MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Dovizioso "dans le groupe", Petrucci à la dérive en pneus neufs

partages
commentaires
Dovizioso "dans le groupe", Petrucci à la dérive en pneus neufs
Par :
1 nov. 2019 à 15:55

Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci ont connu des journées bien différentes ce vendredi sur le circuit de Sepang, où se dispute ce week-end le Grand Prix de Malaisie.

On souffle clairement le chaud et le froid du côté de chez Ducati à l'issue de cette première journée du Grand Prix de Malaisie. D'un côté, Andrea Dovizioso a montré que la Desmosedici GP19 pouvait se défendre sur le tracé de Sepang, avec le deuxième temps des Essais Libres 2, mais de l'autre Danilo Petrucci n'est pas parvenu à se hisser dans le top 10. Une position parmi les dix premiers est primordiale afin de se qualifier directement pour la Q2 samedi après-midi.

Andrea Dovizioso s'attendait à souffrir sur une piste où les Ducati ont brillé sous la pluie mais se sont montrées plus en difficulté sur le sec ces dernières années. Pourtant, le numéro 4 pointe au troisième rang des temps combinés, et il se montre optimiste quant à ses chances de se battre pour, au minimum, un bel accessit dimanche.

Lire aussi :

"[C'était une journée] assez difficile, mais plus ou moins comme on s'y attendait. Et je pense qu'au final, notre rythme était meilleur qu'attendu lors des EL2. J'ai fait un bon chrono avec les pneus usés du matin, et c'était très important pour nous. Nous sommes dans le groupe, pas les plus rapides, mais nous sommes dans le groupe et je ne m'y attendais pas. C'est positif car nous avons essayé des réglages différents l'après-midi, et nous ne les avions jamais essayés avant. Il y avait du positif et du négatif, mais principalement du positif. C'est pour ça que j'ai réussi à être rapide en pneus usés. Je suis content de ça, pour le moment ça n'est pas suffisant pour songer à la victoire, mais nous sommes plus proches qu'attendu."

Au niveau des conditions de piste, avec un asphalte incroyablement chaud, une humidité importante et un grip bas, Dovi n'avait qu'un mot pour les décrire : "Malaisiennes ! Il fait tellement chaud, les pneus semblent tellement tendres... Il faut vraiment piloter de manière douce car il n'y a pas de grip à l'avant ou à l'arrière. Ce n'est pas simple, mais ce sont les choses que j'aime en Malaisie. Ce n'est pas simple à gérer avec notre moto, mais je suis assez content."

Le désormais vice-Champion du monde 2019 a aussi pu avancer sur la détermination de son pneu avant pour la course de dimanche, même si le choix n'est pas encore clairement arrêté. Après une course difficile avec une gomme medium en 2018, le consensus de son côté du box serait d'évoluer avec un pneu plus tendre ce week-end : "Nous voulons travailler dans cette direction car l'an dernier avec le medium j'ai eu beaucoup de mal en course. Nous voulions voir si le tendre peut me donner quelque chose. C'est une option, nous ne savons toujours pas s'il est mieux car nous n'avons pas pu le comparer l'après-midi, nous n'avions pas le temps."

De son côté, son équipier Danilo Petrucci se sait en difficulté, avec le 13e meilleur temps au classement combiné. Pourtant, le rythme du numéro 9 en pneus usés semble prometteur, mais il fait face à une incapacité à utiliser les gommes neuves, primordiales pour réaliser un time attack, que ce soit en EL3 samedi matin ou en qualifications.

Lire aussi :

"Je n'ai pas réussi à exploiter le pneu neuf, j'ai bien tourné avec des pneus très usés, pas aussi bien que Dovi mais sûrement beaucoup mieux que ceux qui me devancent. Par contre, quand j'ai monté un pneu neuf, j'ai dégringolé. Je n'ai pas fait la différence que je le devais. C'est dommage. J'espère que demain le temps tiendra au moins le matin pour pouvoir essayer à me placer parmi les dix premiers parce qu'aujourd'hui je ne suis absolument pas content de la manière dont ça s'est passé."

"Je suis en train d'analyser les données et il est clair que j'ai du mal à stopper la moto et à entrer dans les virages, c'est le moment le plus difficile. Mais Dovi a fait un super tour et on peut donc voir ses données. J'ai vu où je perds. Il n'y a pas beaucoup de virages, mais l'écart est assez grand."

Enfin, Petrucci s'est montré, comme une bonne partie du paddock, impressionné par le temps de Fabio Quartararo, nouveau recordman officiel de la piste : "Le temps qu'a fait Quartararo aujourd'hui est impressionnant en considérant que ce n'est que le premier jour et que cet après-midi il faisait très chaud. [1'58] ça peut se faire, en test j'ai fait un tour en 1'58 bas. Demain même si je ne refais pas cela, je serais content d'être en 1'58, d'autant que c'est ce qu'il faudra pour être plus ou moins parmi les dix premiers. Il faudra faire beaucoup mieux que ce qu'on a fait aujourd'hui."

Avec Léna Buffa

Article suivant
Viñales et Rossi obnubilés par la course

Article précédent

Viñales et Rossi obnubilés par la course

Article suivant

Quartararo, Viñales, Rossi : trois pilotes pour deux guidons ?

Quartararo, Viñales, Rossi : trois pilotes pour deux guidons ?
Charger les commentaires