"En colère", Dovizioso revient sur sa relation houleuse avec Dall'Igna

partages
commentaires
"En colère", Dovizioso revient sur sa relation houleuse avec Dall'Igna
Par :
Co-auteur: Lorenza D'Adderio

Andrea Dovizioso a mis la fin de sa longue relation avec Ducati sur le compte d'une relation brisée avec le patron du programme italien, Gigi Dall’Igna.

Andrea Dovizioso, qui va prendre une année sabbatique en 2021, a annoncé durant le week-end du Grand Prix d'Autriche en août dernier qu'il ne renouvellerait pas son contrat avec Ducati au-delà de 2020, tout en restant silencieux sur les motifs de cette décision.

À cette époque, d'aucuns ont pensé que les deux parties avaient buté sur la question financière, mais le vainqueur de 15 Grands Prix en MotoGP affirme que ceci est faux et qu'un accord n'a en fait jamais été sur la table. Dans une interview pour la Gazzetta dello Sport, l'Italien s'est confié sur son départ de Ducati, pointant avant tout la fracture dans la relation entre Gigi Dall'Igna et lui depuis 2017.

"Quelle est la relation avec Gigi ? Zéro", explique Dovizioso. "Les années passées, c'était à 30%, ensuite quand Jorge Lorenzo est arrivé en 2017 – avec des disputes et des affrontements – mon équipe a été un peu isolée."

Lire aussi :

"Nous n'avons plus discuté du développement de la moto, nous n'avons plus organisé de réunions pour la développer. Mais chez Ducati, il y a le potentiel pour le faire, car le niveau de compétence et de savoir-faire est très élevé. De ces sept années, c'est la seule chose qui me met en colère, car nous aurions pu faire plus. Gigi et moi n'avons plus parlé calmement depuis 2017."

Dovizioso assure que la décision de ne pas poursuivre leur collaboration n'était pas unanime au sein de la direction de Ducati : "Ces décisions ne sont venues que de Gigi. On parle de Ducati, mais c'est faux, parce que toutes les décisions sont les siennes. Comme le choix de Lorenzo en 2017. Début 2016, il y avait la possibilité de recruter [Marc] Márquez, mais Gigi avait déjà décidé qu'il voulait Lorenzo."

Dovizioso suggère que Dall'Igna a pris la décision de ne pas le reconduire quand les deux hommes sont allés au clash pendant une réunion technique entre les Grands Prix d'Allemagne et d'Autriche 2019. "Gigi a déclaré avoir compris que c'était déjà terminé dès la réunion de 2019 entre le Sachsenring et l'Autriche. Il devait s'agir d'un meeting technique, nous avions des idées différentes, il y avait des frictions et nous voulions rencontrer tous les ingénieurs."

"Ça a commencé comme une réunion technique mais ça s'est terminé en confrontation entre nous deux. Gigi s'est senti attaqué, blessé. Je pense qu'à ce moment il a fermé les portes, mais il l'a fait discrètement et ce qu'il dit le confirme."

"Il a été dit que je voulais ceci et cela. Des mensonges. Il n'y a jamais eu d'offre, il n'y a pas eu de négociations. Je ne savais toujours pas qu'ils ne voulaient plus de moi. Mais ce qu'ils ont dit, c'est la confirmation que pour Dall'Igna, c'était déjà fini après cette réunion de 2019."

Dovizioso se montre également critique du manque de transparence concernant le deal Ducati 2021, estimant qu'il aurait "envisagé la possibilité KTM d'une autre façon", alors que des négociations infructueuses ont eu lieu avec la marque autrichienne.

Il n'a pas exclu la possibilité de remplacer Márquez, toujours en convalescence, chez Honda cette année mais s'est refusé à commenter la situation et préfère "voir ce qu'ils [lui] proposent, s'ils le font" avant de tirer des plans sur la comète.

Voir aussi :

Fausto Gresini toujours conscient et dans un état "stable"

Article précédent

Fausto Gresini toujours conscient et dans un état "stable"

Article suivant

Michelin s'attend à moins de surprises en 2021

Michelin s'attend à moins de surprises en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Auteur Lewis Duncan