Dovizioso enthousiasmé par le nouveau châssis Ducati

La Ducati va-t-elle enfin régler le défaut qui lui colle au carénage ? À en croire le sourire affiché par Andrea Dovizioso après le premier jour de test à Jerez, cela pourrait être en bonne voie.

Dovizioso enthousiasmé par le nouveau châssis Ducati

Rarement on avait vu Andrea Dovizioso aussi enthousiaste et loquace au terme d'une première journée d'essais. Un large sourire sur les lèvres, le pilote Ducati a tout fait mardi soir pour réfréner son excitation en faisant appel à sa prudence naturelle, s'évertuant à qualifier ce qu'il a testé "d'intéressant". Mais les progrès qu'il juge comme tels concernent le talon d'Achille permanent de la Ducati, à savoir sa capacité à se montrer maniable et rapide en milieu de virage, alors il lui était bien difficile de cacher sa satisfaction.

"On a testé le nouveau châssis et mes sensations ont tout de suite été positives", commente Dovizioso, auteur du cinquième temps. "Je suis content. Je crois que le bon mot, c'est 'intéressant'. Je ne veux rien dire de plus parce que pour nous non plus ça n'est pas clair, et puis Valence n'est pas la meilleure piste pour comprendre cela et il sera important de l'essayer sur une autre piste. Jerez pourrait en être une bonne, je pense, si les conditions sont bonnes. Ça a été bien de sentir les différences sur le châssis. Cela semble un peu mieux en milieu de virage, mais dans quelle mesure ? Ça n'est pas clair."

Lire aussi :

"On travaille sur le milieu de virage, qui est l'endroit sur lequel on doit le plus progresser depuis un paquet d'années", poursuit-il, satisfait d'avoir été entendu, lui qui requiert cette progression de longue date. Ce nouveau châssis proposé à l'évaluation est-il une révolution ou une évolution ? "C'est toujours une évolution", souligne-t-il, concédant toutefois que celle-ci est "assez" grande. Et quiconque connaît la prudence avec laquelle le pilote italien choisit ses mots comprend à quel point ce bilan de la première journée d'essais est des plus positifs.

"Je suis content des sensations que j’ai eues. J'ai été rapide avec tous les pneus, et je suis même plus rapide avec les pneus standards, qui ont moins de grip", poursuit le pilote Ducati, qui a également eu un bon retour avec le nouveau pneu arrière de Michelin. "Je suis donc satisfait de cette journée, mais tout le monde travaille dur et beaucoup semblent essayer du nouveau matériel, alors comme d'habitude l'important est de comprendre ce que l'on fait nous. Faire des comparaisons avec les autres et comprendre où l'on se situe par rapport aux autres n'est plus possible dans les tests du MotoGP actuel et les temps à la fin de la journée comptent vraiment peu. Et puis, surtout, en ayant peu de pneus, on se focalise plus sur la comparaison du matériel plutôt que sur le fait de faire un temps. Les temps à la fin de la journée comptent vraiment peu. Mais ce qui s'est passé aujourd'hui est très intéressant."

Dovizioso ne se risquera toutefois pas à dire que ce qu'il a ressenti va au-delà de ses attentes, car ce qu'il attend à présent c'est d'entrer de plus en plus dans les détails et surtout de mettre ce châssis à l'épreuve de Jerez, qui accueillera la semaine prochaine le dernier test avant la pause hivernale. "Je le répète, à mon avis le bon terme aujourd'hui est 'intéressant', parce qu'on n'a pas encore toute la situation sous contrôle pour pouvoir dire qu'on a progressé là, et de combien, et qu'on peut donc encore améliorer sur cet aspect-là. C'est un essai important, gros, et ça s'est bien passé, c'est ce qui est fondamental. On peut donc être contents de ça, après de là à dire si l'amélioration a été grosse ou vraiment petite, on le découvrira plus tard, sincèrement."

Parmi les autres évolutions proposées par Ducati, le moteur n'a pas été oublié et "un petit quelque chose" a été testé. "Chez Ducati, il y a toujours l'envie d'augmenter [la puissance]", rappelle Dovizioso, mais sans perdre son sourire. Car s'il a déjà fait savoir qu'il jugeait ce domaine désormais moins prioritaire que le passage de courbe, les réponses obtenues là où il les attendait prenaient indéniablement le dessus sur tout le reste mardi soir.

partages
commentaires
Marc Márquez perplexe après une chute "très étrange"

Article précédent

Marc Márquez perplexe après une chute "très étrange"

Article suivant

Nouvelle Yamaha : du positif, mais toujours un déficit en ligne droite

Nouvelle Yamaha : du positif, mais toujours un déficit en ligne droite
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021