Dovizioso mise sur les mêmes candidats à la victoire en Autriche

Andrea Dovizioso estime que les candidats à la victoire du Grand Prix de Styrie demeurent les mêmes que la semaine passée sur le Red Bull Ring. Seule la météo pourrait changer la donne, selon l'Italien.

Dovizioso mise sur les mêmes candidats à la victoire en Autriche

Vainqueur du Grand Prix d'Autriche le week-end dernier, Andrea Dovizioso est forcément vu comme l'un des hommes à battre ce week-end sur le Red Bull Ring, pour la deuxième course consécutive sur le tracé autrichien. Au terme de la première journée d'essais libres, l'Italien estime que la situation n'a pas vraiment évolué quant aux forces en présences. Il a bouclé la séance matinée en deuxième position à quatre dixièmes du meilleur chrono de Jack Miller, avant de se concentrer sur du travail de fond dans l'après-midi, pour une séance conclue au 15e rang.

"La concurrence est très forte", rappelle celui qui chasse désormais Fabio Quartararo au championnat. "Pour le moment je pense que nous sommes dans une situation similaire concernant les pilotes capables de se battre pour la victoire. Il y a les deux Suzuki, Pol [Espargaró] je pense, Oliveira, Jack [Miller] et moi. Je pense que ce sont les pilotes qui sont un peu devant les autres. Nakagami est rapide, les Yamaha font un peu le yoyo... La situation reste similaire à la première course, en dehors du fonctionnement des pneus. Après la [première] course tout le monde en sait davantage sur leur situation. Tout le monde est un peu plus concentré sur les mediums, pour les comprendre et aussi parce que les températures sont élevées."

Lire aussi :

Troisième du jour sur la feuille des temps combinés, Dovizioso perçoit donc une hiérarchie qui n'a pas évolué, mais au sein de laquelle il se méfie tout particulièrement des Suzuki, principalement en raison de leur régularité en rythme de course. "Ils sont très bons en milieu de courbe et ils deviennent meilleurs au freinage", fait-il remarquer. "Ils sont très bons au freinage, très similaires par rapport à nous, et bien meilleurs dans le milieu des virages. [...] Ils sont capables d'être réguliers, d'aller vite, plus régulièrement que les autres actuellement, et c'est un bon point pour eux."

L'approche du travail, elle, est forcément un peu différente lors d'un vendredi comme celui-ci. Pour la deuxième fois en deux mois, les pilotes enchaînent deux courses au même endroit, ce qui permet de modifier légèrement la façon d'entrer dans le second week-end.

"Nous ne savions pas quel type de pneu était le meilleur, aussi car nous n'avons pas pu travailler beaucoup la semaine dernière à cause de la météo", rappelle toutefois le pilote Ducati. "C'était bien avec le soft et nous continuons avec. On dirait que le medium fonctionne mieux que la normale, mais on ne sait pas exactement car en essais libres le medium est toujours meilleur. Mais l'année dernière aussi le medium paraissait mieux en essais libres, et en course ça ne fonctionnait pas aussi bien qu'en essais libres. La température affecte énormément chaque pneu, le travail du pneu. Le potentiel est très similaire, pour la course le medium semble un peu meilleur, mais encore une fois ça dépend de la température. Si soudainement il fait plus froid, comme ce sera le cas, le potentiel sera différent. C'est comme toujours le point d'interrogation."

Le décor paraît planté, mais un paramètre pourrait désormais tout bouleverser, et il se situe dans le ciel de Spielberg : "La météo semble différente pour dimanche, donc tout le travail que nous faisons actuellement n'est peut-être pas bon pour la course, mais c'est ce que nous pouvons faire. Nous avons fait beaucoup de tours avec le tendre et le medium cet après-midi, en pneus usés, et c'était vraiment bien."

partages
commentaires
Morbidelli : "Le chapitre est clos" après la pénalité de Zarco

Article précédent

Morbidelli : "Le chapitre est clos" après la pénalité de Zarco

Article suivant

Cette fois, Rins veut jouer la victoire jusqu'au dernier virage

Cette fois, Rins veut jouer la victoire jusqu'au dernier virage
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021