Suite à son passage en Q1, Dovizioso a plus que limité les dégâts

partages
commentaires
Suite à son passage en Q1, Dovizioso a plus que limité les dégâts
Par : Willy Zinck
15 juil. 2018 à 07:00

L'Italien partira depuis la cinquième place sur la grille de départ dimanche. Un moindre mal après avoir dû s'extirper de la Q1.

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

S'il y a un pilote qui méritait de se reposer samedi soir, c'est bien Andrea Dovizioso ! L'Italien a vécu un véritable marathon entre les EL4 et la fin de la séance de qualifications. La faute à un passage en Q1 qui n'était sans doute pas prévu et qui a drastiquement réduit les délais d'une séance à l'autre.

Dans ces conditions, sa cinquième place tient quelque peu du miracle, et il n'y avait qu'à voir la satisfaction du numéro 4 après l'obtention de son résultat, qui le place tout de même derrière son coéquipier sur la grille, pour se convaincre que la tâche n'avait rien eu de facile samedi après-midi.

"Je suis si content [de cette deuxième ligne]. C'est toujours difficile d'arriver en deuxième ligne, surtout sur ce circuit", a souligné le pilote Ducati. "Malheureusement dans la matinée [de samedi] nous étions hors du top 10, mais c'est parce que les EL3 sont la première séance de qualifications, pas une vraie séance d'essais. Si vous ne faites pas un tour parfait, vous êtes en dehors du top 10. C'est très stressant car on a une quantité limitée de pneus, donc c'est difficile de gérer la situation : travailler pour la course et être dans le top 10."

Un solide rythme de course

Avec une bonne nuit de repos mais aussi et surtout le meilleur chrono des EL4, gage d'un bon rythme de course, Dovizioso peut néanmoins se montrer optimiste en vue des 30 tours d'une épreuve qui s'annonce exigeante aussi bien pour les hommes que pour les machines.

"On a la même vitesse que le pilote le plus rapide, mais pour la première partie de la course", nuance-t-il. "Pour la deuxième partie, je pense que personne ne sait vraiment ce qui va se passer, car je m'attends à ce que tout le monde ait beaucoup d'usure des pneus, plus que d'habitude. Si ça arrive, ça va beaucoup affecter la course. Quand le pneu s'effondre, surtout sur ce type de circuit où vous ne pouvez pas relever la moto parce que vous devez rester sur l'angle, vous ne pouvez pas gérer si vous êtes dans une mauvaise situation avec le pneu."

 Avec Michaël Duforest

 

Prochain article MotoGP
Zarco : "On va plus lentement de jour en jour"

Article précédent

Zarco : "On va plus lentement de jour en jour"

Article suivant

Warm-up - Les frères Espargaró, entre meilleur temps et lourde chute

Warm-up - Les frères Espargaró, entre meilleur temps et lourde chute
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Qualifications
Lieu Sachsenring
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions