MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
WU dans
14 Heures
:
40 Minutes
:
36 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
5 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
26 jours

Dovizioso s'avoue vaincu par un Márquez "spécial" avec sa Honda

partages
commentaires
Dovizioso s'avoue vaincu par un Márquez "spécial" avec sa Honda
Par :
4 août 2019 à 16:04

Andrea Dovizioso est satisfait d'avoir terminé deuxième du Grand Prix MotoGP de République Tchèque, mais reconnaît qu'il n'était pas en mesure de suivre le rythme infernal de Marc Márquez.

Andrea Dovizioso a terminé deuxième du Grand Prix MotoGP de République Tchèque, après avoir cru en début de course qu'il pourrait lutter contre un Marc Márquez impérial. Le pilote Ducati espérait pouvoir tenir plus longtemps mais admet que son rival et la Honda étaient supérieurs sur tous les plans à lui et à sa machine. Il se félicite toutefois d'un bon résultat.

"C'était une course étrange, j'étais très rapide au début, nous avons attaqué fort, c'était parfait, très doux. J'ai essayé d'attaquer mais il freinait un peu plus tard et ne me laissait pas la possibilité de garder le rythme. Le pneu arrière était à la limite pour tout le monde, je n'ai pas pu suivre, mais je suis heureux d'être de retour sur le podium, c'était important."

Lire aussi :

"Je voulais rester jusqu'à la fin avec Marc, mais sa manière de piloter est un peu différente de l'an dernier et on a un peu de difficultés. Je suis heureux, on avait une bonne moto dès les premiers essais, j'avais un bon feeling, et j'ai fait une course parfaite. Le rythme était bon dès le départ, j'ai pu rester avec Marc et avec des pneus plus durs, j'ai pu le suivre pendant quelques tours."

Márquez a fait la différence au freinage

Malheureusement, la météo perturbée du samedi a enlevé du roulage aux pilotes et équipes, qui ont dû composer avec une connaissance relative des pneus. Avec la température plus fraîche que prévu au départ, Dovizioso n'a pas voulu prendre de risques et a chaussé une combinaison de pneumatiques qui pouvaient se mettre en température, à savoir médium à l'avant comme à l'arrière, mais a dû faire face à une dégradation inattendue.

"Nous n'avons pas pu faire assez de tests avec le soft, le médium était bon en essais, il s'est beaucoup dégradé à l'arrière, mais c'était le cas pour tout le monde. On voulait partir en dur/médium et finalement on a fait médium/médium car c'était nuageux et pas chaud. Peut-être que le pneu dur aurait été meilleur, mais de toute façon, je n'aurais pas pu rester avec Marc. C'est très difficile, on ne peut pas savoir à quel point Marc est fort, ou à quel point la moto est rapide. De ce que j'ai pu constater, pour comprendre où il a fait la différence, c'était au freinage. Il attaquait, il prenait des risques, mais il gagnait du temps en étant agressif en entrée."

"On ne peut pas comprendre comment va réagir la moto car il freine très fort, c'est le seul pilote qui est capable de faire ça, donc il fait quelque chose de spécial avec la Honda. Mais dans ce cas, quand il a attaqué de cette manière, il a pris des risques. Il est capable de freiner fort, de glisser et de garder la ligne, et ça vaut un demi-dixième de seconde dans les virages. Mais quand on est à la limite comme on l'était, ça vaut une demi-seconde au tour. Il a pris des risques, mais il est capable de piloter la Honda en glissant de l'arrière et en gardant du rythme. Notre moto est bonne au freinage mais je ne peux pas glisser. Cette glissade fait perdre du poids à l'avant, et il faut freiner plus fort pour garder de la pression. Notre moto n'a pas fonctionné comme je le voulais et je n'ai pas pu essayer de le dépasser d'une autre manière."

Lire aussi :

La prochaine course se disputera en Autriche la semaine prochaine, sur le Red Bull Ring où Ducati est pour le moment invaincu. Néanmoins, l'Italien ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter de voir Honda et Márquez se rapprocher dangereusement, d'autant que le Red Bull Ring est un des rares circuits qui résiste à l'Espagnol : "Oui ce sera difficile, ils ont progressé sur l'accélération et déjà l'an dernier, j'avais fini derrière lui. Je pense qu'il voudra gagner donc il faudra attaquer encore plus."

Cette saison, Dovizioso ne parvient pas à rouler en course avec des pneus aussi tendres que l'an dernier, et il pense que cela vient surtout du rythme de la moto et de l'allocation des pneus : "Les pneus ont un peu changé, et la manière dont on doit courir a changé aussi. Je pense que toutes les motos ont progressé depuis l'an dernier, et ça change tout quand on a un rythme qui est meilleur, on peut utiliser des pneus plus tendres. Mais avec l'allocation des pneus, on ne peut pas le faire actuellement. Quand on a un pilote qui peut aller plus vite dès le premier tour, la manière de gérer les pneus est différente."

Article suivant
En pleine maîtrise, Márquez craignait au départ les Yamaha

Article précédent

En pleine maîtrise, Márquez craignait au départ les Yamaha

Article suivant

En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !

En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !
Charger les commentaires