Dovizioso-Petrucci ? "La plus belle collaboration entre coéquipiers"

Chez Ducati, on en est persuadés : la cohabitation entre les deux pilotes italiens ne peut être que bénéfique pour l'équipe.

Dovizioso-Petrucci ? "La plus belle collaboration entre coéquipiers"

Il faudra désormais se faire au nouveau duo de pilotes alignés par Ducati en 2019, à savoir Andrea Dovizioso, présent dans l'équipe depuis 2013, et Danilo Petrucci, qui fait cette année ses débuts avec la structure officielle après quatre saisons passées avec Pramac.

Un duo 100% italien à forte valeur symbolique, mais avec deux pilotes au palmarès bien distinct. En effet, alors que Dovizioso sort de deux années où il est devenu un concurrent sérieux pour le titre, Petrucci est encore pour sa part à la recherche de sa première victoire en MotoGP.

Un duo complémentaire

Une différence de pedigree qui instaure par les faits une hiérarchie entre les deux hommes, même si chez Ducati on assure que la situation n'est pas figée. Au contraire, pour le directeur général de Ducati Corse il s'agit d'une chance inestimable pour le numéro 9.

"C'est assurément sa chance, et quand on a la chance de sa vie on fait tout pour bien l'exploiter", explique Gigi Dall'Igna. "Je crois qu'il se trouve dans cette situation en ce moment. Nous allons clairement essayer de l'aider le plus possible pour faire en sorte qu'il arrive à l'exploiter au mieux."

Une chose est claire : à Borgo Panigale on espère que l'association des deux hommes permettra de rompre avec les querelles d'egos qui ont pu poindre par moment ces deux dernières saisons, quand la marque disposait de deux pilotes étant en position d'être fer de lance de l'équipe.

Lire aussi :

En ce sens, la cohabitation entre Dovizioso et Petrucci devrait être bien plus harmonieuse selon Dall'Igna : "La collaboration entre eux est la plus belle collaboration entre coéquipiers que j'aie jamais vue depuis que je suis dans la moto."

Dovizioso se félicite ainsi de l'arrivée d'un compatriote au sein de l'équipe, juste récompense après une belle courbe de progression affichée ces dernières années et consacrée par plusieurs podiums.

"Je suis très content de l'arrivée de Danilo", assure ainsi le vice-Champion du monde. "Ça fait déjà plusieurs années qu'il est chez Ducati et, pendant ces années, il a déjà travaillé étroitement et directement avec Ducati pour développer la moto. Maintenant il intègre l'équipe officielle et je suis content pour lui qu'il ait cette chance."

Œuvrer dans la même direction

Travailler de concert pour le bien de l'équipe, telle est la finalité du line-up de Ducati en 2019. Sur cet aspect, le numéro 4 n'a d'ailleurs aucun doute que l'atmosphère devrait être plus propice à l'entraide que ces deux dernières saisons.

"Il est évident que notre rapport est meilleur que celui que j'avais avec Jorge", confirme-t-il ainsi. "Ça nous permet de parler à la maison, de pouvoir nous organiser pour nous entraîner ensemble, pour progresser réciproquement, ça nous permet je crois d'avoir la possibilité de travailler sur certains aspects ensemble sur les prochains tests qu'on aura. Ça ne veut pas dire qu'il pourra nous faire faire une grande différence ou ne pas le faire, mais à mon avis il peut être une valeur ajoutée qui, en étant utilisée correctement, peut nous apporter des avantages."

Mais qu'en est-il des ambitions de Petrucci ? Progresser, assurément, de sorte déjà de pouvoir assurer sa place dans l'équipe sur le plus long terme (on rappellera que son présent contrat ne lui garantit un guidon que pour cette année) et pourquoi pas aller décrocher une première victoire dans la discipline, voire plus si affinités.

Lire aussi :

Dans cette optique, l'ex-pilote Pramac a déjà pu compter sur les recommandations de son coéquipier, chose qui n'a pas été sans susciter une certaine surprise chez lui.

"Andrea, je lui ai demandé : 'Pourquoi tu me donnes tous tes secrets ?' Et lui il m'a répondu : 'Je suis égoïste et je vois en toi un gros potentiel. J'ai besoin de toi, parce que souvent je serai en difficulté et tu ne le seras pas'. J'ai besoin d'un coéquipier fort qui me montre comment on fait les choses différemment et comment je peux être plus rapide, un coéquipier qui me stimule."

On le voit bien, les deux hommes recherchent donc une relation "gagnant-gagnant", qui pourrait par extension profiter à l'équipe, le tout dans une ambiance saine. À voir si cette solidarité perdurera à l'épreuve des week-ends de course.

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance
Article précédent

L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance

Article suivant

Petrucci : Mon objectif ? "Être satisfait à la fin de l'année"

Petrucci : Mon objectif ? "Être satisfait à la fin de l'année"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021