Dovizioso : "Márquez a fait quelque chose de plus durant ces années"

Andrea Dovizioso aborde le Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP avec 58 points de retard sur Marc Márquez en dépit du fait de lui avoir subtilisé la victoire grâce à un superbe dépassement dans le dernier virage du Red Bull Ring lors du dernier GP. État d'esprit d'un pilote qui court encore après le titre mondial.

Dovizioso : "Márquez a fait quelque chose de plus durant ces années"

Tu as fait le plein d'énergie en Autriche : il t'en reste ?

C'est comme si j'avais couru hier.

Voir le dépassement [du dernier tour ] en tant que spectateur a-t-il été plus impressionnant que le vivre de l'intérieur ?

Non… Parce que comme d'habitude ma manœuvre est toujours très contrôlée et fluide, alors elle parait presque plus facile qu'elle ne l'est en réalité. Quand on voit Marc à côté de moi, on voit une manœuvre complètement de travers et ça fait un effet différent. C'est donc plus la course en elle-même que j'ai aimé revoir plusieurs fois, et si je la revois maintenant ça me plaira comme la première fois parce qu'elle a été belle pour de nombreuses raisons.

Ce n'était pas un dépassement compliqué ?

Si, parce que c'est un virage qui n'est pas un vrai freinage, donc il ne suffit pas de se mettre à côté de l'autre pilote, et surtout qu'il avait fermé la porte. La difficulté était de réussir à entrer comme je l'ai fait et à sortir comme je suis sorti, parce qu'on fait soit l'un soit l'autre. Alors à mon avis ce qu'il y a eu de spécial c'est de réussir à réunir les deux, et puis avec beaucoup de vitesse, parce qu'au final je suis sorti seul.

Quelles sont tes attentes ici, à Silverstone ?

Avec un asphalte comme ça, faire des pronostics est un peu stupide, mais logiquement on part pour jouer la victoire.

À entendre ton équipier Petrucci, le mot d'ordre est de penser de manière positive.

Pour Danilo, c'est peut-être parce qu'il faut qu'il retrouve le niveau qu'il avait au début du championnat. En ce qui me concerne, on sort d'une très belle course, mais surtout je suis content – et je crois qu'on l'est tous – de courir à Silverstone, qui est une très belle piste. Si on trouve un asphalte vraiment lisse, ce sera une chance de ressentir ces sensations, parce que Silverstone est vraiment une belle piste. Je crois que ce sera particulièrement beau sans toutes les bosses. Un nouvel asphalte, comme toujours, cela conditionne beaucoup le week-end, on ne peut pas savoir si ce sera en positif ou en négatif. En tout cas, je m'attends à un week-end très compliqué pour tout le monde, parce qu'il y aura beaucoup de pilotes et beaucoup de motos qui seront compétitifs, alors tout peut arriver ici.

Lire aussi :

Penses-tu que Márquez a encore plus envie de gagner ici après s'être incliné en Autriche ?

À mon avis, il est très intelligent et il est vrai qu'il regarde les choses avec du recul, en pensant au championnat. Il démontre encore qu'il a quelque chose en plus parce que dans les moments difficiles il joue quand même la victoire. Mais, clairement, ces bagarres ne font pas plaisir si on ne les gagne pas.

Seuls Rossi et Agostini ont plus gagné que toi en catégorie reine du côté des pilotes italiens…

C'est dingue, je ne m'y serais jamais attendu surtout vu mes premières années en MotoGP. Et, surtout, beaucoup de gens ne s'y attendaient pas… C'est une satisfaction.

Tu es donc le troisième pilote italien à avoir le plus gagné en catégorie reine, mais aussi le deuxième pilote avec le plus de victoires en courses sans avoir remporté de titre…

Je crois que ma carrière a été un peu étrange, au sens où pendant de nombreuses années j'ai été rapide, toujours plutôt devant mais pas tant que ça. Et puis à force de travailler, se sont créées des situations qui m'ont permis ces dernières années de m'exprimer au mieux, et je joue les victoires et aussi les titres. Malheureusement le titre n'est pas encore arrivé, mais… Les championnats en disent long parce que si on ne les gagne pas, on a gagné des courses et c'est tout. Mais je crois que ces dernières années on a démontré qu'on était particulièrement forts. Après, quand tu t'opposes à un pilote aussi fort que l'est Marc en ce moment et que tu n'arrives pas à gagner, c'est dommage parce qu'à mon avis on fait de très belles choses mais durant ces années il a fait quelque chose de plus.

partages
commentaires
Pour Quartararo, "on va s'amuser" en MotoGP à Silverstone

Article précédent

Pour Quartararo, "on va s'amuser" en MotoGP à Silverstone

Article suivant

EL1 - Quartararo déjà en 1'59, Lorenzo de retour !

EL1 - Quartararo déjà en 1'59, Lorenzo de retour !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021