Dans le rétro - Le Grand Prix de France 2016

Retour en images sur le Grand Prix de France MotoGP remporté en 2016 par Jorge Lorenzo, devant Valentino Rossi et Maverick Viñales.

Dans le rétro - Le Grand Prix de France 2016
Enfin de retour !
Enfin de retour !
1/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Blessé à la fin de l'intersaison, Danilo Petrucci fait enfin son retour à la compétition. Après sa tentative vaine à Losail, il parvient cette fois à lancer sa saison.
La gamme de pneus évolue
La gamme de pneus évolue
2/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Alors que le patinage a été pointé du doigt par de nombreux pilotes à Jerez, le Grand Prix de France s'ouvre avec de nouveaux pneus. Michelin a développé spécialement pour Le Mans un produit à la construction moins dure.
Jorge Lorenzo domine
Jorge Lorenzo domine
3/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dans ce contexte, Jorge Lorenzo se montre satisfait... et véloce. Le Champion du monde en titre domine la journée de vendredi, puis il signe le nouveau record de la pole au Mans et prend une option sur la victoire.
Échec et mat
Échec et mat
4/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Deuxième vendredi, puis leader des EL3, Andrea Iannone s'adjuge son premier départ de la saison de la première ligne, non sans mal car il chute en qualifications et en est quitte pour un sprint afin de prendre le guidon de sa seconde moto. S'il parvient à revenir en piste, c'est toutefois son chrono précédent qui lui vaut le troisième temps final.
Les hommes de la première ligne
Les hommes de la première ligne
5/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est Marc Márquez qui s'intercale entre Lorenzo et Iannone en première ligne. Il a beau être systématiquement dans le haut du classement depuis le début du week-end, le pilote Honda constate la domination de son compatriote et s'attend à ce que la victoire soit difficile à aller chercher.
Ça décolle !
Ça décolle !
6/20

Photo de: Ducati Corse

À l'époque, les ailerons sont légion. Très larges et au nombre de quatre sur les Ducati officielles, ils leur confèrent un look très agressif aujourd'hui disparu. Malgré cette aide, la puissance de la GP16 est indéniable à l'accélération.
28 tours en tête
28 tours en tête
7/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dès l'extinction des feux, Jorge Lorenzo file en tête et, peu à peu, fausse compagnie au peloton. Durant 28 tours, c'est lui qui donnera le ton, allant chercher son deuxième doublé pole-victoire de la saison après celui de Losail.
Au millimètre !
Au millimètre !
8/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À l'arrière, la bagarre est beaucoup plus disputée. Ici, Jack Miller se frotte à Stefan Bradl, sous l’œil d'un Héctor Barberá qui finira par avoir l'avantage.
Les hauts et les bas de Tech3
Les hauts et les bas de Tech3
9/20

Photo de: Repsol Media

Tous deux positionnés en deuxième ligne, les pilotes Tech3 se placent bien au départ de la course. Pour Pol Espargaró, cela se traduira par une arrivée dans le top 5, son meilleur résultat en ce début d'année. Quant à Bradley Smith, après une qualification prometteuse, il chute et enregistre son premier abandon en 34 courses.
Le début des soucis
Le début des soucis
10/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dernier sur la grille, Loris Baz gagne cinq places dans le premier tour. La suite va se révéler complexe, comme il s'y attendait. En délicatesse avec le nouveau pneu avant, le Français se classe 12e. "Pas de miracle !" assène-t-il.
Viñales se détache
Viñales se détache
11/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Loin de ces préoccupations, Viñales se défait de son coéquipier pour longuement s'installer en cinquième position, avant les chutes de Márquez et Dovizioso devant lui.
Nouvel abandon de Iannone
Nouvel abandon de Iannone
12/20

Photo de: Ducati Corse

Andrea Iannone se fait déborder par Andrea Dovizioso, au départ, puis se défait de Pol Espargaró et résiste à la pression exercée par Valentino Rossi avant de réussir à reprendre l'avantage sur son coéquipier dans le sixième tour, s'emparant ainsi de la deuxième place. Il part cependant à la faute dans la boucle suivante et enregistre un nouvel abandon.
Rossi en position de dauphin
Rossi en position de dauphin
13/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Tandis que Lorenzo file en tête, une bagarre prend forme entre Rossi, Dovizioso et Márquez, pour le gain de la deuxième place. À la mi-course, c'est le pilote Yamaha qui a pris l'avantage.
Double faute
Double faute
14/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Quelques minutes plus tard, la Ducati et la Honda finissent à terre en même temps ! Márquez et Dovizioso chutent exactement au même moment. Le bilan du début de saison reste donc particulièrement maigre pour Ducati, avec six chutes et un problème technique en cinq courses.
Au bout malgré tout
Au bout malgré tout
15/20

Photo de: Repsol Media

L'Italien ne repart pas, néanmoins l'Espagnol va, lui, sauver trois petits points au guidon d'une moto qui porte les stigmates de sa mésaventure.
Pedrosa revient de loin
Pedrosa revient de loin
16/20

Photo de: Repsol Media

De son côté, Dani Pedrosa a dû batailler pour remonter dans le peloton, alors qu'il ne s'élançait que de la 11e place. Peu après la chute de son coéquipier, il vient à bout d'Aleix Espargaró pour s'emparer définitivement de la quatrième place. Il terminera à 4"5 du podium.
La délivrance pour Viñales
La délivrance pour Viñales
17/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Plutôt isolé à la troisième place, Maverick Viñales est libéré par le passage sur la ligne d'arrivée, qui lui rapporte son premier podium en catégorie reine.
Abonné à la 2e place
Abonné à la 2e place
18/20

Photo de: Yamaha MotoGP

Trois secondes et demie devant lui, et dix secondes derrière Lorenzo, Rossi en termine du Grand Prix de France et signe sa troisième deuxième place consécutive au Mans !
Premier trophée pour Viñales
Premier trophée pour Viñales
19/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Alors que son nom est sur toutes les lèvres dans l'attente de connaître l'équipe qu'il choisira pour 2017, Maverick Viñales obtient donc sa première récompense en MotoGP et le premier podium de Suzuki depuis 2008.
Lorenzo nouveau leader
Lorenzo nouveau leader
20/20

Photo de: Yamaha MotoGP

Après cette victoire incontestable, et alors que Márquez ne sauve que les points de la 13e place, Lorenzo reprend la tête du championnat.
partages
commentaires
L'usage du frein arrière à l'origine des progrès de Lorenzo

Article précédent

L'usage du frein arrière à l'origine des progrès de Lorenzo

Article suivant

Le programme des animations du GP de France

Le programme des animations du GP de France
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021