La Dorna a envisagé un vol spécial depuis Nice pour courir au Qatar

Le PDG de la Dorna a révélé qu'il avait été envisagé d'organiser un vol spécial depuis Nice pour les membres italiens du paddock MotoGP et ainsi maintenir le GP du Qatar.

La Dorna a envisagé un vol spécial depuis Nice pour courir au Qatar

Alors que débute le week-end du Grand Prix du Qatar dans une atmosphère étrange, le championnat étant exceptionnellement privé de sa catégorie reine, Carmelo Ezpeleta a tenu une conférence de presse cet après-midi à Losail. Le PDG de Dorna Sports a ainsi souhaité revenir sur les événements de ces derniers jours mouvementés qu'a connus le paddock MotoGP et répondre aux nombreuses interrogations que pouvaient se poser les journalistes sur cette épineuse et mouvante question du coronavirus et de son impact sur le championnat.

"Avant toute chose, il est important de clarifier que la collaboration avec les autorités du Qatar a été très bonne. C'est quelque chose qui change de jour en jour et nous essayons de nous organiser, et en accord avec toutes les personnes du paddock nous essayons de faire notre maximum", a expliqué le promoteur du championnat, qui a travaillé en étroite collaboration avec le ministère des Sports du Qatar, lui-même en lien direct avec le ministère de la Santé, afin de suivre l'évolution de la situation et de trouver les meilleures solutions.

Lire aussi :

Dans ce contexte, et alors que l'épidémie grandissante a commencé à poser des problèmes logistiques aux voyageurs venant notamment d'Italie, l'un des pays les plus massivement représentés dans le paddock, la situation a basculé dimanche, au point que la tenue du Grand Prix apparaisse soudain impossible, aboutissant à son annulation dans la soirée. Pourtant, les instances avaient tout tenté, y compris l'organisation d'un vol spécial depuis Nice pour les personnes séjournant en Italie.

"Nous avons commencé à observer des problèmes pour que [les personnes de] certaines nationalités puissent se rendre au Qatar", explique-t-il. "Il y a eu un grand nombre de conversations entre samedi matin et samedi après-midi, nous avons parlé de différentes possibilités. Jusqu'à dimanche matin, tout allait plus ou moins bien et beaucoup de personnes en provenance notamment d'Italie arrivaient à Doha sans problème. Puis, soudain, à la mi-journée, et parce que la situation en Europe évoluait, elle a dramatiquement changé ici. Les personnes venant d'Italie, ainsi que d'autres pays, allaient être obligées d'observer une quarantaine ici au Qatar. Bien entendu, c'est difficile et nous avons donc commencé à réfléchir à une autre possibilité."

"Parmi ces possibilités, l'une d'elles a été d'organiser un charter pour toutes les personnes vivant en Italie", poursuit Carmelo Ezpeleta. "Nous avons essayé d'organiser un vol, par exemple depuis la France, pour tenter de faire venir le nombre minimum de personnes. En discutant avec tout le monde, nous nous étions accordés avec les équipes sur le fait que si un constructeur était obligé de se limiter à un nombre maximum de personnes, que celui-ci soit le même pour toutes les équipes MotoGP."

Le paddock

L'accord semblait pratiquement trouvé, néanmoins la situation allait fortement évoluer et mettre un terme à l'espoir de maintenir la course MotoGP. "Soudain, dimanche en début d'après-midi, un vol en provenance de Rome a été interdit d'entrée ici. Ils donnaient alors deux possibilités : soit retourner en Italie, soit observer une quarantaine de 14 jours. Bien entendu, aucune de ces deux possibilités n'était bonne pour nous. Nous avons essayé d'organiser un vol depuis Nice pour venir ici, […] mais dimanche après-midi nous avons vu que ce n'était pas possible."

"Nous suivons ce que le ministère de la Santé du Qatar dit, et ils ont dit que ce n'était pas possible", ajoute le patron de la Dorna. Face à l'impossibilité de trouver une quelconque solution pour les nombreux membres d'équipes vivant en Italie, la course MotoGP a été annulée dimanche soir. "Nous avons eu beaucoup de chance que les tests Moto2 et Moto3 aient eu lieu une semaine avant [le Grand Prix], car tout le monde était sur place et cela a fait en sorte qu'il a été très facile d'organiser les deux courses ici", précise Ezpeleta.

Lire aussi :

La course MotoGP annulée "en principe"

Quant à l'épreuve MotoGP, elle n'est pas, au contraire de celle de Buriram, reportée mais bel et bien supprimée pour cette saison. "La course MotoGP est annulée, car il n'y a pas d'autre possibilité [pour la reporter]", confirme Carmelo Ezpeleta, qui rappelle le manque de flexibilité de Losail cette année : "Le Qatar s'est engagé à mener des travaux pour l'année prochaine, portant notamment sur le drainage, et ils ont besoin de les entamer dès à présent car ils ont déjà un contrat."

"Si à la fin de la saison il y a une possibilité, alors nous verrons", précise toutefois le PDG de la Dorna, rappelant si besoin est que cette situation reste très changeante. "Aujourd'hui, la situation est que nous aurons des courses Moto2 et Moto3 ce week-end et en principe la course MotoGP au Qatar est annulée, mais comme je l'ai dit si jamais une possibilité se présente, et quelle qu'elle soit, nous l'étudierons. Bien entendu, étant donné qu'il s'agit d'une compétition sportive, tout changement ne sera possible que si tout le monde est d’accord, mais d'après les conversations que j'ai eues avec les équipes tout le monde veut faire autant de courses que possible, dans des conditions égales pour tout le monde."

partages
commentaires
La nouvelle date du GP de Thaïlande est confirmée

Article précédent

La nouvelle date du GP de Thaïlande est confirmée

Article suivant

Le MotoGP n'exclut pas les Grands Prix à huis clos

Le MotoGP n'exclut pas les Grands Prix à huis clos
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021