Dovizioso : "Une année importante" pour le mercato

Le pilote Ducati sait qu'il aura son mot à dire sur le marché des transferts, qui s'annonce intense cette année.

Arrivé chez Ducati en 2013, Andrea Dovizioso a connu bien des hauts et des bas avec la marque italienne. Lui qui rappelait lundi, en marge de la présentation 2018 de son équipe, que d'autres avaient fui face aux difficultés rencontrées avec la Desmosedici, il s'est accroché au point de devenir un fin connaisseur de la machine de Borgo Panigale et de pouvoir l'exploiter à son maximum lorsque celle-ci a progressé.

Et c'est ainsi qu'après avoir vécu en 2013 sa plus faible saison en MotoGP, avec la huitième place au championnat et seulement 140 points récoltés, Dovizioso vient de connaître sa plus belle campagne, luttant pour le titre jusqu'à la dernière course pour finalement se classer deuxième avec la plus grosse moisson de points de sa carrière MotoGP (261).

Dans ce contexte, le vice-Champion du monde en titre s'attend à être perçu différemment d'il y a deux ans, époque à laquelle la négociation avec Ducati s'était faite à l'économie. Mais il a aussi conscience que le contexte global met l'ensemble du peloton face à un scénario potentiellement très ouvert, tous les pilotes officiels ayant un contrat arrivant à échéance cette année.

"C'est une réalité très importante, comme il y a deux ans, voire même encore plus parce que des situations un peu particulières sont en train de se dessiner", observe Andrea Dovizioso. "Marc [Márquez], cela fait des années qu'il court avec le HRC et on ne sait pas s'il veut changer, si ça arrivera l'année prochaine ou dans trois ans. Valentino [Rossi], son âge avance alors arrivera un jour où il décidera d'arrêter – est-ce que ça arrivera dans six ans ou l'année prochaine ? Tout peut arriver, cela fait des années qu'on en parle."

"Ces deux aspects pèsent fortement sur le mercato, tout comme ma situation. Étant donné que je suis vu différemment, cela change le mercato. C'est une année importante, beaucoup de choses peuvent se passer et elles peuvent peser sur le championnat. On y est déjà tous plus ou moins passés et il faut bien le gérer."

Beaucoup d'offre et beaucoup de demande

La saison 2016 avait été exceptionnelle pour le MotoGP, avec des annonces majeures faites très tôt dans la saison, tel que le renouvellement de Valentino Rossi ou le transfert de Jorge Lorenzo de Yamaha à Ducati. Or, il se pourrait que les records de précocité soient encore battus cette année compte tenu du nombre de contrats à discuter et du choix qui s'offre à la fois aux équipes et aux pilotes.

"Il est certain que ce sera une saison intéressante de ce point de vue, car tous les pilotes d'une certaine envergure sont en fin de contrat. Il est évident que ça n'est plus comme autrefois lorsqu'il y avait peu de constructeurs et qu'ils se battaient pour les meilleurs pilotes. Le nombre de marques qui pourraient espérer avoir de bons pilotes s'est élargi, je m'attends donc à ce que ça puisse devenir un problème", suggérait lundi Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse, dont les deux pilotes ont un contrat courant jusqu'à la fin de la saison 2018.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités