Dovizioso épaté par Quartararo et Bagnaia cette saison

Admiratif de la saison 2021 de Fabio Quartararo, Andrea Dovizioso salue également les performances de Jorge Martín et de Pecco Bagnaia, dans lequel il se retrouve quelque peu.

Dovizioso épaté par Quartararo et Bagnaia cette saison

Andrea Dovizioso s'est dit impressionné par la saison que mène actuellement Fabio Quartararo, lancé dans la conquête de son premier titre de Champion du monde. L'Italien, qui explique n'avoir pas décroché du MotoGP durant ses neuf mois d'absence, a véritablement gardé un regard très technique sur le déroulement de cette saison, jusqu'à enregistrer chaque séance d'essais pour les décrypter une à une. Une approche qui, couplée à sa riche expérience, lui permet de percevoir avec précision l'ampleur de la tâche réalisée par celui qui mène actuellement le championnat.

Déjà victorieux trois fois dans la catégorie avant le début de cette saison, Quartararo avait bel et bien acquis l'expérience de la lutte au sommet au cours des deux années qui se sont écoulées mais sans parvenir à transformer l'essai. Cette fois, il gère sa campagne avec une maturité évidente et parvient à des performances qui détonnent dans le clan Yamaha. Dix fois sur les 13 courses qui se sont écoulées, c'est lui qui pilotait la M1 la mieux classée à l'arrivée, contribuant grandement à la lutte de la marque pour les titres constructeurs et teams. Avec ses cinq victoires, il compte aussi 53 points d'avance à titre personnel à cinq manches de la conclusion.

"Si on regarde la situation chez Yamaha, elle est très étrange car il y a un pilote qui est très bon et tous les autres sont en difficulté", observe Dovizioso. Et d'admettre : "Je ne m'attendais pas à ça de la part de Fabio, pas parce qu'il n'est pas assez bon mais parce que ce qu'il a fait est génial, je trouve. Cette saison, personne chez Yamaha n'a été aussi régulier, et l'année dernière Fabio s'est trouvé en difficulté en milieu de saison."

"Je pense donc qu'il a fait des progrès de dingue, surtout parce qu'en ligne droite il perd beaucoup et pourtant il a gagné beaucoup de courses en étant seul, donc il a réussi à dépasser ses adversaires et à creuser l'écart. C'est quelque chose de difficile à faire et je ne m'y attendais pas. Je pense qu'ils font vraiment du bon travail."

Lire aussi :

Des similitudes avec Bagnaia

Autre solide performance cette saison, aux yeux de Dovizioso, celle de Pecco Bagnaia, deuxième du championnat. Celui qui a intégré l'équipe officielle Ducati après le départ du #04 confirme lui aussi les progrès accomplis l'an dernier et vient de décrocher sa première victoire, dans une course dont la maîtrise n'est pas sans rappeler celle affichée par son aîné au plus fort de son parcours sur la Desmosedici. Lorsqu'il lui est demandé s'il se retrouve en lui, Dovizioso répond dans un sourire : "Dans ce qu'il a fait dimanche, oui."

"Dimanche, Pecco a fait une course impressionnante", décrypte-t-il. "C'est lui qui a dicté le rythme, il y avait beaucoup de pilotes qui avaient un rythme similaire en essais mais qui n'étaient pas là en course. Pecco a donc bien travaillé pendant le week-end et il a piloté de manière exceptionnelle en course, parce qu'il a eu un rythme énorme. Là, il a été vraiment bon."

"À la fin, il est resté calme et à mon avis ça a été son atout pour gagner, parce que Marc [Márquez] n'avait pas de marge pour se battre. C'était le Marc habituel, qui essayait à outrance d'interrompre les manœuvres de Pecco, mais à mon avis il n'avait pas de marge et il faisait des miracles. Pecco a été très bon, car il a utilisé la tête. Il n'a rien eu à inventer, car il freinait de manière dingue et il mettait Marc en difficulté. Il suffisait donc de freiner fort et c'est Marc qui faisait l'erreur, c'était inévitable, alors il a été très, très bon."

"Il y a aussi Martín", ajoute Dovizioso au sujet de ses bonnes surprises de 2021. "Tout le monde sait à quel point il est rapide, car il l'a montré chaque année en Moto3 et en Moto2, mais de là à l'être immédiatement après sa blessure de Portimão… Je pense que ce qu'il a fait est quelque chose de très important."

En revanche, l'Italien reste perplexe face aux performances des champions en titre : "Je m'attendais à ce que les deux pilotes Suzuki soient un peu plus compétitifs. Ils savent exactement pourquoi ils ont plus de mal que l'année dernière, mais de l'extérieur c'est impossible de le savoir."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Fabio Quartararo a encore "beaucoup de mal" sous la pluie

Article précédent

Fabio Quartararo a encore "beaucoup de mal" sous la pluie

Article suivant

Viñales s'admet avantagé par son test à Misano

Viñales s'admet avantagé par son test à Misano
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021