Dovizioso : "Notre équipe pourra créer une belle surprise cette saison"

Ducati et Dovizioso repartent à l'assaut du titre en 2019, après deux échecs avec les honneurs ces dernières saisons. Et compte tenu de l'élan impulsé par les résultats obtenus fin 2018, l'optimisme règne à Borgo Panigale.

Dovizioso : "Notre équipe pourra créer une belle surprise cette saison"

Est-ce le signe de l'impatience de Ducati à en découdre cette saison après être de nouveau passé près du titre en 2018 ? Toujours est-il que le constructeur italien a été le premier à effectuer sa présentation hier, affichant ainsi ses nouvelles couleurs et une machine arborant une livrée rouge agressive.

Agressives, ce peut-être également le qualificatif des ambitions de l'équipe et de celui qui a été son fer de lance ces deux dernières années (malgré une concurrence accrue de Jorge Lorenzo en 2018), Andrea Dovizioso.

Les discours de pré-saison tendent toujours à positiver les situations, mais celui de l'Italien semblait bel et bien crédible, surtout après une fin de saison 2018 marquée par une nette hausse de la compétitivité de la Desmosedici, y compris sur des circuits peu favorables et dans des conditions difficiles.

Lire aussi :

La victoire du numéro 4 à Valence, lors de la finale du championnat, conjugue ces deux facteurs et constitue un parfait avertissement à la concurrence : il faudra compter sur le Transalpin et Ducati en 2019.

"Je suis très motivé, très enthousiaste. On se trouve dans une situation très positive, parce que petit à petit on a réussi à améliorer la moto", rappelle ainsi Dovizioso. "Je m'attends à être particulièrement compétitif. On sait parfaitement que le niveau du MotoGP est très élevé et chaque année est une histoire à part entière, alors on ne repart pas de zéro mais presque. La confiance est élevée."

Poursuivre dans la voie tracée fin 2018

Sept victoires et sept pole positions, les statistiques du dernier exercice écoulé sont flatteuses pour Ducati, mais pourtant la marque de Borgo Panigale n'a pas réussi à se maintenir dans la course au titre jusqu'à la dernière épreuve, comme elle avait su le faire en 2017.

Mais l'essentiel n'est pas là, et c'est bien la dynamique enclenchée à la mi-saison 2018 qui compte aux yeux de Dovizioso, et qu'il conviendra d'entretenir, voire de suralimenter, cette année.

Lire aussi :

"La saison 2018 m'a énormément servi. Elle a été une expérience très importante", reprend-il. "Elle m'a fait comprendre qu'on peut techniquement bien progresser, même quand on est à mi-saison. C'est très difficile, mais possible, et tant qu'on ne l'a pas expérimenté on en doute toujours. On a réussi à beaucoup progresser à partir de la mi-saison et c'est une nouvelle expérience importante dans ma carrière. Je ne l'avais pas encore vécue de manière aussi intense et je pense que ça nous sera très utile cette année."

Une pression qui se veut stimulante

Les premiers essais observés à Valence puis Jerez en novembre dernier ont été plutôt positifs pour Ducati, qui pourra cette année compter sur l'arrivée de Danilo Petrucci en son sein.

Une équipe 100% italienne donc, qui aura la lourde charge de ne pas décevoir. Alors, si tous les voyants semblent au vert en ce mois de janvier, la pression n'en demeure pas moins très importante.

"Franchement si on est pilote officiel, si on veut gagner le titre, on ne peut pas pâtir de ces situations-là", rétorque cependant Dovizioso. "Il est normal que ce soient des situations qu'il faut gérer, elles ne sont pas du tout faciles, mais quand ça fait x années qu'on court et qu'on veut se battre pour le titre, qu'on veut à tout prix une équipe officielle, ce serait un peu immature d'en pâtir maintenant. C'est normal d'avoir cette difficulté, mais on ne peut pas tout avoir. C'est normal, si on veut obtenir certains résultats et si on veut pousser pour essayer de gagner le titre, la pression est beaucoup plus forte."

Lire aussi :

Le vice-Champion du monde de ces deux dernières années espère donc pouvoir bénéficier cette année d'une osmose chez Ducati, pour qui la prochaine épreuve du feu aura lieu au début du mois de février, avec la reprise des essais officiels, à Sepang.

Là, il ne sera plus question de prendre ses marques et d'étrenner de nouveaux éléments de façon disparate, mais de mettre la nouvelle GP19 au révélateur de la piste.

Une échéance qui n'est pas de nature à effrayer Dovizioso : "Je m'attends à beaucoup, mais ça dépendra de comment on va réussir à travailler et j'attends aussi beaucoup du travail que Danilo et moi pourrons mener. Je crois que notre équipe pourra créer une belle surprise cette saison."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Ducati présente sa nouvelle livrée pour 2019

Article précédent

Ducati présente sa nouvelle livrée pour 2019

Article suivant

L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance

L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021