Dovizioso : les bons temps en tests "ne comptent pratiquement pas"

Le pilote Ducati tempère l'interprétation des progrès que la concurrence prête au constructeur italien, et qu'il trouve peu réalistes à ce stade. Mais, outre les performances, les effectifs et l'organisation des Rouges attirent l’œil, notamment celui de Valentino Rossi...

Dovizioso : les bons temps en tests "ne comptent pratiquement pas"

Depuis son retour au premier plan, il y a deux ans, Ducati a franchi un cap à bien des égards, et cela ne passe pas inaperçu auprès d'une concurrence qui sait qu'elle doit affûter ses armes si elle ne veut pas se faire distancer, en premier lieu Yamaha.

Lire aussi :

La marque aux trois diapasons a, elle, indéniablement marqué le pas depuis deux ans. Elle n'a remporté qu'une seule course cette année, une maigre réussite qui, lorsqu'elle est arrivée en octobre, sonnait pourtant comme une délivrance sachant qu'elle venait mettre fin à une série de 25 départs sans succès. Pas de quoi adoucir pour autant le bilan global de Yamaha qui, pour la première fois depuis 2007, doit se contenter de la troisième place du championnat constructeurs, sèchement battu par Honda (94 points d'avance) et Ducati (54).

Pour Valentino Rossi, qui s'efforce de tempérer l'optimisme exprimé par son coéquipier après les premiers tests d'intersaison, le constructeur japonais s'est fait déborder à tous les niveaux et doit notamment œuvrer au renforcement global de son fonctionnement pour être à la hauteur de ses adversaires.

"À mon avis, depuis un an et demi ou deux ans, la situation technique en MotoGP a beaucoup changé", estime le Docteur, qui voit même chez Ducati un fonctionnement se rapprochant de la F1. "Ducati a été le premier [changement], ils ont fait un step en termes d'organisation de l'équipe, de nombre de personnes, d'ingénieurs, de personnes qui travaillent chez eux, qui viennent sur les courses, etc. C'est comme s'ils avaient franchi un cap et ils se sont un peu rapprochés de la Formule 1 – même s'il faut multiplier par dix pour la F1. Honda a suivi et j'en parlais à la mi-saison : maintenant, pour gagner en MotoGP, avec ce règlement, avec ces motos, il faut faire cet effort-là. Il faut voir si ça va arriver [pour Yamaha]. Pour le moment non, pour le moment c'est inchangé."

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Sans se soucier des atermoiements des Bleus, Ducati a impressionné durant les premières journées d'essais hivernaux, affichant de bonnes performances globales pour ses pilotes officiels autant que ceux du team Pramac, de quoi marquer les esprits avant la trêve. Toujours réaliste, Andrea Dovizioso modérait toutefois l'enthousiasme pour s'en tenir aux éléments tangibles.

"Franchement, je vois les tests différemment des journalistes en général ou des personnes qui regardent les essais", assurait le pilote italien à l'issue du dernier test, à Jerez. "Les temps à la fin de la journée ne comptent pratiquement pas, surtout avec les Michelin. Ces dernières années, si vous regardez certains pilotes, la position qu'ils avaient et le rythme qu'ils affichaient en test… Si vous regardez Valentino aujourd'hui, il devrait se battre pour la 15e place. Cela confirme à nouveau que les tests peuvent se faire de très nombreuses façons. Les pneus sont limités et il y a ceux qui veulent prendre des risques, ceux qui ne veulent pas, et ceux qui décident de faire des comparaisons de matériel en poussant à un tel ou tel pourcentage."

"Il y a donc certaines considérations que l'on ne peut pas faire en regardant le résultat final. Il faudrait entrer beaucoup plus en détail et savoir quels pilotes ont utilisé quels pneus, combien de tours ils avaient bouclé et quel rythme ils avaient, et puis on ne sait jamais à quel point ils ont vraiment attaqué, alors ce sont des considérations qui ne comptent pas vraiment."

Un vaste programme, bien réparti

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Estimant que les chronos d'un test n'ont que "peu de valeur", Dovizioso a une interprétation bien plus pragmatique aux bonnes performances affichées lors des essais : "Toutes les Ducati sont devant et c'est la confirmation de la bonne base qu'on a, mais il n'y avait pas besoin de ce test, on l'a démontré cette année. Pour être compétitif en course, il ne faut pas être rapide sur un tour à la fin du test, il y a qu'autres choses à faire. À mon avis, on se trouve dans une très bonne situation et on continue à progresser ; c'est ce qu'on doit faire, ce qu'on veut faire. On sait très clairement sur quoi on veut progresser, mais gagner le championnat et les courses c'est autre chose."

Lire aussi :

Dovizioso peut cependant rejoindre Rossi sur un point : ce qui a plus de valeur que les chronos, à ses yeux, c'est bien l'organisation du constructeur, qui permet de répartir les nombreuses pièces à tester entre l'ensemble des pilotes du groupe. C'est ainsi que même le test aérodynamique d'un nouveau genre que l'on a pu voir en novembre, avec une coque arrière dotée d'appendices aérodynamiques, n'a concerné que certaines Ducati, à l'instar de bien d'autres tests menés en ce début d'intersaison.

"On teste beaucoup de choses. C'est le côté positif de la façon dont Ducati est structuré, ils ont la possibilité de gérer toutes les motos qui sont en piste d'une certaine façon, et ça permet de faire beaucoup d'essais. Et surtout, ça permet de faire tester certaines choses à certains pilotes et d'autres à d'autres pilotes", souligne le vice-Champion du monde auprès de Sky Italia. "C'est très positif parce que ça permet d'accélérer fortement le développement. Il faut faire attention quand on fait tous ces essais parce qu'il faut prendre les bonnes décisions, mais je pense qu'on bénéficie d'une belle situation chez Ducati."

partages
commentaires
Lorenzo : Je vais apprendre de Marc et il va aussi apprendre de moi

Article précédent

Lorenzo : Je vais apprendre de Marc et il va aussi apprendre de moi

Article suivant

Rossi ravi d'avoir piloté une WRC comparable à "la MotoGP du rallye"

Rossi ravi d'avoir piloté une WRC comparable à "la MotoGP du rallye"
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021