Doohan : "Márquez joue dans une autre catégorie que Dovizioso"

Pour le quintuple Champion du monde 500cc, Mick Doohan, cela ne fait que peu de doute : Marc Márquez est le favori pour le titre en cette fin de saison.

Doohan : "Márquez joue dans une autre catégorie que Dovizioso"
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, le troisième, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Avec sa victoire lors de la dernière manche en Aragón, Marc Márquez est à présent le pilote ayant obtenu le plus de succès cette saison, et détient désormais un avantage intéressant à l'heure d'aborder les quatre dernières courses de l'année.

L'époque où l'Espagnol accusait 37 points de retard sur Maverick Viñales, à l'issue de la deuxième manche de l'année, en Argentine, et lieu du premier abandon de la saison pour le pilote Honda, semble bel et bien révolue. Le numéro 93 dispose en effet à présent d'une avance de 16 points sur Andrea Dovizioso, et de 28 unités sur son adversaire de chez Yamaha. 

Cette bonne dynamique vaut à Márquez de s'être imposé lors de quatre des six dernières courses en date, et d'être monté sur le podium à sept reprises sur les huit dernières manches – le Catalan a été empêché à Silverstone en raison d'une casse moteur.

Sur le plan comptable, on ne peut que constater le bon élan de Márquez, qui depuis l'Allemagne représente le pilote ayant inscrit le plus de points au championnat, avec 120 unités engrangées contre 93 à Dovizioso et 85 à Viñales.

Márquez favori pour le titre, Dovizioso en outsider

C'est pourtant bien ce dernier qui était le mieux parti au début du championnat, avec des débuts tonitruants sous ses nouvelles couleurs chez Yamaha, ponctués par deux succès en autant de courses disputées. 

Mais à mesure que la saison a progressé, le numéro 25 a vu son avance fondre comme neige au soleil et, hormis une victoire en France fin mai, celui-ci a peu à peu perdu pied au championnat jusqu'à être relégué à plus d'une victoire de Márquez au général.

Au final, c'est Dovizioso qui apparaît comme le plus apte à contester le titre au triple Champion du monde. L'Italien ne figurait pas réellement dans la liste des prétendants au sacre en début d'année, mais sa série de victoires enclenchée au Mugello l'a transformé en adversaire numéro un de Márquez, le pilote Ducati ayant remporté quatre des neuf dernières courses – une statistique similaire à celle de l'Ibère.

Insuffisant cependant pour Mick Doohan, qui continue de penser que le transalpin n'est pas à la hauteur de Márquez. "Dovi n'est pas dans la même position ni au même niveau que Marc. Il se bat contre les meilleurs pilotes depuis pas mal d'années, mais je ne sais pas s'il est réellement capable d'exercer sa domination sur eux. Peut-être que je me trompe et que Dovizioso va me donner tort", a déclaré l'Australien au micro de la chaîne autrichienne Servus TV.

Si Dovizioso, qui domine cette année son coéquipier et nouveau-venu au sein de Ducati Jorge Lorenzo, n'avait remporté que deux victoires en MotoGP depuis son arrivée dans la catégorie reine en 2008 – lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2009 et l'an dernier en Malaisie –, le numéro 4 semble cependant avoir pris une autre envergure cette saison.

Le quintuple Champion du monde 500cc (entre 1994 et 1998) préfère néanmoins vanter le talent de l'actuel leader du championnat : "Marc Márquez joue dans une autre catégorie. Il est aussi bon que Rossi : il est fort, il a confiance en lui, il dispose d'une bonne moto, et il s'est amélioré sur les circuits où il a souffert l'an passé."

Márquez s'était déjà emparé de la tête du classement après le Sachsenring, une position qu'il a consolidée après la pause estivale en s'imposant à Brno. Mais la rupture du moteur du Champion du monde en titre à Silverstone lui a fait perdre tout le terrain gagné, et l'a contraint à reconstruire cet avantage, avec un succès certain puisque l'Espagnol s'est imposé lors des deux manches suivantes, à Misano et donc en Aragón.

"Marc accumule une confiance en lui toujours plus importante. Son avantage au championnat n'est pas si élevé, mais il est en mesure de l'augmenter lors des prochaines courses. Je crois tout simplement qu'il est trop fort en ce moment, il est au-dessus de ses adversaires", conclut Doohan.

 
partages
commentaires
Crutchlow "sûr" qu'il n'aura pas à aider Márquez pour le titre

Article précédent

Crutchlow "sûr" qu'il n'aura pas à aider Márquez pour le titre

Article suivant

"Aucun regret" pour Loris Baz alors qu'approche son départ du MotoGP

"Aucun regret" pour Loris Baz alors qu'approche son départ du MotoGP
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021