La Dorna a envisagé un vol spécial depuis Nice pour courir au Qatar

Le PDG de la Dorna a révélé qu'il avait été envisagé d'organiser un vol spécial depuis Nice pour les membres italiens du paddock MotoGP et ainsi maintenir le GP du Qatar.

La Dorna a envisagé un vol spécial depuis Nice pour courir au Qatar

Alors que débute le week-end du Grand Prix du Qatar dans une atmosphère étrange, le championnat étant exceptionnellement privé de sa catégorie reine, Carmelo Ezpeleta a tenu une conférence de presse cet après-midi à Losail. Le PDG de Dorna Sports a ainsi souhaité revenir sur les événements de ces derniers jours mouvementés qu'a connus le paddock MotoGP et répondre aux nombreuses interrogations que pouvaient se poser les journalistes sur cette épineuse et mouvante question du coronavirus et de son impact sur le championnat.

"Avant toute chose, il est important de clarifier que la collaboration avec les autorités du Qatar a été très bonne. C'est quelque chose qui change de jour en jour et nous essayons de nous organiser, et en accord avec toutes les personnes du paddock nous essayons de faire notre maximum", a expliqué le promoteur du championnat, qui a travaillé en étroite collaboration avec le ministère des Sports du Qatar, lui-même en lien direct avec le ministère de la Santé, afin de suivre l'évolution de la situation et de trouver les meilleures solutions.

Lire aussi :

Dans ce contexte, et alors que l'épidémie grandissante a commencé à poser des problèmes logistiques aux voyageurs venant notamment d'Italie, l'un des pays les plus massivement représentés dans le paddock, la situation a basculé dimanche, au point que la tenue du Grand Prix apparaisse soudain impossible, aboutissant à son annulation dans la soirée. Pourtant, les instances avaient tout tenté, y compris l'organisation d'un vol spécial depuis Nice pour les personnes séjournant en Italie.

"Nous avons commencé à observer des problèmes pour que [les personnes de] certaines nationalités puissent se rendre au Qatar", explique-t-il. "Il y a eu un grand nombre de conversations entre samedi matin et samedi après-midi, nous avons parlé de différentes possibilités. Jusqu'à dimanche matin, tout allait plus ou moins bien et beaucoup de personnes en provenance notamment d'Italie arrivaient à Doha sans problème. Puis, soudain, à la mi-journée, et parce que la situation en Europe évoluait, elle a dramatiquement changé ici. Les personnes venant d'Italie, ainsi que d'autres pays, allaient être obligées d'observer une quarantaine ici au Qatar. Bien entendu, c'est difficile et nous avons donc commencé à réfléchir à une autre possibilité."

"Parmi ces possibilités, l'une d'elles a été d'organiser un charter pour toutes les personnes vivant en Italie", poursuit Carmelo Ezpeleta. "Nous avons essayé d'organiser un vol, par exemple depuis la France, pour tenter de faire venir le nombre minimum de personnes. En discutant avec tout le monde, nous nous étions accordés avec les équipes sur le fait que si un constructeur était obligé de se limiter à un nombre maximum de personnes, que celui-ci soit le même pour toutes les équipes MotoGP."

Le paddock

L'accord semblait pratiquement trouvé, néanmoins la situation allait fortement évoluer et mettre un terme à l'espoir de maintenir la course MotoGP. "Soudain, dimanche en début d'après-midi, un vol en provenance de Rome a été interdit d'entrée ici. Ils donnaient alors deux possibilités : soit retourner en Italie, soit observer une quarantaine de 14 jours. Bien entendu, aucune de ces deux possibilités n'était bonne pour nous. Nous avons essayé d'organiser un vol depuis Nice pour venir ici, […] mais dimanche après-midi nous avons vu que ce n'était pas possible."

"Nous suivons ce que le ministère de la Santé du Qatar dit, et ils ont dit que ce n'était pas possible", ajoute le patron de la Dorna. Face à l'impossibilité de trouver une quelconque solution pour les nombreux membres d'équipes vivant en Italie, la course MotoGP a été annulée dimanche soir. "Nous avons eu beaucoup de chance que les tests Moto2 et Moto3 aient eu lieu une semaine avant [le Grand Prix], car tout le monde était sur place et cela a fait en sorte qu'il a été très facile d'organiser les deux courses ici", précise Ezpeleta.

Lire aussi :

La course MotoGP annulée "en principe"

Quant à l'épreuve MotoGP, elle n'est pas, au contraire de celle de Buriram, reportée mais bel et bien supprimée pour cette saison. "La course MotoGP est annulée, car il n'y a pas d'autre possibilité [pour la reporter]", confirme Carmelo Ezpeleta, qui rappelle le manque de flexibilité de Losail cette année : "Le Qatar s'est engagé à mener des travaux pour l'année prochaine, portant notamment sur le drainage, et ils ont besoin de les entamer dès à présent car ils ont déjà un contrat."

"Si à la fin de la saison il y a une possibilité, alors nous verrons", précise toutefois le PDG de la Dorna, rappelant si besoin est que cette situation reste très changeante. "Aujourd'hui, la situation est que nous aurons des courses Moto2 et Moto3 ce week-end et en principe la course MotoGP au Qatar est annulée, mais comme je l'ai dit si jamais une possibilité se présente, et quelle qu'elle soit, nous l'étudierons. Bien entendu, étant donné qu'il s'agit d'une compétition sportive, tout changement ne sera possible que si tout le monde est d’accord, mais d'après les conversations que j'ai eues avec les équipes tout le monde veut faire autant de courses que possible, dans des conditions égales pour tout le monde."

partages
commentaires
La nouvelle date du GP de Thaïlande est confirmée

Article précédent

La nouvelle date du GP de Thaïlande est confirmée

Article suivant

Le MotoGP n'exclut pas les Grands Prix à huis clos

Le MotoGP n'exclut pas les Grands Prix à huis clos
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021