Dovizioso met en cause Petrucci dans sa chute : "Ça n'est pas juste"

Le pilote Ducati a été envoyé au tapis par Aleix Espargaró, mais il pointe la responsabilité sur Danilo Petrucci.

Les années se suivent et se ressemblent quelque peu pour Andrea Dovizioso, une nouvelle fois harponné par un autre pilote pendant le Grand Prix d'Argentine. Contrairement à l'an dernier, son coéquipier n'est pas en cause, et l'enjeu de la lutte qui se menait n'était pas non plus le même, néanmoins la déception n'en est pas moins forte.

Le pilote italien était en bagarre pour la sixième place, alors occupée par Danilo Petrucci, et il emmenait dans sa roue Aleix Espargaró. Tous deux se faisaient très pressants dans le sillage du pilote Pramac, et ce avec un œil sur le duel Bautista-Zarco qui sévissait juste devant eux. Seulement, à 11 tours de l'arrivée, le passage du virage 5 a signé la fin des réjouissances.

"C'est Danilo qui a enclenché tout ça", a par la suite expliqué Dovizioso, sans cacher une colère teintée de résignation. "Chacun exploite ses propres caractéristiques, lui est très fort au freinage et il essaye d'utiliser ces aspects, ce qui est normal, mais il exagère un peu, pas seulement avec moi mais aussi avec d'autres pilotes." Et de préciser : "J'étais derrière Danilo, son pneu arrière était complètement fini et il pilotait d'une mauvaise manière. Il stoppait beaucoup de pilotes, il freinait bizarrement – trop, à mon avis."

"Cela faisait deux tours que j'essayais de le passer au freinage tandis que lui, de l'extérieur, il essayait de freiner plus tard puis il fermait la porte. Sauf que s'il fait ça, toi tu n'as pas la possibilité de manœuvrer", poursuivait le pilote Ducati. "Tu ne peux rien faire, parce que tu ne peux pas freiner comme lui : il est plus lourd et peut freiner plus fort. Ça n'est pas juste. Ça n'a pas dépassé la limite, mais ça n'est pas juste."

C'est ainsi que Dovizioso avait élargi sa trajectoire pour éviter la Pramac dans ce large virage de la piste argentine, avant d'être envoyé au tapis par un Aleix Espargaró moins chanceux dans cette portion. "J'ai réussi à ne pas faire la connerie [sic] de le heurter, c'est passé à rien, mais Aleix a commis l'erreur et m'a heurté [dans la foulée]. En tout cas, Danilo a un peu exagéré", ajoutait-il, précisant sans grand espoir : "Quand j'en aurai la possibilité, je le lui dirai mais je ne crois pas que ça l'intéresse. Il pilote comme ça, il veut piloter comme ça."

S'il est apparu touché sur le moment, Andrea Dovizioso a finalement été rassuré : "Heureusement, je n'ai qu'un gros hématome sur le côté du tibia droit, où j'ai été heurté par la moto. Rien de grave."

Après sa deuxième place à Losail, le pilote au numéro 4 marque donc le pas et rétrograde au troisième rang du championnat, son compteur bloqué sur 20 points.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Course
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions