MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
31 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
45 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
73 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
87 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
108 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
122 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
143 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
171 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
178 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
206 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
249 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
269 jours

Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes

partages
commentaires
Dovizioso : Avant de battre Márquez, se battre contre nous-mêmes
Par :
16 juil. 2019 à 15:46

Pour le pilote Ducati, le phénomène espagnol pourra bel et bien être battu un jour, mais encore faut-il que Ducati résolve ses problèmes pour se porter à sa hauteur.

Andrea Dovizioso en est convaincu : Marc Márquez n'est pas invincible. Il faut cependant disposer des bonnes armes pour venir à bout du redoutable binôme que forme l'Espagnol avec Honda, or Ducati doit concentrer toute son attention sur ses difficultés actuelles avant de prétendre prendre le pouvoir sur le MotoGP.

"Je reconnais à quel point il est fort. Marc est peut-être l'un des plus forts de tous les temps. Il a clairement des caractéristiques meilleures que tous les autres, inutile de se raconter des histoires. Mais de là à dire qu'il est invincible, à mon avis non, personne ne l'est", estime le pilote italien. "On se bat contre un pilote qui n'est pas seulement fort, qui est plus que ça, et il court avec Honda alors il a un certain soutien, mais ça n'est pas ce qui m'arrête."

Lire aussi :

Loin d'avoir perdu l'espoir de réussir un jour à battre Márquez, face à qui il a joué le titre ces deux dernières années, Dovizioso veut d'abord voir Ducati progresser avant d'envisager franchir la dernière étape. "En ce moment on se bat contre nous-mêmes, on doit tenter d'améliorer certains aspects si on veut essayer de se battre contre lui. Ces deux dernières années on a essayé et ça n'a pas été mal mais on n'a pas réussi. Ceci dit, on n'est pas arrivé si loin que ça, alors ça veut dire que ça n'est pas impossible. Quoi qu'il en soit, il faut qu'on se concentre sur nous-mêmes en ce moment, pas sur le fait de savoir à quel point Marc et Honda sont forts, parce qu'on n'est pas assez proches pour essayer."

Pas agréable de suivre une Yamaha ou une Suzuki en virage

Très déçu par une fin de première partie de championnat particulièrement rude, Dovizioso a lancé un appel très clair à Borgo Panigale, afin que les efforts de développement soient concentrés sur la vitesse en milieu de virage. Bien que ce soit son cheval depuis déjà longtemps, le pilote italien est apparu véritablement fixé sur cette question durant les Grands Prix des Pays-Bas et d'Allemagne, où la Ducati n'a pas été en mesure de viser le podium. Car au-delà de l'aisance affichée par Márquez au Sachsenring et de sa capacité à "limiter les dégâts" en terminant deuxième à Assen, les performances des Yamaha et des Suzuki ont, elles aussi, contribué à faire rétrograder les machines italiennes dans la hiérarchie, profitant justement de leur supériorité sur ce point.

Bien que parfaitement conscient des limites de la Desmosedici, Dovizioso en a eu l'illustration parfaite en se comparant directement avec des M1 et des GSX-RR en piste pendant les essais libres allemands. "C'est toujours bien de suivre d'autres pilotes parce qu'on peut comprendre beaucoup de choses. Particulièrement pendant les essais, on peut apprendre et les points sur lesquels on doit progresser sont plus clairs", expliquait-il. "Mais ça n'est jamais agréable de suivre les Yamaha et les Suzuki sur une piste comme celle-ci, parce qu'on ne peut pas afficher la même vitesse en milieu de virage et on n'a pas d'avantage avec notre accélération. Et parfois c'est pire, parce que quand on n'arrive pas à suivre, on devient plus agressif dans notre pilotage."

Lire aussi :

Mais le #4 le rappelle à qui veut l'entendre : ce problème a beau être exacerbé sur des pistes de ce type, et moins visible sur celles, par exemple, qui accueilleront les premières courses à la reprise de la compétition, ce Talon d'Achille des Ducati reste bel et bien présent partout. "Quand on parle de passage de courbe, c'est la même chose sur toutes les pistes. Ça ne peut pas changer, parce que c'est l'ADN de la moto. Sur certaines pistes on souffre moins parce que le tracé nous donne la possibilité d'utiliser les bons points de la moto, mais le turning ne change jamais." Reste à voir désormais si l'appel lancé par Dovizioso sera entendu par la direction technique de Ducati…

Article suivant
Rins souhaite "tourner la page" et viser la 2e place du championnat

Article précédent

Rins souhaite "tourner la page" et viser la 2e place du championnat

Article suivant

Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"

Pour Viñales, Yamaha a réalisé "un grand pas en avant dans la qualité"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa