Dovizioso : "Ce fut une journée parfaite"

Le pilote italien n'a pas cillé au moment de chasser le chronomètre. Aussi bien sur le sec que sur le mouillé, celui-ci s'est fendu du meilleur chrono ce vendredi.

Dovizioso : "Ce fut une journée parfaite"
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Avec 33 points de retard et plus que deux manches à disputer, Andrea Dovizioso sait pertinemment qu'il n'a plus aucune marge d'erreur et qu'il doit viser le meilleur résultat possible en Malaisie.

Cela tombe bien, car la piste de Sepang est l'une de celles qui conviennent le mieux à la Desmosedici, comme sa victoire ici-même l'an passé pouvait d'ailleurs le laisser deviner. L'Italien n'a donc pas failli à remplir sa part du contrat ce vendredi, puisqu'il a terminé en tête des deux séances d'essais libres. 

De quoi être satisfait et retrouver un brin de confiance après un dernier wek-end à Phillip Island qui a durement porté préjudice à ses ambitions de titre. "Ce fut une journée parfaite. Je suis vraiment content du chrono que j'ai fait ce matin, c'était assez rapide mais les conditions étaient assez étranges", explique l'Italien, qui a davantage encore impressionné dans l'après-midi sur le mouillé. "Les conditions sont les mêmes pour tout le monde, j'ai fait un bon chrono, j'étais premier, donc de bonnes sensations d'entrée. Surtout sur le mouillé, on a confirmé les bonnes choses de l'an dernier et c'est même encore mieux. Je suis très content de cela."

Manque de roulage sur le sec

Lors des EL2, le pilote Ducati a en effet devancé son plus proche poursuivant, Marc Márquez, de plus d'une demi-seconde. Un écart considérable, alors que le transalpin s'est mis dans l'idée de mettre la pression sur son rival espagnol. "J'avais dans l'esprit l'objectif d'être le premier aujourd'hui, pour pouvoir mettre la pression. [Le temps au tour] est venu facilement, donc c'est encore mieux !"

Néanmoins, la difficile réalité veut que ce week-end, l'écart chronométrique importe peu entre les deux hommes. Car même si le numéro 4 venait à remporter la course dimanche, une deuxième place de son adversaire de chez Honda serait suffisante pour voir ce dernier sacré. "Oui, ça sera dur, surtout avec Marc, il est rapide dans toutes les conditions, donc c'est difficile de trouver des conditions difficiles pour lui", admet sans œillères Dovizioso. "Mais dans tous les cas on est concentré sur notre vitesse, on doit être les plus rapides pour essayer de gagner des points. Et si des pilotes peuvent finir entre nous, c'est la meilleure des choses, mais premièrement, on doit travailler sur notre vitesse."

Car si Dovizioso a acquis des certitudes sur le mouillé, la situation est toute autre en dépit des apparences sur le sec. La première partie des EL1 s'étant déroulée sur piste humide, le temps de roulage a en effet été limité et il est pour le moment difficile de tirer des conclusions dans ces conditions. "Sur le sec, on n'a pas vraiment pu travailler, car ce matin on a juste fait deux runs, le premier sur le mouillé, donc on n'a pas travaillé sur le sec", explique-t-il. "Mais c'est sûr que sur le mouillé, on a l'avantage."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Sur le mouillé, Márquez surnage chez Honda comme en 2016
Article précédent

Sur le mouillé, Márquez surnage chez Honda comme en 2016

Article suivant

Sur le mouillé, "la situation s'est un peu améliorée" selon Rossi

Sur le mouillé, "la situation s'est un peu améliorée" selon Rossi
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021