Dovizioso annonce qu'il prend une année sabbatique en 2021

Après les deux derniers Grands Prix de cette saison, Andrea Dovizioso s'éloignera du MotoGP. Son but : prendre une pause d'un an puis faire son retour en 2022.

Dovizioso annonce qu'il prend une année sabbatique en 2021
Charger le lecteur audio

Andrea Dovizioso a fait son choix : à l'issue de cette saison, il raccrochera son casque pour vivre une année sabbatique, ayant renoncé à devenir pilote d'essais malgré les options étudiées ces dernières semaines. Il a confirmé l'information que nous anticipions lundi, via un message posté sur ses réseaux sociaux.

Ayant toujours affirmé sa volonté de reprendre la compétition après la pause forcée qu'il allait devoir observer en 2021, l'actuel pilote Ducati se tourne à présent vers la recherche d'un guidon alors que plusieurs contrats arriveront à échéance à la fin de l'année prochaine, mais il annonce clairement qu'il faudra pour cela respecter ses exigences.

"Au cours des derniers mois, j'ai reçu des propositions de plusieurs constructeurs afin de prendre part à la saison 2021 en tant que pilote d'essais, travaillant sur le développement de leurs projets en MotoGP. Cela m'a fait très plaisir et je suis reconnaissant de la considération qui m'a été accordée. Malgré ces opportunités, j'ai décidé de ne prendre aucun engagement et de rester libre de tout accord formel pour le moment", écrit Andrea Dovizioso.

"J'ai une immense passion pour les courses et j'ai encore l'ambition de courir et de me battre pour la victoire. Je reviendrai donc en MotoGP si et quand je trouverai un projet mené avec la même passion et la même ambition, et au sein d'une organisation qui partage mes objectifs, mes valeurs et ma méthode de travail. Je suis à présent concentré sur le fait de conclure le championnat de la meilleure façon possible et j'ai déjà commencé à développer certains projets avec mes partenaires pour l'avenir."

 

En août, le pilote italien avait annoncé sa décision de ne pas entrer dans le vif des négociations avec Ducati, son équipe depuis 2013, et ce bien qu'il n'ait pas de plan B pour rester engagé en compétition. Très vite, le plateau déjà en grande partie composé pour 2021 ne lui a plus laissé guère d'option, celle d'hypothétiquement rejoindre Aprilia pour remplacer un Andrea Iannone sous le coup d'une suspension qu'il espérait encore lever n'ayant de toute évidence pas séduit le triple vice-Champion du monde en titre. Dès l'annonce du divorce avec Ducati, la donne était claire : il ne continuerait pas courir à tout prix et devait avoir de réelles chances de succès pour se laisser convaincre.

En contact avec plusieurs constructeurs MotoGP pour passer dans le rôle de pilote d'essais, l'Italien a semblé proche de s'engager avec Yamaha, déclarant à l'entame du Grand Prix d'Europe le week-end dernier être prêt à rejoindre "un constructeur important", avant de finalement faire le choix d'une pause. "La flamme est encore là", affirmait-il à Sky Italia à l'issue du week-end. "Mais après, ça dépend de quelle flamme... Il se passe tellement de choses, il y a tellement de dynamiques à bien gérer pour livrer le maximum, que cette année ça n'a pas été facile. À la base, les pilotes ne veulent pas devenir essayeurs, et c'est la raison pour laquelle avec mon manager on a beaucoup travaillé. On vous le dira dans les prochains jours."

Lire aussi :

À 34 ans, le Champion du monde 125cc et triple vice-Champion du monde MotoGP mettra ainsi dans un peu plus de deux semaines sa carrière sur pause après 19 saisons en Grand Prix. Arrivé en tant que wild-card pour le Grand Prix d'Italie 2001, pour lequel il était engagé dans la plus petite des catégories, il est devenu titulaire la saison suivante et n'a, depuis, jamais manqué une course. Une statistique exceptionnelle, qui fait qu'il est depuis cinq ans le détenteur du record de courses consécutives, avec à ce jour 324 départs sans avoir jamais été absent, et devance les 231 départs sans interruption de Valentino Rossi ou les 201 de Max Biaggi.

Andrea Dovizioso est le troisième pilote de l'Histoire à avoir disputé le plus de Grands Prix toutes catégories confondues, derrière Rossi (412) et Capirossi (328). Si l'on s'en tient uniquement à la catégorie reine, ses 227 départs sont devancés par Rossi (352) et Barros (245).

Titré en trois ans en 125cc, il a également disputé trois saisons en 250cc, échouant au championnat face à Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo. À son arrivée en MotoGP avec une Honda satellite a vite fait suite son transfert dans une équipe Repsol Honda dans laquelle il allait rester trois ans. Un premier succès a embelli son palmarès, sous la pluie du Grand Prix de Grande-Bretagne 2009, avant une disette qui allait durer sept ans.

Et c'est en quittant Honda que Dovizioso a donné un élan décisif à son parcours. Sur le podium du championnat en 2011, il a réalisé un passage remarqué chez Tech3 la saison suivante, en obtenant la quatrième place au classement général avec la Yamaha satellite, avant le transfert vers Ducati qui allait marquer sa carrière durablement. À la fin d'une quatrième saison de travail acharné avec le constructeur italien, Dovizioso a fait son retour sur la plus haute marche du podium, là aussi sous la pluie, cette fois en Malaisie. Le tournant était majeur, car il s'agissait du premier signe de chamboulements techniques qui atteignaient enfin leur objectif.

Sur sa lancée, il a enchaîné avec sa plus solide saison en 2017, rivalisant avec Marc Márquez jusqu'à la dernière manche. Cette année-là comme les deux suivantes, le #04 s'est affirmé comme le plus grand rival de la star espagnole, obtenant par trois fois le titre de vice-Champion du monde avec au passage 12 victoires en course.

S'il faisait office de favori pour 2020, et semblait à plus forte raison avoir une opportunité à saisir avec la blessure de Márquez, le championnat particulièrement ouvert de cette saison 2020 ne l'a pas servi. En difficulté depuis le début de l'année avec un nouveau type de pneu introduit par le manufacturier, il a peiné à s'y adapter et n'a eu de cesse d'afficher sa frustration face à de mauvaises sensations et des performances insuffisantes. Vainqueur d'une seule course pour le moment, il n'a pu accéder au podium qu'une seule autre fois et figure à ce jour à la sixième place du championnat, à 45 points du leader.

 

partages
commentaires
"Lourdement pénalisé" par l'affaire Iannone, Aprilia va de l'avant
Article précédent

"Lourdement pénalisé" par l'affaire Iannone, Aprilia va de l'avant

Article suivant

Pour Joan Mir, la vraie pression n'est pas celle du titre MotoGP

Pour Joan Mir, la vraie pression n'est pas celle du titre MotoGP
Charger les commentaires