MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Dovizioso s'incline et salue l'intelligence de Márquez

partages
commentaires
Dovizioso s'incline et salue l'intelligence de Márquez
Par :
7 oct. 2019 à 07:45

Le pilote Ducati est en bonne voie pour terminer deuxième du championnat, mais en attendant il ne peut que constater qu'il a été plus difficile de résister cette année à un binôme Márquez-Honda de plus en plus affûté.

Par deux fois vice-Champion du monde face à Marc Márquez, Andrea Dovizioso était cette année encore le dernier à pouvoir lui barrer la route dans sa quête du titre mondial. Mais le pilote italien s'est heurté à un Márquez plus redoutable encore, et après avoir fait durer le suspense jusqu'à la dernière course de la saison en 2017, puis jusqu'au 16e des 19 Grands Prix l'an dernier, il a été officiellement battu dès la 15e manche cette année. Jamais depuis 2005 l'on avait assisté à un couronnement aussi précoce dans la saison.

Lire aussi :

Battu de 37 points en 2017 et de 76 points l'année dernière, Dovizioso compte pour le moment 110 unités de retard et n'entrevoit pas de façon d'inverser la tendance sur les quatre manches restantes tant Márquez a dominé 2019, systématiquement classé premier ou deuxième à la seule exception d'une chute. "On peut tout dire et tout analyser, mais au final, si on regarde ses résultats, c'est quelque chose d'incroyable. On ne peut que les féliciter, lui et son équipe", saluait le pilote Ducati dimanche auprès du site officiel du MotoGP.

Bien qu'admiratif face à la constance exprimée par le #93, le pilote Ducati n'en oublie pas la rudesse de la défaite que cela implique pour lui et concède que le verdict du championnat 2019 n'est pas moins douloureux que les deux précédents : "C'est douloureux, car le but est de gagner le titre et ça n'est pas arrivé, c'est donc la même chose. C'est même plus difficile car cette saison, il a créé un plus grand écart que sur les deux dernières, c'est donc même pire quand votre but est d'être Champion. On peut juste les féliciter car ils ont fait une saison incroyable."

"C'est difficile de battre Marc, pour tout le monde", constate Dovizioso, qui salue l'intelligence de son adversaire. "Vous le voyez depuis sa première année en MotoGP, il a été tellement fort. Il est également très intelligent, donc chaque année il comprend où sont ses limites, et il devient de plus en plus fort. Je pense que cette saison, il a montré beaucoup d'améliorations, car il a fait moins d'erreurs, et en course il a toujours été là. Parfois par le passé ça n'arrivait pas."

Supérieur, mais pas imbattable

Si le talent de Marc Márquez, désormais octuple Champion du monde, ne fait absolument aucun doute, Andrea Dovizioso pointe aussi la concurrence qui oppose Honda à Ducati, la RC213V ayant réussi à parfaitement correspondre à son pilote là où la GP19 cherche encore à progresser pour se mettre au niveau de ce binôme. "Marc ne peut pas gagner tout seul, et Honda ne peut pas gagner tout seul, c'est toujours un mélange", rappelle-t-il.

Et l'Italien voit aussi dans sa plus grande difficulté à rivaliser avec Márquez cette année le signe de l'évolution de la donne générale du championnat : "Les adversaires sont plus rapides. Les pneus sont différents, et nous faisons beaucoup de courses avec un rythme élevé du début à la fin. L'an dernier et l'année d'avant, les courses étaient un peu différentes car les pneus étaient différents. Si on regarde le rythme de Quartararo, il est très rapide. C'est la réalité, et il y a un grand changement en MotoGP cette saison par rapport à l'an dernier."

Lire aussi :

Dans ce contexte, Dovizioso ne tente pas de mettre en parallèle sa course thaïlandaise de 2018, qu'il a menée avant d'être battu par Márquez dans le dernier tour, avec celle de cette année où ce rôle a été tenu par Quartararo alors que lui évoluait à la quatrième place, rapidement distancé. "C'est difficile de comparer notre course de l'an dernier à celle de cette année. Nous essayons de faire le maximum avec ce que nous avons et nous devons comprendre nos caractéristiques et les utiliser au mieux", souligne-t-il.

"Nous avons travaillé très dur pour nous améliorer dans les secteurs 3 et 4, mais ça n'a pas été suffisant. Nous perdions trop de temps dans la deuxième partie de la piste", constate-t-il. "Ils sont partis d'entrée de jeu avec un bon rythme, et nous ne l'avions pas. [Je suis] déçu, mais nous avons fait le maximum, nous avons attaqué très fort du début à la fin, j'ai été très constant et j'ai pu rester devant Rins. Nous ne pouvons pas être trop contents, mais c'est comme ça."

Le binôme Márquez-Honda est-il donc imbattable ? "C'est très difficile mais pas impossible, et nous travaillons pour ça. Au final nous sommes deuxièmes du championnat pour la troisième année de suite, nous sommes les deuxièmes meilleurs ! Ça n'est pas notre objectif, mais c'est la réalité, donc nous devons en être contents, et à partir de là, nous améliorer", pointe Dovizioso. "Tout le monde mène énormément de développement et chaque saison est une histoire à part entière. Beaucoup de choses ont changé entre la saison dernière et celle-ci – la vitesse des adversaires, les motos, les pneus –, il faut donc s'adapter. L'histoire est différente à chaque fois, il faut être optimiste et continuer de travailler dur. Pour le moment, il a plus de 100 points d'avance sur tout le monde, c'est la réalité. Si on est objectif, pour le moment c'est assez difficile, mais je ne pense pas que ce soit impossible."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Photos - Les célébrations de Marc Márquez

Article précédent

Photos - Les célébrations de Marc Márquez

Article suivant

Déçu, Rossi prévoit un changement pour Motegi

Déçu, Rossi prévoit un changement pour Motegi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa