - GP des Pays-Bas (de 11e à 1er)
7/13

Photo de: Crescent Suzuki

Les qualifications sur piste mouillée le laissent en 11e position sur la grille. Beaucoup plus à l'aise sur le sec, il remonte très vite les places qui le séparent du podium provisoire et part à la poursuite d'Hopkins (photo) et de Stoner pour aller chercher la victoire. Plus rapide qu'eux, Rossi parvient à ses fins à quatre tours de l'arrivée.

2008 - GP d'Australie (de 12e à 2e)

2008 - GP d'Australie (de 12e à 2e)
8/13

Photo de: Yamaha Motor Racing

Il part de la 12e place après une chute la veille, mais monte sur le podium pour la 11e année de suite à Phillip Island. Son départ est excellent et, une nouvelle fois, il lui faut très peu de temps pour revenir sur le devant de la course en sortant vainqueur d'un groupe de poursuivants (photo) dans lequel il mène d'emblée de belles bagarres. Hayden ayant fait le trou entre-temps, Rossi se lance à sa poursuite et finit la course en trombe, aussi rapide voire plus que le leader intouchable, Casey Stoner. L'Italien finit par rejoindre Hayden et le déposséder de la deuxième place dans le dernier tour.

2008 - GP de Valence (de 10e à 3e)

2008 - GP de Valence (de 10e à 3e)
9/13

Photo de: Yamaha Motor Racing

En manque de compétitivité en essais, Rossi part une nouvelle fois de la quatrième ligne et réussit son début de course, au point d'atteindre la troisième place dès le sixième tour. Il en restera là, pas suffisamment rapide pour menacer Stoner et Pedrosa.

2014 - GP du Qatar (de 10e à 2e)

2014 - GP du Qatar (de 10e à 2e)
10/13

Photo de: Yamaha MotoGP

Rossi se qualifie mal, mais réussit un départ parfait qui le place immédiatement aux avant-postes, où il mène une longue bagarre dans un groupe de tête d'abord fourni (photo), mais dont plusieurs protagonistes partent à la faute. Il en découle un superbe duel face à la nouvelle référence du MotoGP, Marc Márquez, qui finira par avoir le dessus.

2014 - GP d'Italie (de 10e à 3e)

2014 - GP d'Italie (de 10e à 3e)
11/13

Photo de: Luca Stella/FotoMorAle

Les qualifications ne sont pas son fort et Valentino Rossi n'est que 10e sur la grille de son Grand Prix national. Qu'à cela ne tienne, il s'élance parfaitement bien et se défait très vite de ses adversaires, jusqu'à prendre la troisième place à Andrea Iannone dès le quatrième tour. Il reste toutefois à distance du duel Lorenzo-Márquez qui se joue pour la victoire.

2015 - GP de Valence (de 26e à 4e)

2015 - GP de Valence (de 26e à 4e)
12/13

Photo de: Bridgestone

Pénalisé pour son accrochage avec Márquez à Sepang, Rossi part du fond de la grille alors qu'il joue le titre sur cette dernière manche de la saison. Il opère alors une remontée passée à la postérité. En un tour et 1'40, il remonte à la 15e place. Neuvième deux tours plus tard, il passe ses adversaires les uns après les autres, de Smith (photo) à Dovizioso, en passant par les frères Espargaró et Petrucci. Désormais quatrième, il a perdu trop de temps et les 13 secondes qui le séparent du trio de tête seront un écart trop grand pour qu'il le comble.

2016 - GP d'Australie (de 15e à 2e)

2016 - GP d'Australie (de 15e à 2e)
13/13

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La pluie ne joue pas en sa faveur et, pour la première fois depuis la création de ce système, il est absent de la Q2 et obtient sa plus faible qualification à la régulière depuis cinq ans. La tendance s'inverse en couse. En 10 tours, il opère 12 dépassements, jusqu'à se porter à la deuxième place. Crutchlow imprime toutefois un rythme qu'il ne peut tenir et la victoire lui échappe.

Article suivant
Crutchlow : l'homme fort de LCR, l'outsider précieux de Honda

Article précédent

Crutchlow : l'homme fort de LCR, l'outsider précieux de Honda

Article suivant

Crutchlow dit ne pas être avantagé par son test à Sepang

Crutchlow dit ne pas être avantagé par son test à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing , Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Diaporama